Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Le conseil sexy du lundi

10 choses à ne surtout pas dire à ton/ta partenaire au lit

Publié par
Priscilla BM
, le
10 choses à ne surtout pas dire à ton/ta partenaire au lit

Il y a des choses qu'il vaut mieux garder pour soi quand on est en plein ébat, pour ne pas froisser son/sa partenaire.

On ne conseillerait que trop bien de parler librement de sexe, et notamment en plein milieu d'un rapport sexuel. La communication est la clé du plaisir. Elle permet de guider son/sa partenaire pour qu'il/elle te fasse du bien, et à ton/ta partenaire de te dire ce qui lui plaît pour que chacun y trouve son compte. Mais le tout est de faire ça de manière positive et bienveillante, sans blesser l'autre. On évite donc les critiques et les réflexions désagréables, comme ces 10 exemples, si on ne veut pas énerver son/sa partenaire.

"Si on pouvait se dépêcher, ça m'arrangerait, j'ai un tas de trucs à faire !"

Quand on fait l'amour, on prend son temps si on veut prendre son pied. Alors si tu es vraiment si pressé(e) que ça, il est préférable de ne pas faire l'amour du tout, par égard pour ton/ta partenaire. Ou de proposer un quickie subtilement, comme si ça t'excitait beaucoup de faire ça en 10 minutes. Mais une chose est sûre, il y a d'autres manières de le dire et celle-ci n'en est pas une. 

"C'est quoi ton prénom, déjà ?"

Vous vous êtes rencontrés lors d'une soirée arrosée et après quelques heures à discuter et à accrocher complètement, vous voilà en train de batifoler dans un lit. Mais alors que vous êtes en plein action, tu te rends compte que tu ne te souviens pas de son prénom. Et alors ? Tu n'as pas besoin de prononcer son prénom. Mieux vaut faire semblant que le/la blesser dans son ego.

"T'es sûr(e) de vouloir mettre un préservatif ?"

Cette question ne devrait même pas se poser dans ton esprit ou dans le sien. Sauf si vous êtes ensemble depuis quelque temps, que vous vous faites confiance et que vous avez tous les deux fait un test de dépistage du VIH et d'autres IST, vous devez mettre des préservatifs. Il en va de votre santé ! 

"T'as déjà eu d'autres expériences sexuelles ?"

C'est toujours un peu touchy, comme question, surtout en plein acte. Cela peut être de la simple curiosité, sans arrière-pensée, mais le moment s'y prête mal. Et surtout, c'est souvent mal interprété. L'autre pourrait penser que tu le/la trouves complètement nul/nulle au lit et que tu doutes donc de son expérience. 

“Mon ex faisait plutôt comme ça, elle/lui…”

Déjà, parler de son ex en temps normal, ce n'est jamais agréable pour l'autre, mais pendant une partie de jambe en l'air, c'est encore pire, surtout si c'est pour comparer. C'est super vexant pour l'autre, vraiment. Il/Elle va passer le reste de l'acte à se demander si ce qu'il/elle fait est mieux ou moins bien que ton ex et il/elle ne va clairement pas prendre son pied. On ne compare pas les gens, chacun est différent, dans la vie comme au lit.

“Mais dis donc, c’est quoi ce petit bourrelet !”

NE JAMAIS FAIRE DE COMMENTAIRES SUR LE PHYSIQUE DE L'AUTRE EN PLEIN ÉBATS. Sauf si c'est pour faire un compliment, évidemment. Mais si c'est une réflexion négative, on oublie. Il n'y a rien de pire pour complexer l'autre et faire qu'il/elle se sente mal dans sa peau et ne pense qu'à ça pendant tout l'acte, au lieu de profiter pleinement de son plaisir.

“Tu t’es cru(e) dans un porno ?”

Au lit, la règle d'or est de ne jamais juger l'autre. Même si tu trouves qu'il/elle est vachement décomplexé(e), ou cries trop, ou y vas un peu trop fort. Si ce qu'il/elle fait ne te plaît pas, tu peux lui dire gentiment, ou lui demander d'arrêter, mais sans le/la critiquer ou se moquer.

“Ça reste entre nous bien sûr, d’accord ?”

Si tu n'as pas envie d'en parler à tes proches, c'est ton problème. Mais si l'autre a envie d'en parler à ses proches, cela ne regarde que lui/elle. 

“Je ferais bien un plan à trois avec ta copine Machine/ton copain Machin”

Que l'idée te traverse l'esprit, il n'y a pas de soucis. Que tu aies envie de réaliser ce fantasme avec ton/ta chéri(e) non plus. Mais il vaut mieux attendre un moment plus propice qu'une partie de jambes en l'air pour en parler. Sinon il/elle risque de se dire "ok, on est en train de faire l'amour et il/elle pense à mon pote/ma pote"

“Quand est-ce que tu vas jouir ?” ou “T’as bientôt fini ?”

Mais t'es pressé(e) ou quoi ? Le sexe, ça se savoure ! Et si tu as déjà joui depuis longtemps, ce n'est pas une raison pour mettre la pression à ton/ta partenaire. Il/Elle mérite de prendre son pied tout autant que toi, même si cela lui prend plus de temps. Et si tu en as vraiment marre, tu peux l'aider à jouir plus vite.