Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Santé

Santé : La tanorexie, ou quand on devient un peu trop accro au bronzage

Publié par
Priscilla BM
, le
Santé : La tanorexie, ou quand on devient un peu trop accro au bronzage

Tu ne penses qu'à bronzer, bronzer et encore bronzer, en vacances mais aussi tout le reste de l'année ? Tu souffres peut-être de tanorexie. On t'en dit plus sur cette maladie encore méconnue.

Tu connais peut-être quelqu'un qui est toujours obsédé par son bronzage, ou tu es peut-être toi-même toujours obsédé(e) par ton bronzage. C'est peut-être de la tanorexie. De la quoi ? De la tanorexie, aussi appelée tanoholisme ou bronzomanie, une dépendance au bronzage, naturel ou artificiel. Les personnes atteintes de tanorexie cherchent à être bronzées en permanence, via les rayons ultra-violets directement, qu'ils soient naturels, grâce au soleil ou artificiels, via les cabines UV. Les symptômes les plus reconnaissables ? Une envie de bronzer qui se manifeste dès le réveil, un besoin constant de prendre sa dose de rayons UV comme un fumeur a besoin de fumer, de l'anxiété ou de l'agressivité quand on n'a pas eu sa dose ou qu'on arrête. 

En d'autres termes, la tanorexie est une véritable addiction, comme on peut être addict à l'alcool, à la cigarette ou à la drogue. Le plaisir procuré est d'ailleurs équivalent à celui d'une drogue dure, car l'exposition aux rayons UV entraîne une hausse de 30 à 50% du taux de bêta-endorphine dans l'organisme, une substance psychotrope de la même famille que la morphine ou l'héroïne. Les personnes touchées par la tanorexie souffrent généralement aussi de dysmorphie - une perception déformée de son corps. Tout comme une personne anorexique se trouve toujours trop grosse ou jamais assez maigre, une personne tanorexique se trouve toujours trop pâle ou pas assez bronzée.

Crédit : Pixabay

Comment se soigne la tanorexie ? Outre devoir se rendre compte des dangers des UV sur la santé - au choix, vieillissement prématuré de la peau et cancers - et travailler sur son comportement face au soleil, la personne doit suivre une thérapie. Un traitement médicamenteux peut également être mis en place si la tanorexie est due à de la dépression ou de l'anxiété. 

Pour rappel, il est important de se protéger la peau des UV avec un écran solaire et d'éviter de s'exposer aux heures les plus chaudes, soit entre 12h et 16h. La surexposition aux UV altère en effet le système cutané, pouvant provoquer du vieillissement prématuré et des cancers, mais aussi le système oculaire et immunitaire. 

Santé