Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Le conseil sexy du lundi

Le conseil sexy du lundi : 5 idées reçues à bannir pour t'éclater au lit

Publié par
Priscilla BM
, le
Le conseil sexy du lundi : 5 idées reçues à bannir pour t'éclater au lit

En matière de sexe, les idées reçues ont la peau dure. On entend souvent tout et n'importe quoi. Porno, masturbation, orgasme, BDSM... Il est temps de démêler le vrai du faux !

-> Le sexe, c'est comme dans le porno

Beaucoup de jeunes débutent leur éducation sexuelle avec le porno, si bien qu'ils s'imaginent que les filles totalement épilées, les fellations profondes, les fessées, les éjaculations faciales ou encore les orgasmes à outrance sont la norme. Alors qu'en réalité, dans la vraie vie, ça n'a rien à voir. Déjà, parce que personne n'est pareil sur le plan sexuel. Certains aiment quand c'est sauvage, mais d'autres préfèrent la douceur et la délicatesse. 

Et surtout, le sexe dans la vraie vie est loin d'être parfait. C'est même souvent plein de gestes maladroits, de ratés, de pénis qui ont du mal à rentrer, de positions qui ne marchent pas et même parfois de chutes. Il y a des poils, de la sueur, des bruits pas forcément glamour. Mais on s'en fiche, parce que c'est un moment intime qu'on partage avec la personne qu'on aime, parce qu'on s'accepte tel qu'on est et parce qu'on y prend du plaisir.

-> Les filles qui enchaînent les conquêtes, ce sont des filles faciles

Pourquoi une fille qui aurait des coups d'un soir ou enchaînerait les mecs serait une fille facile ? C'est juste une fille sans attaches, libérée, décomplexée, qui aime s'adonner aux plaisirs de la chair, peu importe avec qui. Une fille qui profite de son célibat pour s'éclater tant qu'elle le peut et explorer sa sexualité, et qui se posera quand elle voudra se poser et quand elle aura rencontré quelqu'un qui lui en donne envie. Est-ce qu'on traite les mecs qui enchaînent les filles de mecs faciles ? Non, alors pourquoi cela devrait-il différent avec les filles ?

-> Se masturber quand on est en couple, c'est mauvais signe

Combien de fois ai-je entendu des copines se plaindre qu'elles avaient surpris leur chéri en train de se masturber en douce et prendre cela comme un affront envers elles et un signe que leur vie sexuelle se détériorait ? Alors qu'en réalité, il n'y a rien d'anormal à continuer à se masturber, qu'on soit en couple depuis 3 mois ou 3 ans. C'est une pratique naturelle très saine, bonne pour le corps mais aussi pour sa vie amoureuse. Cela permet d'évacuer les pressions et d'alimenter le désir ou de le relancer quand la libido s'essouffle. Mais cela n'est, en aucun cas, négatif. 

-> Les femmes recherchent moins l'orgasme que les hommes

C'est un fait : il y a un grand écart entre les femmes et les hommes au niveau de l'orgasme. Mais ce n'est pas parce que les femmes recherchent moins l'orgasme ou en ont moins besoin que les hommes. Au contraire, elles seraient sûrement ravies d'en avoir plus souvent. C'est juste qu'elles mettent beaucoup plus de temps à l'atteindre. Et comme beaucoup ne communiquent pas assez avec leur partenaire pendant l'acte, elles n'ont bien souvent pas la dose de préliminaires dont elles ont besoin, ou pas les bonnes caresses, ou encore pas assez de stimulation clitoridienne. Avis aux garçons : vos copines ont le droit à un orgasme !

-> Il faut avoir un orgasme à tous les coups

L'orgasme est bien souvent le goal ultime. Et bien que ce soit très, très, très agréable, ce n'est pas le seul truc chouette que peut apporter une relation sexuelle. La connexion émotionnelle avec son partenaire aussi est très importante, et prendre du plaisir en se regardant dans le fond des yeux a parfois plus de pouvoir qu'un orgasme. Sans compter qu'on peut très bien prendre son pied tout au long du rapport, des préliminaires à la pénétration, sans avoir d'orgasme à la fin. Et puis, vous savez ce qu'on dit : c'est en cherchant à tout prix à l'atteindre qu'on y arrive le moins. Raison de plus de ne pas se prendre la tête.

-> Le BDSM, c'est une pratique sexuelle déviante

Quand on parle de fessées, de jeux de rôles, de menottes, de bandeaux pour les yeux ou encore de fouets, beaucoup de personnes sont encore choquées et ce, même après des livres ou des films comme Cinquante Nuances de Grey. Du coup, quand on aime ça, on n'ose pas vraiment le dire. On le cache, quitte à avoir une vie sexuelle monotone. On a l'impression d'être anormal. Mais c'est n'importe quoi ! C'est une pratique comme une autre, un fantasme comme un autre ! Et il ne faut pas avoir honte de ses envies sexuelles. Au contraire, il faut les embrasser : c'est la seule manière d'avoir une vie sexuelle épanouie.