Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Sorties

Sorties : Les expos à ne surtout pas rater en cet automne 2019

Publié par
Priscilla BM
, le
Sorties : Les expos à ne surtout pas rater en cet automne 2019

De Francis Bacon à Peter Saul, en passant par les vampires les plus célèbres du cinéma, voici les expositions à ne pas manquer en France cet automne.

Vampires, de Dracula à Buffy, à Paris

Crédit : La Cinémathèque

La Cinémathèque Française ouvre ses portes aux vampires lors d'une exposition mettant en avant la fascination culturelle pour ces créatures fantastiques. Nombre de films et de séries TV se sont intéressés à ces figures de l'imaginaire, de Twilight à Buffy en passant par Nosferatu et Only Lovers Left Alive. Mais dans la peinture, la littérature et la photographie aussi, les apparitions vampiresques ne manquent pas et elles seront toutes présentées dans cette exposition thématique de grande ampleur ayant lieu du 9 octobre 2019 au 19 janvier 2020.

En accompagnement de cette exposition, la Cinémathèque proposera un cycle de projection qui débutera dès le 9 octobre avec le film Nosferatu de Murnau, datant de 1922, pour s’achever le 22 novembre avec El Gran amor del Conde Dracula de Javier Aguirre. Entre temps, on aura aussi le droit à Dracula, de Francis Ford Coppola, Entretien avec un Vampire de Neil Jordan, ou encore Dark Shadows de Tim Burton. Un programme qui s'annonce plus que sanglant !

Vampires, de Dracula à Buffy, La Cinémathèque Française, Paris, du 9 octobre 2019 au 19 janvier 2020. Ouvert le lundi de 12h à 19h, du mercredi au dimanche de 12h à 19h. Fermé le mardi. Tarif : 4 € pour les moins de 26 ans, 2,50 € pour les moins de 18 ans.

Bacon en toutes lettres, à Paris

Crédit : Centre Pompidou

Plus de 20 ans après la dernière exposition française de l'artiste qui avait eu lieu au Centre Pompidou en 1996, le musée le remet à l'honneur en réunissant une soixantaine de tableaux, ponctués de lectures de textes d’Eschyle, de Nietzsche, Bataille et Leiris puisés dans la bibliothèque de Francis Bacon et lus par Mathieu Amalric, Jean-Marc Barr, Hippolyte Girardot ou encore Dominique Reymond. Entre peinture et littérature, cette approche permet de poser un regard nouveau sur les vingt dernières années de l’œuvre tourmentée de l'artiste.

Bacon en toutes lettres, Centre Pompidou, Paris, du 11 septembre 2019 au 20 janvier 2020. Ouvert tous les jours de 11h à 21h sauf le mardi. Le jeudi nocturne jusqu'à 23h uniquement pour les expositions du niveau 6. Tarif : gratuit pour les moins de 18 ans, 11 € pour les 18-25 ans.

Biennale d'art contemporain : Là où les eaux se mêlent, à Lyon

Crédit : Biennale de Lyon

Pour sa quinzième édition, la biennale d'art contemporain de Lyon s'installe des usines Fagor au MAC et à la presqu’île, sur près de 30 000 m2. Imaginée comme une expérience immersive, le visiteur pourra interagir avec les œuvres et les artistes qui les ont composées. Au programme : des nuages à traverser, des systèmes digestifs sculptés, mais surtout, des œuvres engagées abordant différentes problématiques, de l'environnement aux technologies de pointe, en passant par l'artisanat. 

La biennale d'art contemporain : Là ou les eaux se mêlent, Usines Fagor, MAC Lyon, Presqu’île de Lyon, Institut d’art contemporain de Villeurbanne , du 18 septembre 2019 au 5 janvier 2020. Ouvert du mardi au vendredi de 11h à 18h, le week-end de 11h à 19h, fermé le lundi. Tarif : 9 € pour les moins de 26 ans, gratuit pour les moins de 15 ans et certains étudiants.

Le rêve d'être artiste, à Lille

Crédit : Palais des Beaux-Arts de Lille

Pour la première fois, une exposition raconte comment les artistes sont devenu(e)s artistes. D’Albrecht Dürer à Jeff Koons, en passant par Edouard Manet, Camille Claudel, Frida Kahlo et Andy Warhol, l’exposition décortique la construction d’un mythe, celui de l’artisan(e) qui voulait être immortel(le). C'est le roman d’une irrésistible ascension, semée d’embuches, qui est proposé, sous une forme inédite : chaque section de l’exposition est en réalité un chapitre de cette histoire, chaque œuvre est une page à l’intérieur de l’un des chapitres, le tout formant un grand récit qui doit permettre de comprendre la lente émancipation de l’artiste.

Le rêve d'être artiste, Palais des Beaux-Arts, Lille, du 20 septembre 2019 au 6 janvier 2020. Ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 18h, le lundi de 14h à 18h. Fermé le mardi. Tarif : 4€ pour les 12-29 ans. 

Festival Les Utopiales, à Nantes

Crédit : Nantes Utopiales

Tous les ans, vers la fin octobre, la Cité des Congrès de Nantes accueille le festival international de Science-fiction, Les Utopiales, qui expose toutes les disciplines artistiques qui ont trait à la SF, des jeux vidéo à la bande-dessinée, en passant par le cinéma, l'architecture, la littérature et les nouvelles technologies. Tous ces petits mondes seront présent pendant 4 journées pour que tout le monde s’interroge ensemble sur cette question : peut-on imaginer des mondes meilleurs - et quelle est la place de l’intelligence, humaine ou autre, dans la création de ces derniers ?

Festival Les Utopiales, Cité des Congrès, Nantes, du 31 octobre au 4 novembre 2019. Ouvert dès 9h30 le jeudi et le dimanche, dès 9h le vendredi et dès 8h30 le samedi. Tarif : 8 € la journée et 25 € le pass 4 jours pour les écoliers, collégiens, lycéens, étudiants, 

Peter Saul - Pop, Funk, Bad Painting and More, à Toulouse

Crédit : Les Abattoirs

Après une exposition consacrée à Picasso, Les Abattoirs de Toulouse se décoreront des œuvres de l'artiste pop-art Peter Saul. Depuis la fin des années 1950 jusqu’à aujourd’hui, l'exposition couvrira la carrière d’un des tout derniers contemporains du Pop Art, à travers une centaine d’œuvres, dont certaines inédites, ainsi qu'un ensemble d'archives. Au programme : des super-héros, des comics, des objets quotidiens de l'American Way of Life, la guerre du Vietnam, les luttes pour les droits civiques, l'Amérique des présidents, l'écologie, la malbouffe, la cigarette, et tout cela d'une façon unique, funk et pop.

Peter Saul - Pop, Funk, Bad Painting and More, Les Abattoirs, Toulouse, du 20 septembre 2019 au 26 janvier 2020. Ouvert du mercredi au dimanche de 12h à 18h, nocturnes les jeudis de 18h à 20h hors vacances scolaires. Tarif : gratuit pour les étudiants en art et en architecture, 5 € sinon. 

Sorties