Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Love & Sexo

Sécheresse vaginale, nos conseils pour en finir

Publié par
l'Etudiant Trendy
, le
No thumbnail

Trouble courant et tabou, la s echeresse vaginale connait de multiples causes. On les liste avec vous et on vous donne les cles pour en sortir.

Sécheresse vaginale, qu’est-ce que c’est ?

La sécheresse vaginale désigne un manque de lubrification au niveau du vagin. Elle se traduit par des rougeurs, des irritations, des démangeaisons et des douleurs lors des rapports sexuelles.

Quelles sont les causes de la sécheresse vaginale ?

En cas de sécheresse vaginale régulière ou permanente, il est conseillé de consulter votre gynécologue qui en identifiera la cause. Ci-dessous, découvrez les plus fréquentes. Peut-être que l’une d’entre elles vous parlera. Vous pourrez l’exposer à votre gynécologue.

Un traitement médicamenteux : la prise de certains médicaments peut assécher le vagin. Comme certains traitements contre l’acné ou encore les antidépresseurs. Si depuis peu, vous avez recours à un nouveau médicament, n’oubliez pas d’en faire part à votre gynécologue, c’est une piste !

La pilule : toutes les pilules ne conviennent pas à toutes les femmes. Si vous venez de débuter une nouvelle pilule (que ce soit la première fois ou un simple changement), elle peut être la cause d’une sécheresse vaginale. Votre gynécologue fera le point.

Les régimes alimentaires : l’alimentation joue un rôle dans l’hydratation de votre vagin. Si vous avez modifié vos habitudes alimentaires, fouillez de ce côté-là et exposez à votre médecin le détail de votre alimentation.

L’alcool et le tabac : trop d’alcool et de tabac, ce n’est pas bon pour l’hydratation du vagin. Vous pouvez tenter de ralentir pour améliorer l’hydratation de votre vagin.

Le stress : le stress peut défavoriser la lubrification vaginale. Peut-être qu’un petit peu de relaxation ou de sport peut vous aider.

L’hygiène intime : se laver la petite fleur au savon ou avec des produits agressifs, ce n’est pas bon pour le vagin et cela peut entraîner une sécheresse vaginale. On se lave à l’eau claire et une fois par jour seulement.

Un manque de désir : c’est la question qui fâche mais parfois, si le vagin ne se lubrifie pas, c’est simplement que tête et corps lui disent non. Votre partenaire vous attire-t-il toujours autant ? Est-ce que quelque chose a changé dans vos rapports amoureux ?

Un manque de préliminaires : peut-être désirez-vous toujours votre partenaire mais vous faites face à des préliminaires bien trop courts et une pénétration trop rapide. Or le corps n’est pas un Diesel, il a besoin de temps pour faire monter l’excitation. Alors, que se passe-t-il dans votre lit ?

Une infection : par exemple, une mycose peut entraîner une sécheresse vaginale. Seul un professionnel saura vous dire si une petite infection se promène dans votre culotte.

Un blocage : la sécheresse vaginale peut venir d’un petit tracas psychologique (je ne désire pas mon partenaire, il m’a trompée, je ne pense qu’à mes études…). Si le blocage perdure, il peut être intéressant d’en parler avec votre gynécologue voire un psychologue. Il faut aussi noter qu’un blocage psychologique peut simplement naître d’une sécheresse vaginale ponctuelle. Pourquoi ? Parce que faire l’amour nous a été difficile pendant quelques jours ou semaines et l’appréhension d’avoir de nouveaux rapports sexuels entraîne une nouvelle sécheresse vaginale.

Que faire pour en finir ?

Revoir votre hygiène de vie : si vous pensez que la cause de votre sécheresse vaginale est le stress, la fatigue, trop de tabac, une alimentation changeante, une mauvaise hygiène intime… vous pouvez prendre les choses en main en bousculant votre quotidien afin d’observer les résultats. De la détente, du repos, des repas sains…

Faites l’amour ou masturbez-vous : si le désir sexuel est toujours là, sachez qu’avoir des relations sexuelles aident à hydrater le vagin. Bien sûr, si ces dernières sont douloureuses, rien ne sert de forcer. Vous pouvez simplement jouer avec votre clitoris et cherchez le plaisir, sans tenter de pénétrer votre vagin. Ainsi, la circulation sanguine au niveau de votre vagin est boostée et c’est un bon début !

Utilisez des lubrifiants à base d’eau lors des rapports sexuels : si les lubrifiants peuvent vous aider à faire l’amour sans difficulté, ils ont surtout le mérite de vous sortir d’un cercle vicieux "Je ne mouille pas, je ne mouillerai plus jamais, j’ai mal…". Ce genre de pensée bloque parfois le corps comme évoqué précédemment ! Les lubrifiants peuvent vous remettre sur la bonne route en vous redonnant confiance.

Les traitements médicamenteux : votre gynéco, après avoir réalisé un examen clinique, discutera avec vous. Une fois la cause pointée du doigt, il vous prescrira un traitement adéquat. Il existe des ovules à insérer dans le vagin, des gels à application locale, des compléments alimentaires… qui stimulent l’hydratation du vagin. Si le souci vient d’une mycose, le gynécologue vous donnera des médicaments ciblés. Autre cas, si votre sécheresse vaginale est d’ordre psychologique, il vous aiguillera pour retrouver sérénité au lit.

Love & Sexo