Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Psycho

Quelles sont les règles à respecter pour manifester en sécurité ?

Publié par
Sarah Hamdi
, le
Quelles sont les règles à respecter pour manifester en sécurité ?

Banderoles préparées, slogans affûtés. Vous, vous comptez descendre dans la rue pour manifester… Certaines consignes doivent pourtant être suivies pour ne prendre aucun risque inutile. Alors que la mobilisation sur la loi Travail se poursuit dans la rue, voici 5 conseils pour vous mobiliser en toute sécurité.

Affrontements avec la police, gaz lacrymogènes, mouvements de foule, casseurs… Manifester dans la rue peut être dangereux. En pleine contestation contre la loi Travail, lycéens et étudiants signeront leur 4e journée de mobilisation contre ce projet de loi, ce jeudi 31 mars 2016. Pour autant, aucun manifestant n’est à l’abri d’un rassemblement qui tourne mal.

Pour réduire les risques, des consignes simples sont à respecter. "Avant les grands rassemblements, nous donnons des conseils aux lycéens que nous sensibilisons. Quand elles sont respectées, tout se passe très bien," note la FIDL (Fédération indépendante et démocratique lycéenne). Blaise, étudiant engagé dans l'association SOS Racisme, est un habitué des mobilisations. "Parfois cela peut faire peur d'aller sur une manif. Il ne faut pas, car les problèmes restent marginaux et s'il y en a, ils sont vite réglés," rassure-t-il.

Conseil #1 : suivre le cortège officiel

Son premier conseil : "Évitez de rejoindre les petits rassemblements en marge des cortèges. C'est là que se trouvent les casseurs et les anarchistes," précise le jeune homme. Les organisateurs des manifestations se dotent toujours d'un service d'ordre. Il veille à la bonne marche du rassemblement, à la sécurité et à la protection des participants. C'est pourquoi il est indispensable de suivre le parcours officiel lors du défilé.

Conseil #2 : rester attentif

En amont, vérifiez votre itinéraire. "Je conseille de regarder avant sur Internet le lieu et l'horaire de l'évènement sur Facebook et sur les sites des organisateurs," explique Blaise. Une fois sur place, "essayez de bien repérer les différents syndicats de jeunesse pour les suivre, "poursuit-il.

Conseil #3 : quitter le lieu de la manif dès la fin

N'arrivez pas en avance. Et ne restez pas non plus sur le lieu de rendez-vous à la fin de la manifestation. "On demande aux jeunes de rentrer chez eux le plus rapidement possible à la fin et de ne pas traîner sur place", déclare la Fidl. C'est souvent avant et après les rassemblements qu'ont lieu les débordements et les incidents avec les casseurs.

Conseil #4 : ne pas chercher l'affrontement

Même révolté, restez pacifique. "La violence ne sert à rien," assure Blaise. En faisant preuve d'agressivité, vous desservirez votre cause. N'oubliez pas que lors d'un rassemblement, des policiers en civil sont également présents pour assurer la sécurité. Alors oubliez cagoules et autres mauvaises idées d'armements. Si vous êtes identifié comme potentiellement dangereux, vous pourrez avoir de sérieux ennuis.

Conseil #5 : s’équiper

"On recommande aux étudiants de coller des stickers d'une organisation syndicale sur leur vêtement. S'il y a un problème, la police pourra identifier les jeunes comme étant là pour manifester pacifiquement, et non pas pour dégrader," conseille la Fidl. En cas d’affrontement entre CRS et manifestants, il arrive que des gaz lacrymogènes soient pulvérisés sur les contestataires. Prévoyez une écharpe pour vous protéger des éventuelles projections. Pour le côté pratique, n'oubliez pas de revêtir " de bonnes chaussures de marche et un sourire," suggère Blaise.

Crédits : Sarah Hamdi

Psycho