Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Psycho

Quand ma mère passe son temps à fouiller chez moi

Publié par
Anne-Solange Tardy
, le
No thumbnail

En général, quand on pense femme envahissante, fouineuse, pleine d’idées toutes faites sur notre façon de vivre (forcément pathétique), on pense, inutile de nier, à notre… belle-mère. Même lorsqu’on n’en a pas, on l’imagine forcément comme ça.

Ce qu’on n’avait pas, mais alors pas du tout prévu, c’est que maman d’amour, autrefois si respectueuse de notre intimité, puisse se transformer en harpie sitôt notre premier trousseau de clés en poche.

« Elle passe son temps à fouiller les placards »

« Ma mère, lorsqu’elle vient me voir chez moi, passe son temps à fouiller les placards, à ouvrir mes classeurs, à passer au crible les produits de ma salle de bains… Si j’ai le malheur de lui faire une remarque, elle se vexe parce que d’après elle, j’ai tellement changé depuis que je suis à la fac, je suis devenue tellement secrète… Du coup, rétrospectivement, je me demande maintenant si elle ne fouillait pas en douce dans ma chambre quand je vivais encore à la maison », raconte Victorine.

Studio redécoré à la sauce maternelle

Gaëlle n'est guère plus heureuse : « Avec son éternelle façon de croire qu’elle a un goût irréprochable, ma mère a pris soin, sans me consulter, de décorer entièrement le studio que j’occupe. Voilà donc six mois que je vis dans une pièce recouverte de fleurettes du sol au plafond, moi qui ne rêve que de motifs géométriques et de design scandinave ultra-pointu. Et alors autant j’ai la solution pour les fringues moches qu’elle s’obstine à m’offrir (eBay, mon ami), autant là… je sèche un peu. »

Ça oui, on ne peut pas dire, 12 m2 de moquette, ça reste compliqué à revendre sur le Net. Maintenant, pour le reste, c’est plutôt jouable : on peut tout de même revendre pas mal de choses sur la Toile (y compris housses de couette, tableaux et petits meubles) et en profiter, avec les sous, pour racheter des choses qui nous plaisent davantage.

Et si, comme presque toute étudiante qui se respecte, on a zéro budget ou presque, on écume les brocantes, les dépôts-ventes, on troque (même sur le Net). Et tout de même, entre deux séances de redécoration de notre petit chez nous, on essaie de faire comprendre à mamouchka que la prochaine fois, ce serait super de nous consulter avant de décider pour nous…

« Le sol n’est jamais assez propre »

Plus agaçant encore (quoique), la maman d’Alexia, qui considère que sa fille ne fait pas assez le ménage chez elle (faites le test : « Ménage : suis-je aussi forte que ma mère ? »).

« Elle ne cesse de réduire à néant tout ce que je fais. La poussière n’est jamais faite, le sol n’est jamais assez propre, ni les toilettes assez désinfectées… Une fois, juste pour voir, j’ai nettoyé l’appartement à fond avant son arrivée. À la première occasion, elle m’a sorti son couplet sur le sol qui était dégoûtant. Au moins, ça m’a permis de la prendre en flagrant délit de mauvaise foi. Sauf qu’au lieu de reconnaître qu’elle est était allée un peu loin, elle m’a pris dans ses bras en me disant que si elle était un peu dure, parfois, c’était simplement pour m’aider à prendre mon envol et mes responsabilités dans ma nouvelle vie de femme… »

Oui alors on vous arrête tout de suite, madame la maman d’Alexia. À qui voulez-vous faire croire ça ? S’il y a une chose qu’on ne pourra jamais gober, c’est bien qu’une mère fait son possible pour aider son bébé à prendre son envol. Une mère fait toujours en sorte que sa fille finisse par admettre que c’est chez maman que l’on se sent le mieux, avouez.

Psycho