Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Psycho

La phobie scolaire racontée à travers un roman

Publié par
Delphine Dauvergne
, le
La phobie scolaire racontée à travers un roman

Dans son livre, Fanny Vandermeersch, enseignante au collège, met en scène une jeune fille souffrant de phobie scolaire. Comment a-t-elle eu l'idée d'écrire sur ce trouble ? Elle a répondu aux questions de Trendy, qui publie un extrait de son roman.

"J'entends des éclats de rire. Des gouttes de sueur perlent dans mon dos et sur mes tempes. Mon corps se raidit et mon cœur bat à tout rompre. Ce n'est plus une grille d'entrée que j'ai devant moi mais une grande bouche grise aux dents pointues, prête à me happer dès que j'avancerai et à se refermer sur moi. Un bruit tambourine dans ma tête. Rapide. Irrégulier. J'ouvre la bouche, je cherche de l'air. Je lutte pour pouvoir respirer à pleins poumons. Ma vue se trouble. Ça revient, je le sens. Je vais encore m'étaler sur le sol. La honte. Ils me regarderont tous comme un seul homme et s'esclafferont. Je prends de grandes inspirations, mais l'air ne vient plus. J'étouffe. Je ne peux pas avancer, mes jambes flageolent. Je n'y arrive pas. Reprends-toi Sophia ! Soudainement, je tourne les talons et cours. Je dois fuir. Je m'arrête, à bout de souffle. J'espère que personne ne m'a vue. Que vais-je faire ? C'est la première fois que je m'enfuis, que je sèche l'école. "

Extrait de "Phobie", de Fanny Vandermeersch, éditions Le Muscadier

"Phobie", un roman écrit par l'enseignante Fanny Vandermeersch. // © Le Muscadier

Ce livre est le premier roman jeunesse de Fanny Vandermeersch. Comme elle l'explique à Trendy, cette professeur de français en collège a cherché à "montrer comment une bonne élève peut progressivement basculer dans la phobie scolaire".

Pourquoi avez-vous écrit ce livre ?

Il y a quelques années, j'ai entendu des collègues en salle des profs parler d'un enfant qui avait une phobie scolaire. Certains n'y croyaient pas… Ça m'a poussée à me renseigner et j'ai constaté que c'était plus répandu que ce qu'on pensait. Les chiffres augmentent d'ailleurs ces dernières années, car nous sommes dans une société qui demande toujours d'être meilleur et rend les élèves de plus en plus stressés. Aucun roman jeunesse n'existait sur la phobie scolaire, alors je me suis lancée.

Quelles sont les causes de la phobie scolaire ?

Elles sont nombreuses. Les raisons peuvent être liées à ce qui se passe dans l'école, comme les notes, le harcèlement, ou le fait que l'élève ne se sente pas bien dans l'établissement. Cela peut aussi être des choses plus personnelles, comme le décès d'un proche ou la séparation des parents.

Les symptômes sont compliqués à déceler car les jeunes savent les cacher… On peut faire face à un élève angoissé, qui a mal au ventre, à quelqu'un qui va s'isoler, beaucoup s'absenter… Dans certains cas, il y a même des tentatives de suicide, mais ça reste rare.

L'héroïne de mon roman subit l'isolement, elle ne comprend pas comment ses notes baissent, car avant son entrée au collège il lui suffisait d'écouter pour apprendre. Ses copines de l'école primaire la délaissent pour une fille plus populaire, ses parents se disputent…

En écrivant mon livre, montrer comment une bonne élève peut progressivement basculer dans la phobie scolaire a été difficile, car c'est un enchaînement de choses qui, prises individuellement, peuvent paraître insignifiantes.

Comment faire pour aider quelqu'un qui en souffre ?

Il faut prendre conscience qu'en guérir peut demander du temps, car il faut trouver les causes de la phobie. L'établissement scolaire doit être prévenu vite pour pouvoir s'adapter à la situation. Si le jeune a besoin de rester chez lui, il doit le faire. Il faut prendre le temps de se reconstruire, recommencer à parler, à faire confiance. Un retour à l'école doit se dérouler de manière progressive ; parfois, certains préfèrent s'inscrire à des cours à distance. L'association Phobie scolaire propose des outils d'information et d'accompagnement.

Crédits : PlainPicture

Psycho