Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Psycho

Comment arrêter d'être susceptible ? 3 conseils pour mieux prendre les choses

Publié par
Priscilla BM
, le
Comment arrêter d'être susceptible ? 3 conseils pour mieux prendre les choses

D'un caractère très susceptible, tu en as marre de te vexer à chaque fois qu'on te fait des réflexions et tu aimerais prendre les choses avec plus de légèreté ? Voici quelques conseils.

Dès que l'on te fait une remarque négative sur ta personnalité, ton comportement ou tes faits, tu as tendance à réagir au quart de tour ? Tu ne supportes pas qu'on se moque de toi, qu'on te dénigre ou qu'on ne soit pas de ton avis ? Tu prends souvent les choses plus à cœur que tu ne le devrais ? Tu es définitivement quelqu'un de susceptible. Mais ne t'inquiète pas, cela se soigne ! Avec un peu d'efforts, il est possible de se débarrasser ou, du moins, de diminuer sa susceptibilité.

Être plus indulgent avec soi-même

Accepter ses défauts, c'est le premier pas à faire pour être moins susceptible. Il est également important d'être gentil avec soi-même, en se réconfortant quand ça ne va pas, en essayant de trouver des choses positives et en s'encourageant sans cesse. "L'auto-compassion stabilise notre ego, elle nous protège du risque dépressif et nous permet de garder notre énergie, au lieu de la gaspiller en vaines colères contre soi", explique le psychiatre Christophe-André. Cela passe également par une analyse de son passé, pour trouver les blessures cachées derrière cette susceptibilité et essayer de les guérir.

Se concentrer sur ses sens

Dès que quelqu'un te fait une réflexion qui ne te plaît pas et que tu sens que tu pourrais mal réagir, essaye de te concentrer sur tes sensations, en écoutant ton cœur qui bat, en sentant le rouge te monter aux joues et ton corps qui se met à trembler. Et ensuite, essaie de te calmer en inspirant un grand coup et en expirant lentement plusieurs fois. Si besoin, n'hésite pas à aller boire un verre d'eau ou encore à prendre l'air pour te rafraîchir les idées et faire descendre la pression. 

Prendre du recul

Chaque fois que quelqu'un te fait une réflexion qui te blesse et te renvoie à une pensée négative, pose-toi ces quatre questions : "Est-ce vrai ?", "Puis-je savoir avec certitude si c'est vrai ?", "Quelle réaction suscite en moi cette pensée ?" et "Comment me sentirais-je sans cette pensée ?". Et ensuite, essaie d'apporter un peu de positivité à tout ça en te trouvant des bons points et des qualités. Ainsi, même si une personne a quelque chose à te reprocher, tu peux contre-balancer avec une de tes qualités.

Psycho