Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Love & Sexo

Amoureux et dans la même classe : ça passe ou ça casse ?

Publié par
Virginie Plaut
, le
Amoureux et dans la même classe : ça passe ou ça casse ?

Se retrouver dans la m eme classe au lycee avec sa tendre moitie : une chance ou un risque pour son histoire ? Une situation a double tranchant dans les faits ! Nos conseils pour que ni votre couple ni vos resultats scolaires n'en patissent.

C'était la surprise de la rentrée : Célia et Timothée , the couple du lycée (déjà deux ans d’amour !), se sont retrouvés dans la même terminale ES. Alors que jusque-là, pour se voir au lycée, ils devaient se contenter des intercours, ils passent désormais le plus clair de leur temps dans la même classe. Si, sur le moment, la nouvelle les a plutôt réjouis, Célia ne peut s'empêcher de se poser des questions : " Le bon côté des choses, c'est que je suis ravie d'aller en cours parce que je sais que je vais retrouver Tim. Et puis on peut réviser le bac et faire nos devoirs ensemble. Mais d'un autre côté, je suis un peu inquiète. On passe une nuit sur deux ensemble, on fait du tennis dans le même club... Et maintenant, on est en cours tous les deux. À force d'être tout le temps l'un sur l'autre, j'ai peur qu'on finisse par se lasser... "

Louisa, la prof de maths de Célia et Timothée : "Ils ont un peu tendance à s'exclure des autres"

Louisa, la professeure de mathématiques des tourtereaux, a remarqué les petites habitudes du "baby couple": "C'est drôle, ils paraissent tout jeunes, et pourtant ils ont déjà une vie très rangée, s'étonne-t-elle. Je ne pense pas que ça perturbe leur scolarité, au contraire, ils sont très attentifs en classe. Mais j'ai remarqué qu'ils ont un peu tendance à s'exclure des autres, ils sont tout le temps ensemble : ils ne se quittent pas pendant les récréations, ils déjeunent ensemble au self, ils sont à côté en classe... et ils rentrent ensemble le soir. Il y a dix ans, quand j'avais des petits couples dans mes classes, au moins, le soir, chacun rentrait chez soi directement après les cours... ils pouvaient souffler ! À ce rythme-là, je ne sais pas comment ils vont faire pour ne pas étouffer !"

Les jeunes couples en classe ne sont pas un phénomène nouveau, comme le confirme Éric Donfu, sociologue : "Dans les années 1970 déjà, les amours juvéniles s'affichaient en cours. Ce n'est pas une nouveauté. La différence, c'est qu'aujourd'hui, les jeunes ont tendance à donner toute la priorité à leur couple, à se centrer uniquement sur leur duo. Parfois même, ils vivent déjà ensemble au domicile de leurs parents." Le secret de la réussite ? "Il faut que le couple soit capable de communiquer avec les autres élèves et qu'il ne s'enferme pas dans son cocon." Et ce aussi bien pour la survie du duo que pour l’équilibre personnel de chacun. Une belle histoire au lycée ne doit pas vous faire “oublier” vos amis par exemple…. * *

_ _

Aurélie et Grégoire : "On a décidé de ne pas tout partager"

Aurélie et Grégoire peuvent en témoigner. À 23 ans chacun, ils sont en pleins préparatifs de leur mariage, prévu dans quelques mois. Eux aussi ont été un "bébé couple lycéen". Ils ont même été dans la même classe de la première au BTS ! "Pendant les six premiers mois, on était vraiment collés l’un à l’autre en permanence, se souvient la future mariée. Toujours à côté. Et puis, au bout d'un moment, Grégoire a eu un peu peur. Il avait l'impression de perdre ses copains, de passer à côté de sa jeunesse... Ça n'a pas été très agréable à entendre mais je pense que ça a été une bonne chose qu'il s'en rende compte et qu'on en parle. On a décidé de lever un peu le pied et ne pas tout partager, notamment les repas au lycée. On ne se mettait pas non plus systématiquement à côté en classe. Et un samedi après-midi sur deux, je le passais avec mes copines et lui avec ses copains. Mais on continuait à travailler ensemble."

Une fois ces petits ajustements effectués, le jeune couple a trouvé son équilibre jusqu'à la fin des années lycée... prenant ainsi l'habitude de faire des petites concessions qui leur ont bien servi par la suite. Par exemple quand Aurélie est entrée dans la vie active : " Après le BTS, j'ai trouvé du travail directement, alors que Grégoire, lui, a poursuivi ses études à l'université ", explique la jeune femme. "Résultat, alors que jusque-là nous avions toujours suivi le même rythme, tout à coup, nous n'étions plus sur la même longueur d'ondes. J'avais l'impression d'avoir mûri, d'être devenue adulte, alors que lui restait un ado étudiant. Là encore, nous en avons parlé, il a fait quelques efforts pour se projeter un peu plus dans l'avenir ; et moi, j'ai tenté d'être plus indulgente. Nous avons trouvé un nouveau mode de fonctionnement qui nous convient encore mieux [lire à ce propos notre article J'étudie, tu travailles, on s'aime quand même] ! Le prochain ajustement nécessaire, ce sera avec nos futurs enfants..."

Kit de survie pour bien gérer son histoire d'amour au lycée

- Ne s'asseoir à côté de l'autre qu'une seule fois par semaine. - Passer les pauses avec ses amis et pas toujours en amoureux. - S'accorder du temps libre chacun de son côté un samedi sur deux. - Privilégier les pauses déjeuner à plusieurs. - Ne pas choisir systématiquement son amoureux(se) pour les travaux en binôme.

Love & Sexo