Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Love & Sexo

5 révélations sur l'orgasme masculin

Publié par
l'Etudiant
, le
5 révélations sur l'orgasme masculin

On réduit souvent l’orgasme masculin à la simple éjaculation. Mais l'homme et son plaisir sont bien plus complexes ! Trendy vous en dévoile quelques mystères.

On peut éjaculer sans avoir d'orgasme

Totalement ! Et cette info surprend souvent. L’éjaculation n’est pas synonyme d’orgasme, elle est automatique et n’est pas toujours accompagnée d’un intense plaisir. Cependant, éjaculation et orgasme vont souvent de pair, techniquement. En général, la première survient de suite après le second, mais ce sont bien deux phénomènes distincts !

On peut avoir un orgasme sans éjaculer

Puisque l’orgasme et l’éjaculation sont deux phénomènes distincts, les hommes peuvent aussi jouir sans éjaculer. C’est assez rare et ça demande une grande maîtrise de son corps.

L'homme connaît une période réfractaire

Contrairement aux femmes, qui peuvent avoir plusieurs orgasmes à la suite d’une intensité souvent forte, l’homme subit une période réfractaire plus ou moins longue entre entre deux éjaculations, de 15 minutes à... plusieurs heures. Eh oui, ils ne sont pas tous égaux devant le phénomène. Cette période peut être très variable entre les hommes mais aussi pour un même individu en fonction de son état physique, de la consommation d’alcool, de drogue ou de médicaments, et mais aussi de son âge. Les orgasmes successifs sont néanmoins possibles à condition de poursuivre une stimulation érotique, des caresses en continu, par exemple… Ainsi une nouvelle érection peut être plus facilement provoquée.

Et bim, un petit dodo après l’orgasme !

Le plaisir et l’orgasme libèrent chez l’être humain des endorphines, qui procurent une sensation de bien-être. Chez les femmes, ces hormones mettent plus de temps à se diffuser dans le corps. En effet, après avoir joui, elles ne ressentiront de la fatigue que progressivement tandis que les hommes sont rapidement assommés. Leur cerveau se met en pause très vite. D’où ces petits ronflements qui accompagnent le câlin post-coït. Pas sexy, mais scientifique.

Simulation, pas que les femmes !

On a tendance à faire correspondre simulation avec l'orgasme féminin, mais il n'en est rien ! Les hommes aussi y ont recours. Et ils simulent pour les mêmes raisons. Soit pour rassurer leur partenaire ("regarde, j’adore"), soit parce qu'ils ont un petit coup de moins bien et sont moins à fond dans l'action (ça arrive), soit pour s’exciter davantage. Car la simulation a du bon : en se faisant croire qu’on a du plaisir, on l’invite.

L'orgasme prostatique : tabou mais… agréable

Les hommes ont un point P, P comme prostate. En titillant cette dernière, via une pénétration anale (doigt, sextoy adapté), les hommes peuvent atteindre une jouissance différente de l’orgasme pénien. Cet orgasme peut être accompagné d’une éjaculation mais ce n’est en aucun cas automatique. Cette pratique reste assez tabou, car liée à l'anal. Quant aux filles qui voudraient offrir ce petit plaisir à leur homme sans trop savoir ce qu'il en pense, sachez qu'il faut y aller en douceur. Caressez la zone autour de son anus pour voir sa réaction. Vous comprendrez vite si ça peut lui plaire ou pas. Et n'hésitez pas, sinon, à lui poser la question en toute franchise.

Love & Sexo