Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Mon appart

Vivre en couple pour économiser sur le loyer

Publié par
l'Etudiant
, le
No thumbnail

Certes, vu comme ça, ce n’est pas très romantique. Mais soyons réalistes, la question du loyer est souvent l’élément déclencheur d’une vie à deux.

Toi, moi, deux toits ?

À seulement quelques kilomètres l’un de l’autre, vous vivez encore chacun chez vous. Deux charmantes studettes de 2 mètres sur 2 mètres chacune, au 6 e étage sans ascenseur parce que c’est bon pour les jambes (et accessoirement parce que vous n’avez pas les moyens de faire autrement).

Mais bizarrement, vous passez de moins en moins de temps dans votre « chez vous ». Ou alors vous y êtes rarement seule. À deux dans un 4 m², le bon côté, c’est que l’on se tient chaud. Le mauvais, c’est que l’on se marche dessus. Et que la méthode du « chez toi ou chez moi » demande une organisation à toute épreuve : « Combien de petites culottes je prévois ? », « Tu me prêtes ta brosse à dents ? », « Je suis à la porte, tu rentres quand ? », « Est-ce que tu pourrais bouger ton lit que je puisse déplier mes jambes ? »…

Mieux vaut quitter un appart quasi inhabité

Certes, tout cela est très sympa et met du piquant dans un couple, mais vient souvent un moment où l’on se dit que ce n’est plus possible… Peut-être le jour où l’on se rend compte que l’on est obligée de se mettre de l’after-shave en guise de crème de jour. À moins que ce ne soit celui où l’on réalise que l’on est habillée pareil depuis cinq jours. Ou encore celui où nos parents, notre banquier, ou les trois à la fois, nous font remarquer qu’il faut faire quelque chose. Et que faire l’économie du loyer d’un appart quasiment inhabité ne serait pas du luxe…

Mon amour, si on partageait le loyer ?

Les prix de l’immobilier ne sont malheureusement pas proportionnels à notre budget, surtout lorsqu’on est étudiant et que l’on n’en a pas, de budget…

Pour prendre l’exemple de Paris, bête noire des jeunes en quête d’un toit, vous pourrez espérer, avec un budget de 500 €, trouver un tout petit studio si la chance joue en votre faveur. Avec ce même budget, à deux, à vous le petit deux- pièces charmant avec toilettes même pas sur le pallier !

Logement plus cher à deux

En réalité, vivre à deux n’est pas ce qu’il y a de moins cher. Un tout petit logement seule coûte en général moins cher qu’un logement pour deux, même si le loyer est divisé par deux.

En reprenant l’exemple de Paris, vous pouvez en effet, seule, vous loger pour (un tout petit peu) moins de 500 €, en choisissant l’option chambre de bonne ou celle « chez l’habitant ». En revanche, si vous prenez en compte le facteur « confort », il n’y a plus de commune mesure entre vivre seule et vivre à deux, comme le prouve le premier exemple du budget de 500 €.

Mais des économies par ailleurs

D’autant plus que les économies ne s’arrêtent pas là. En plus de diviser le loyer par deux, vous réduisez beaucoup d’autres postes de dépense : la caution, pas toujours facile à réunir, les charges, les éventuels frais d’agence, les factures, mais aussi les dépenses alimentaires… Pour une même quantité par personne, vous vous rendrez en effet vite compte que plus on est de fous, moins on paie…

Mon appart