Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Sport

Sport : J'ai testé pour vous... l'escalade sur bloc !

Publié par
Priscilla BM
, le
Sport : J'ai testé pour vous... l'escalade sur bloc !

L'escalade sur bloc te fait envie mais tu n'oses pas encore franchir le pas ? Priscilla a tenté l'expérience pour toi et te file son ressenti !

Quand j'étais petite, il y avait un bloc avec des prises qu'on pouvait escalader à côté de chez moi, en extérieur. J'y passais presque tout mon temps. Mais il n'était pas très sécurisé ni entretenu, si bien qu'il a vite été interdit d'accès. Je n'en ai plus jamais fait depuis, jusqu'à cet été. Un ami venait alors de me raconter qu'il avait testé ça pour la première fois, dans une salle spéciale sur une structure artificielle et qu'il avait adoré. Ça m'a ramené en enfance et j'ai tout de suite voulu retenté l'expérience moi aussi. Dès le samedi suivant, je découvrais Arkose, une salle d'escalade sur bloc située à Nation, à Paris. 

Quand je suis arrivée, on m'a prêté des chaussons d'escalade. C'était la première fois que j'en mettais et j'ai d'abord cru qu'ils étaient trop petits, mais le coach m'a expliqué que c'était nécessaire, qu'il fallait que les orteils se plient légèrement pour mieux tenir sur les prises.  Ensuite, on m'a expliqué qu'il fallait bien mettre de la magnésie régulièrement sur mes mains avant de grimper, une sorte de poudre pour absorber l’eau des mains et ne pas perdre pied sur l’ascension. Sur le coup, je n'étais pas rassurée, surtout que depuis mon enfance, j'ai développé un léger vertige. Mais quand j'ai vu la taille des murs qui ne dépassaient pas plus de 5 mètres et les gros matelas épais et bien moelleux en bas pour amortir les chutes, mon appréhension est vite partie.

On m'a ensuite expliqué les codes couleurs : les blocs jaunes sont les plus faciles, ils sont donc plus adaptés aux débutants. Une fois maîtrisé, on peut passer aux verts, un peu plus difficiles mais accessibles. Et ensuite, il y a les bleus, qui sont pour les niveaux intermédiaires, voire confirmés. Je ne parle même pas des rouges et des violets, réservés aux grimpeurs aguerris. Excitée et impatiente, je me suis lancée très vite sur un bloc jaune et j'ai vite déchanté. Mon vertige a un peu repris le dessus. Il m'a fallu quatre essais de plus pour être plus à l'aise, l'adrénaline et la fierté de la réussite prenant peu à peu le pas sur la peur.

Une publication partagée par Ryo (@r44do) le

Ce que j'ai beaucoup aimé, dans cette pratique, c'est la convivialité. Tout le monde s'encourage et s'entraide. Certains n'hésitent pas à te montrer comment faire en grimpant le bloc sur lequel tu butes. Et puis on ne dirait pas comme ça, mais si les efforts sont assez courts, ils sont intenses et demandent beaucoup de gainage, de force dans les bras, les fesses, les jambes, le dos et de souplesse, ce qui fait que ça travaille énormément sur la longueur. C'est bien simple, le lendemain j'avais des courbatures partout. Et l'envie de recommencer l'expérience le plus rapidement possible. 

Arkose Nation, 35 rue des Grands Champs, 75020 Paris. Ouvert de 8h à minuit du lundi au dimanche. 15 € la séance.

Sport