Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Mon appart

Premier bail : tout ce que vous devez checker

Publié par
Jean-Sébastien Létang
, le
Premier bail : tout ce que vous devez checker

Le grand jour est arrivé : vous quittez la maison familiale ! Une fois l’appart de vos rêves déniché, il ne reste plus qu’à signer le bail. Mais avant cela, lisez-le bien attentivement !

Premier appart : joie ! Mais c'est aussi l'entrée dans le monde de la paperasse administrative. En premier lieu : le contrat de bail. Une erreur qui s'y glisse et vous voilà parti pour des mois de galère , il y a donc plusieurs éléments à surveiller avant de le signer.

Refusez les "frais de réservation" illégaux et repérez les arnaques

Dans une grande ville, trouver un appartement relève souvent du parcours du combattant. Certains propriétaires crapuleux en profitent pour réclamer des "frais de réservations" aux locataires potentiels. La pratique est illégale, donc refusez-la net. Parfois, la demande intervient avant même que vous ayez vu l'appartement : il s'agit là d'une arnaque classique.

C'est ce qui est arrivé à Clara, 20 ans, montée de Montpellier à Paris pour ses études en art et technologie de l'image. "J'ai eu plusieurs expériences d'arnaques par mail , de la part de personnes qui 'habitaient dans les DOM-TOM', 'ne pouvaient donc pas venir me faire visiter directement les studios' et qui me demandaient de leur envoyer des mandats cash", se rappelle-t-elle. * *

Notez bien que le type de justificatifs que peut demander un bailleur est strictement encadré par la loi. Avant tout engagement, réclamez impérativement une rencontre en face-à-face, ainsi qu'une visite du logement.

Posez des questions avant la signature

Si la visite s'avère concluante, renseignez-vous au maximum sur l'état du logement. Chauffage, plomberie, isolation ou encore connexion Internet méritent d'être soigneusement vérifiés , sous peine de vous pourrir la vie plus tard. L'idéal ? Interrogez l'ancien locataire sur sa vie quotidienne et le voisinage.

Si vous remarquez un problème, le propriétaire peut s'engager à réaliser des travaux ultérieurement. Mais attention : nombreux sont les bailleurs qui renâclent à tenir leur promesse et votre confort risque d'en être affecté pendant des mois. Alain, 23 ans, étudiant en droit, en a fait les frais "après avoir visité un appartement à Paris dont un mur était abîmé par la moisissure".

Il a tout de même loué l'appartement, car "le propriétaire avait promis de le rénover très rapidement". Résultat : Alain a été obligé de vivre chez ses parents en attendant que le mur soit remis en état et a payé "un mois de loyer pour rien". De manière générale, si un appartement vous plaît mais qu'il est vétuste, réfléchissez bien avant de signer.

Vérifiez bien le contenu du contrat de bail

Une fois que vous vous êtes décidé à signer, relisez attentivement le contrat. C'est ce qu'a fait Thibault, 27 ans, chargé de communication, deux jours avant de signer un bail à Paris. Bien lui en a pris : " Nous avons constaté qu'il ne respectait pas la loi Alur qui stipule un mois de préavis de départ au lieu de trois, étant donné que Paris est situé en 'zone tendue' , se souvient-il. Par ailleurs, le montant global du loyer dépassait les plafonds imposés par la loi."

Ce rappel à l'ordre n'a pas plu au propriétaire, qui a préféré se rétracter. Priorité n°1 : vérifier le montant du loyer, sans oublier les charges mensuelles (eau, électricité...).

Le bail doit aussi contenir une description détaillée du logement, ainsi que les noms et adresses des signataires. Un 'oubli' a coûté cher à Lætitia, 25 ans, qui revient d'un tour d'Europe. En septembre 2015, elle signe pour la location d'un appartement à Rennes : "Deux jours plus tard, la propriétaire m'a envoyé un SMS pour me dire que sa nièce venait aussi étudier dans cette ville et que par conséquent, elle annulait le contrat."

Cette rétractation après signature est illégale et la propriétaire se montre menaçante au téléphone. "On a voulu la poursuivre en justice. Malheureusement, nous n'avions pas son adresse postale et le numéro de téléphone indiqué n'était plus utilisé ", déplore Lætitia. Prudence est mère de sûreté : mieux vaut passer de longues minutes à lire un contrat ennuyeux que plusieurs mois à le regretter !

Soyez très vigilant lors de l'état des lieux

L'état des lieux se fait à la remise des clés, après la signature. Soyez méticuleux sur ce point et assurez-vous que tout défaut dans l'appartement est bien consigné noir sur blanc. Il pourrait en effet vous être reproché plus tard et justifier l'encaissement de la caution. Nicolas, 21 ans, étudiant en sciences politiques, en a fait l'amère expérience.

"Dans mon premier appartement, à Dijon, le lavabo en faïence était endommagé, mais cela n'avait pas été noté pendant l'état des lieux. Le propriétaire a utilisé cette excuse pour encaisser la caution de 400 euros... et sûrement acheter un très beau lavabo." Mieux vaut donc regarder dans tous les coins et s'éviter une mauvaise surprise !

Mon appart