Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Etudes à l'étranger

"Mon meilleur souvenir de soirée Erasmus+, c'est quand..."

Publié par
Mathilde Saliou
, le
"Mon meilleur souvenir de soirée Erasmus+, c'est quand..."

Beer-pong dans un bar, voyages organisés, house parties… les possibilités de faire la fête sont nombreuses en Erasmus+. Et restent longtemps en mémoire : d’anciens étudiants du programme racontent leurs souvenirs de soirées les plus folles !

"C'était la toute première soirée chez moi. À Birmingham, je vivais en colocation avec 5 autres étudiants Erasmus. Les voisins étaient une autre colocation de cinq Erasmus. À nous tous, les deux Belges, le Flamand, les deux Hollandais, l'Allemand, l'Espagnol, le Suédois et les deux Français, on a invité 70 ou 80 personnes pour notre pendaison de crémaillère. C'était la folie !"

Pauline, partie à l'université de Birmingham en 2014, entre son M1 et son M2.

"En arrivant à Londres pour mon stage, j'avais déjà quelques amis de précédents voyages. On a fait une grande house party, dans un appart en plein cœur de la ville. Ce genre de soirée n'est pas fréquente là-bas, mais là, c'était particulièrement bien organisé. On a fini par monter sur le rooftop, on avait vue sur toute la ville. C'était top !"

Sarah était "teaching assistant" pendant 6 mois à Bristol, en 2015, avant d'enchaîner avec un stage à Londres 6 mois de plus.

"À Séville, il y avait deux boîtes dans lesquelles on sortait tout le temps, le Casino et le Banbalai. Au mois d'avril, juste après Pâques, la ville s'était teintée d'une ambiance particulière parce que les gens y sont très pieux, très fervents. Nous, pas vraiment : même pendant la semaine sainte, on est sorties souvent. Vient ce vendredi soir où on danse jusqu'à 4 ou 5 heures du matin. En sortant, on est tombées sur une procession, juste devant la cathédrale. Tout le monde était silencieux, les gens marchaient lentement tout autour de cette immense église, ça contrastait vraiment avec la boîte. C'était un peu irréel."

Louise et Ophélie, parties à l'université de Séville au premier semestre 2015.

"On a pris le bus à Bologne, avec plusieurs Erasmus, pour visiter Naples, le Vésuve et les îles alentour. On visitait toute la journée, on rentrait, on dansait. On ne dormait quasiment pas. Le lendemain, on nous réveillait et c'était reparti. On n'avait à se soucier de rien. Je me suis rarement senti aussi libre en fait !"

Matthieu a tellement aimé Erasmus qu'il en a fait deux : à Palerme et à Bologne en 2015.

"Raconter une soirée particulière ? Mais ça ne s'arrête jamais, du jeudi au lundi ! Je n'ai cours ni le vendredi ni le lundi, et je ne commence que tard le mardi. Alors généralement, on profite des bars et des boîtes aussi tard et aussi souvent que possible."

Alba est actuellement étudiante Erasmus, à l'université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines.

"C'était la fin de l'année, la toute dernière soirée, en fait. Je quittais Parme le lendemain, en bus. Alors j'ai embauché trois amis, et nous voilà dans les rues, avec mes 6 sacs et ma plante, à nous rendre dans l'appart' où on organisait la soirée de départ. On arrive, je commande un taxi pour 4h30 du matin, et on commence à faire la fête, avec une trentaine d'Erasmus. Bien sûr, la police finit par sonner vers 2h30. On discute avec eux, on les supplie "s'il-vous-plaît, c'est notre dernière soirée !". Ils sont entrés boire des coups avec nous ! Et puis j'ai pris le taxi vers la gare routière pour 22 heures de bus..."

Lisa, à l'université de Parme en 2015.

"Ma meilleure soirée à Dublin ? Elle est toute simple : j'étais dans un pub irlandais plein de monde, à boire de la Guinness. Et là, je tombe sur Meghan Markle (actrice qui joue Rachel Zane dans "Suits", et compagne actuelle du prince Harry). Incroyable !"

Yacine est parti étudier le droit international à laUniversity College Dublin en 2015.

Et vous, quels sont vos meilleurs souvenirs de soirée Erasmus ? Partagez-les dans les commentaires sous cet article.

Etudes à l'étranger