Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Etudes

La prise de notes : meilleure avec un stylo et du papier ou à l'ordinateur ?

Publié par
Priscilla BM
, le
La prise de notes : meilleure avec un stylo et du papier ou à l'ordinateur ?

Pour noter ses cours, il y a deux écoles : ceux qui utilisent un papier et un stylo et ceux qui tapent au clavier. Mais quelle méthode est la plus efficace ? On a mené l’enquête.

Dans les écoles, les étudiants sont de plus en plus nombreux à emmener leurs ordinateurs en classe pour prendre des notes. Mais la méthode est plutôt décriée par les professeurs, qui ne voient pas cela d’un très bon œil pour la concentration, l’écoute et la mémorisation. C’est notamment le cas d’Astrid Von Busekist, enseignante à Sciences Po. “Lorsqu’on écrit à l’ordinateur, on note tout. On ne fait pas de hiérarchie entre ce qui est important et ce qui est moins important. Alors qu’en écrivant à la main, il faut traiter davantage les informations qu’on vous donne avant de les coucher sur papier. Il faut réfléchir à ce qu’on note et donc on fait déjà la moitié du travail.”

L’enseignante n’est pas totalement contre l’utilisation de l’ordinateur, en particulier lors de séminaires ou de groupes, car cela permet tout de même de chercher des informations à plusieurs, d’accéder aux mêmes documents et de contribuer à plusieurs. Mais en cours, elle trouve que c’est plus une source de distraction qu’autre chose. “C’est irrésistible qu’à un moment ou un autre, l’attention baisse et qu’on ait envie d’aller se promener sur Twitter ou Facebook. Qui plus est, un ordinateur allumé affecte tous les étudiants autour. Il y en a un qui allume son ordinateur et tout le monde va avoir l’oeil attiré par ce qui se passe dessus. Donc c’est une source de déconcentration pour soi-même, mais aussi pour les autres", déclare-t-elle.

Et les étudiants, dans tout ça ? Les avis divergent. Fanny, 22 ans, étudiante à L’ESJ Paris, préfère clairement la prise de notes à l’ordinateur. “C’est plus rapide, surtout à la fac où il faut écrire super vite. Et surtout, c’est plus lisible. J’ai tendance à écrire comme un cochon, alors la prise de notes à l’ordinateur est plus simple pour me relire. C’est aussi plus facile d’effacer ou de recommencer, on n’a pas besoin de mettre du blanco ou de faire des ratures, on appuie sur une touche et puis hop, c’est fait. Et puis, c’est plus écologique que d’utiliser des tonnes de papiers !”. Sur ce point, l’enseignante Astrid Von Busekist est d’accord, même si elle précise qu’il existe des papiers recyclés.

Autre avantage à la prise de notes à l’ordinateur ? L’espace. “L’ordinateur permet un gain de place considérable, puisqu’en général un ordinateur est moins encombrant qu’une trousse et 5 classeurs”, explique Laurine, étudiante à Centrale Lille. Malgré tout, les deux étudiantes sont d’accord pour dire que la prise de notes manuscrite est plus concrète pour l’esprit. “Pour ce chapitre, j’ai gratté 20 pages et je m’en souviens, je les vois, elles sont là. Les quelque 100 ko d’un fichier sont un peu plus insignifiants en ce sens. Puis, je trouve que la concentration et l’attention sont davantage requises à l’écrit, ce qui permet de mieux retenir le cours”, commente Laurine. “C’est vrai que, si l’ordinateur nous fait gagner du temps sur la prise de notes, ça nous en fait perdre quand il faut réviser, d’une parce qu’on n’a pas pu traiter l’information avant, et de deux, parce qu’on ne note pas que des choses utiles et donc on perd du temps à essayer de synthétiser tout ça”, ajoute Fanny.

Un constat qui va dans le sens de nombreuses études, dont celle des chercheurs Pam A. Mueller, de l’Université Princeton, et Daniel M. Oppenheimer, de l’Université de Californie à Los Angeles, qui ont ainsi montré que les étudiants prenant des notes à l’ordinateur obtenaient de moins bons résultats que ceux prenant des notes manuscrites. Ces conclusions n’étonnent pas vraiment Astrid Von Busekist. “L’ordinateur, c’est de l’ordre de l’exhaustivité, or ce n’est pas ce qu’on demande aux étudiants. On leur demande de traiter les informations qu’on leur donne, pour qu’ils soient capables de faire des synthèses et de hiérarchiser entre une information principale et secondaire. Et ça, je pense que c’est quelque chose qu’on apprend mieux si on n’est pas pris par cette exhaustivité, cette volonté de tout noter”.

On récapitule. L’ordinateur, c’est bien, mais plutôt pour les travaux de groupe ou les séminaires, quand il faut chercher des informations ou faire de l’écriture collaborative. Ou si on a, comme Fanny, une écriture de cochon et du mal à se relire, mais il faut penser au fait qu’il faudra bien synthétiser les informations à la fin. Et sinon, on préfère la prise de notes manuscrite, bien plus intéressante pour la concentration, l’attention et la mémorisation.

Etudes