Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Colocation

Colocation : avec des amis ou des inconnus ?

Publié par
Nina Keller
, le
Colocation : avec des amis ou des inconnus ?

Pour certains, il est naturel et logique de se mettre en coloc avec des amis que l 'on connait deja, pour d'autres, c'est au contraire prendre le risque, si par hasard ça se passe mal, de porter un serieux coup a cette amitie, et ils preferent emmenager avec des inconnus. Quelques conseils pour faire le bon choix.

En général, lorsque l'on décide de se mettre en colocation, c'est pour un certain temps. Alors autant prendre le temps de bien choisir ses futurs colocataires...

En coloc avec des amis ou de la famille

Avant toute chose, êtes-vous sûre que le groupe d'amis (ou de cousins/cousines...) que vous avez formé tient la route, et que l'assortiment fonctionne ?

Un groupe, c'est comme une recette de cuisine ou une coupe de glaces : le chocolat, trop entier, ne va pas forcément avec la pistache, également très extrême, mais s'assemblera mieux avec une noix de coco plus douce ou une poire accommodante...

Le test des vacances

Il n'y a pas de règles en la matière, c'est à chaque fois différent selon l'assortiment. Mais, par exemple, si vous décidez de tenter l'aventure avec des amis, il est peut-être préférable de – pourquoi pas – passer un petit moment de vacances ensemble. Une sorte de test. C'est au quotidien que les caractères se révèlent et, en tout cas, c'est au quotidien que vous vivrez avec vos colocs.

Organisez donc une semaine de vie tous ensemble, en camping ou dans la maison familiale désertée par les parents de l'un ou l'autre. C'est là que vous vous rendrez compte de la possible (pseudo) allergie au liquide vaisselle de l'un, du talent culinaire insoupçonné d'un autre, des réveils difficiles et misanthropes de tel autre...

« Pour moi, être en coloc avec des amis, ce n'est pas possible parce que je les connais trop... et leurs défauts aussi ! », raconte Julie.

Faites sincèrement le point ensemble à la fin de cette semaine, et réajustez la donne. Certains se rendront peut-être compte d'eux-mêmes qu'ils ne sont pas faits pour la coloc, ou peut-être préférerez-vous subdiviser l'initial groupe de cinq en deux groupes de trois et deux, mieux harmonisés ?

La colocation avec des inconnus

Deux cas de figure. Si vous décidez de vivre en coloc avec des inconnus, que ce soit par réelle volonté ou par défaut, il existe deux possibilités : ou vous cherchez une colocation déjà formée de gens que vous ne connaissez pas, ou vous voulez réunir un groupe de plusieurs personnes afin de trouver ensemble un appartement pour y fonder une coloc.

Cette deuxième solution comporte certains avantages. En effet, s'être choisis et vivre ensemble ce petit parcours du combattant peut vous permettre de vous souder davantage.

Peut-être même plus que d'arriver dans une coloc déjà formée, dans laquelle trouver votre place peut se révéler un peu plus délicat. Alors, forcément, vous devrez affronter les agences et les propriétaires en première ligne, mais vous aurez aussi le plaisir et l'excitation de fonder la coloc, d'être de ceux qui en étaient.

On les trouve où, ces inconnus ?

Pour fonder ce groupe, allez voir Nos offres de colocation, ou baladez-vous sur les sites Internet de coloc. Pensez aussi aux Jeudis de la colocation, organisés par le site colocation.fr.

Vous trouverez tous les détails sur ce sujet dans notre article « Comment intégrer une coloc déjà formée ? »

La bonne distance

Plus globalement, emménager avec des inconnus (plus si inconnus d'ailleurs, vu que vous avez passé un peu de temps ensemble pour vous choisir et trouver l'appart), ça pousse aussi à plus de précautions et de respect dans le début de la vie en commun. À plus de distance saine.

Distance ne veut pas dire froideur ou ennui, mais ce minimum de politesse qui fait que les colocs ne se bouffent pas les uns les autres. Car, à bien y réfléchir, emménager avec votre copine Amélie, c'est aussi très risqué : déjà meilleures potes à la crèche, dix mille histoires vécues ensemble, déconnades, passions et coups de gueule... C'est sûr, vous n'allez pas vous ennuyer, mais vous allez vite vous épuiser !

A consulter aussi :

- La colocation : pour quoi, pour qui ? - Etes-vous vraiment fait pour la colocation ? - Chercher une colocation, tout un programme ! - Profil du colocataire idéal - Un dossier de colocation béton ! - DOSSIER « Comment intégrer une colocation déjà formée ? » - DOSSIER « Trouver une colocation : agence immobilière ou particulier ? » - DOSSIER « Annonces de colocation, mode d'emploi » - DOSSIER « Colocation : nos conseils pour les visites d'appart » - Je recrute des colocs ! - Colocation : à deux ou à plusieurs ? - Faut-il choisir une colocation mixte ? - Coloc internationale : alchimie ou cacophonie ? - La colocation avec des personnes âgées - Colocation : partager les chambres sans s'étriper - Comment organiser la cuisine en colocation ? - Comment payer les factures en colocation ? - Colocation : les courses en toute zénitude - Le ménage en colocation : yes, you can! - Colocation : petits travaux sans gros chantier - Comment gérer les squats occasionnels dans ma coloc ? - Comment concilier colocation et vie de couple ? - Colocation : au secours, j'étouffe ! - DOSSIER « Colocation : quand le rêve vire au cauchemar » - Colocation : avez-vous besoin d'un garant ? - DOSSIER « Bail, loyer, clause de solidarité : tout savoir sur le contrat de colocation » - Colocation : comment faire pour l'assurance ? - Colocation : l'état des lieux d'entrée en colocation - Gaz, électricité, Internet : les démarches à effectuer en colocation - DOSSIER « Ce qu'il faut faire avant de quitter une colocation » - Colocation : l'état des lieux de sortie - Colocation : que faire en cas de discrimination ? - Colocataires contre propriétaire : comment résoudre les différends ? - Colocation : des loyers impayés à l'expulsion - Colocation : les aides au logement

Colocation