Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Sport

Pourquoi faire du badminton : paroles de champions

Publié par
Assia Hamdi
, le

Vous avez envie de tester le badminton, mais vous hésitez ? Trois pratiquants vous expliquent les bienfaits de leur sport de raquettes et pourquoi vous devriez, vous aussi, vous lancer à la conquête du volant !

Une raquette, un volant, un filet, et c'est parti ! Vous aussi, vous avez peut-être déjà testé le badminton à l'école primaire ou au collège ? À première vue, cette activité peut sembler un peu répétitive, mais gare aux apparences ! Le bad est un sport de stratégie et de technique où on peut se dépenser et s'amuser entre amis , comme nous l'expliquent un champion, une licenciée et un entraîneur de la discipline.

Travailler bras et jambes

Au badminton, le but du jeu est de renvoyer un volant avec sa raquette de part et d'autre du filet dans les limites du terrain. Quand le volant tombe au sol, le point va à l'adversaire.

Le badminton défoule bien plus qu'il n'en a l'air : " On se donne à fond sur chaque point et on a peu de pauses pour récupérer , explique Dylan Docet, entraîneur au Smash Club de Gagny (93). Le badminton permet, en effet, de muscler tout le corps. "On développe les cuisses, les fessiers mais aussi les abdos", poursuit Dylan Docet.

Élève de terminale ES, Lou, 16 ans, pratique le badminton depuis ses 10 ans. " Quand je joue, je sens que mes bras travaillent autant que mes jambes ", remarque la jeune licenciée du club de Badminton d'Aulnay-sous-Bois (CBAB).

Pas besoin d'être puissant

Champion de la discipline et numéro 2 français, Lucas Corvée, 24 ans, se souvient aussi d'être "tombé amoureux" du côté ludique du badminton. "Il n'y a pas de répétitions, la tactique entre en jeu autant que la technique."

Si vous n'êtes pas puissant physiquement, vous pouvez quand même être performant. "Un joueur aura beau être plus puissant que moi, si je le fais se déplacer et que je tire bien, je marquerai des points", rassure Dylan Docet. Si vous avez des problèmes de poids, vous pouvez donc compenser votre manque de rapidité par une bonne technique.

Un mental solide

Sur le terrain, Lou a appris à garder son calme. "On n'a pas trop le droit de s'énerver ou de casser notre raquette, sinon on se fait sanctionner." Le badminton permet donc de gagner en maîtrise de soi et en concentration. "Si je perds un point et que je cogite sur mon erreur, je peux enchaîner les fautes et perdre la partie", avertit Dylan Docet. Lucas Corvée, 75e joueur mondial, confirme : " Sur le terrain, j'ai appris à ne pas me reposer sur mes lauriers quand j'avais un avantage et à ne jamais rien lâcher."

Pour les petits et les grands

Grâce au badminton, on peut aussi nouer de belles amitiés. C'est le cas notamment de Lucas Corvée. "Même maintenant que je suis au haut niveau, mes meilleurs potes restent ceux que j'ai rencontrés dans mon club de badminton."

Un autre atout du badminton : il peut se pratiquer en simple, en double, et en mixte. " En entraînement, on joue avec les petits et les grands et c'est ce que j'aime le plus , confie Lou. Le bad permet donc de mélanger les générations et de s'amuser en famille."

Sport