Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Beauté

Épilation définitive : tout savoir avant de dire adieu à vos poils

Publié par
Claire Chédeville
, le
Épilation définitive : tout savoir avant de dire adieu à vos poils

Les poils disgracieux et les allers-retours chez l’esthéticienne vous fatiguent ? Pourquoi ne pas opter pour une épilation définitive au laser ? De plus en plus de personnes se laissent tenter. Mais en dehors du budget conséquent, quelles précautions prendre avant de se lancer ?

"À chaque fois, chez l’esthéticienne, j’avais le droit à des commentaires humiliants sur la repousse de mes poils et j’en avais marre d’y aller si souvent. J’ai donc choisi l’épilation au laser. Maintenant, je suis tranquille ", raconte Amel. Adrien, lui, y pense depuis longtemps mais n’a pas encore sauté le pas, "j’ai beaucoup de poils sur le torse et ça me complexe, je suis intéressé par le côté définitif."

Cette pratique permet d’obtenir un résultat efficace et durable à long terme. Toutes les zones du corps peuvent être épilées (sauf la zone inférieure du sourcil). "Le laser émet une énergie lumineuse que la mélanine (pigment qui colore le poil) absorbe. L’énergie est convertie en chaleur et brûle la base du poil, tout en évitant de produire la moindre lésion sur la peau ", souligne le docteur Laurence Netter, dermatologue à Paris. Et bonne nouvelle, l’épilation définitive est accessible à tout âge ! Une seule exception ? "Dans tous les cas, il vaut mieux attendre la fin de la puberté. De plus, pour le visage, *l’avis favorable d’un médecin *est obligatoire : en effet, il existe un risque de repousse paradoxale", ajoute la dermatologue.

Peau bronzée, peau à ne pas épiler

"Si la peau est bronzée, des taches pourraient apparaître. Je conseille de commencer les séances en hiver, comme ça, on ne risque rien", recommande Amel. Le laser est, en effet, attiré par la couleur foncée du poil ; si la peau est bronzée, elle pourrait être brûlée. Mais ne soyez pas inquiets ! Avant d'envisager l’épilation, un rendez-vous est planifié avec un dermatologue qui vous autorisera ou non à commencer les séances. "Un appareil, appelé Laser Yag, a également été élaboré spécialement pour les peaux noires ou métissées afin de ne pas provoquer de tache irréversible", explique le docteur Netter.

Seuls les poils pigmentés entre brun et blond pourront être épilés définitivement. Les blancs et roux ne sont pas réceptifs. "Plus le poil est foncé avec un contraste important par rapport à la couleur de peau, plus le résultat sera rapide et efficace."

Une douleur à apprivoiser

"Avant, je ne supportais pas l’épilation à la cire, j’y allais avec la boule au ventre. Au laser, c’est également douloureux, mais ça dure vingt minutes, et on est tranquille toute la vie ! On se dit qu’après, il n’y aura plus besoin de le refaire", témoigne Amel. "À la fin des séances, le médecin appliquait de la Biafine sur ma peau pour éviter les rougeurs."

Mais combien faut-il en effectuer pour un résultat durable ? Il est conseillé de prévoir six à huit séances, espacées de deux mois à chaque fois. "Je n’en ai fait que cinq et ça fait cinq ans que je n’y suis pas retournée", dit Amel. Les dermatologues conseillent toutefois de reprendre un rendez-vous d’entretien une fois par an pour assurer une épilation stable de 95 % des poils.

Pas de danger pour la santé

" Il n’y a aucun risque d’augmentation du nombre de cancers, puisque le laser ne traverse pas la peau ", affirme le docteur Netter. La peau peut être légèrement brûlée si le travail n’est pas correctement exécuté. Légalement, seuls les médecins peuvent pratiquer ce type d'épilation selon l’arrêté du 6 janvier 1962, consolidé le 8 octobre 2017. " Une esthéticienne ne peut pas le faire. Il est également illégal de payer des forfaits ou des séances à l'avance. " Laurence Netter conclut : "Faites attention, il est très important de choisir un bon praticien."

*À savoir : *Le devis des séances est fixé par le médecin. Pour les aisselles, comptez en moyenne 80 € par séance.

Beauté