Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Beauté

Détox : comment gérer quand on étudie

Publié par
Virginie Plaut
, le
Détox : comment gérer quand on étudie

Pascaline, étudiante en licence AES à Dijon, est découragée : “Arrêter les sucreries et les chips, ce n’est déjà pas évident. Mais le reste me paraît impossible. Le midi, je n’ai pas le temps de rentrer chez moi entre les cours, je me contente d’un sandwich. Et le soir, j’ai parfois cours jusqu’à 19h30. Je ne me vois pas me mettre aux fourneaux en rentrant. La plupart du temps, je me réchauffe un plat cuisiné.”

Vive les légumes surgelés

Que la jeune fille se rassure, elle n’a pas besoin de cultiver ses propres légumes du jardin pour se détoxiner. “Les légumes surgelés (bruts, c'est-à-dire nature, pas des poêlées) sont un bon compromis, assure la nutritionniste. Ils contiennent les minéraux et les fibres. Et il suffit de les passer au four à micro-ondes et d’y ajouter quelques épices.”

Pas le temps d'aller acheter des légumes frais ? Sachez que les surgelés peuvent faire l'affaire. // © DR

Quant au déjeuner, oubliez les sandwichs jambon-beurre et poulet mayonnaise de la boulangerie ou, pire, les fast-foods. Le resto U a le mérite de proposer des menus variés et convenables d’un point de vue diététique (poulet-haricots verts plutôt que steak-frites, bien sûr, suivi d’un yaourt nature et d’un fruit). À défaut, vous pouvez aussi bien vous préparer un déjeuner (toujours avec vos légumes surgelés) à faire réchauffer ou un sandwich maison spécial détox (du poulet, une tomate, de la salade et éventuellement une petite sauce au fromage blanc 0 % entre deux tranches de pain complet, par exemple).

Un impératif avant de commencer : être en bonne santé

Attention, une telle cure n’est pas anodine, elle est réservée aux organismes en bonne santé. Ne vous lancez pas si vous êtes affaibli(e) ou en convalescence.

Quant à la période idéale pour l’entamer : “C’est un choix personnel, il y a des moments dans l’existence où on ressent ce besoin, explique Béatrice de Raynal. Ce qui est certain, c’est qu ’il faut être motivé(e) et que la température extérieure doit être adaptée. Souvent, on l’entreprend en été, pour ne pas avoir à lutter contre le froid.”

Beauté