Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Psycho

“Vrai(e)” BFF ou pas ? 5 signes à surveiller

Publié par
Lauren Mezière
, le
“Vrai(e)” BFF ou pas ? 5 signes à surveiller

Vous avez du mal a expliquer pourquoi, mais cela fait un moment que vous vous sentez de moins en moins a l'aise dans votre relation avec votre meilleur(e) ami(e). Ne balayez pas cette impression d'un revers de main : demandez-vous plutot si vous ne repereriez pas l'un de ces signes qui montrent que cette amitie n'est plus benefique mais toxique…

En amitié comme en amour, certaines relations peuvent occasionner des blessures profondes, parfois difficiles à cicatriser. Pour y remédier, la meilleure chose à faire est de bien reconnaître les signes qui montrent que la relation n'est plus bénéfique mais toxique, afin de briser le cercle vicieux !

En réalité, ce qui nous fait le plus souvent du mal, ce n'est pas l'autre, mais la relation particulière qui s'est instaurée avec lui. Ne partez donc pas tout de suite à la chasse au pervers narcissique dans votre liste de contacts Facebook, et prenez plutôt le temps de vous interroger sur ce qui, dans votre amitié avec telle ou telle personne, vous dérange et vous met mal à l'aise. L'étape suivante ? En discuter ouvertement avec votre ami pour assainir votre relation, et si ça ne suffit pas, mettre de la distance.

Indice #1 : vous avez le sentiment d'étouffer

Les amitiés fusionnelles ne sont pas forcément toxiques, à condition qu'elles soient bien vécues d'un côté comme de l'autre. Si vous avez l'impression que votre ami envahit votre intimité, que vous ne pouvez plus avoir de secret pour lui sans provoquer une réaction de colère ou de chagrin, si votre amitié met en danger votre relation de couple, c'est le moment de dire stop !

Indice #2 : vous vous sentez dévalorisé(e)

Certaines personnes n'existent qu'en comparaison avec les autres, et un ami peut très bien prendre l'habitude de vous considérer comme son faire-valoir pour regonfler son ego ! Ne vous laissez pas entraîner dans ce genre de spirale : ses problèmes ne sont pas les vôtres, et vous ne devez pas sacrifier votre amour-propre à son seul bien-être. À la prochaine réflexion dévalorisante de sa part, n'hésitez pas à mettre le holà et à rétablir des règles de communication plus équilibrées.

Indice #3 : vous n'avez plus confiance

Depuis quelque temps, vous hésitez à confier vos secrets à votre ami, de peur qu'il ne les répète ou les utilise contre vous. Mais un véritable ami ne se sert jamais de sa relation privilégiée avec l'autre pour servir ses propres objectifs : si le lien de confiance est rompu entre vous, il est important d'en discuter et de mettre les choses au clair. Non, vos secrets ne sont pas un communiqué de presse !

Indice #4 : vous ne vous sentez plus vous-même en sa présence

Si vous ressentez le besoin d'adapter votre conduite en la présence de votre ami, si vous vous surprenez à marcher sur des œufs, à aimer des choses que vous détestez d'ordinaire, à approuver des attitudes qui heurtent votre morale, n'attendez plus avant de réagir. Interrogez-vous sur ce besoin de vous attirer les bonnes grâces de votre super-pote, et reprenez confiance en vous pour apprendre à dire non. Un petit mot tout simple, pas aussi méchant qu'il n'y paraît, et qui vous changera la vie !

Indice #5 : vos amis préfèrent vous voir séparément

Vos amis communs semblent avoir compris quelque chose qui vous échappe : depuis, ils évitent de vous inviter tous les deux dans les mêmes soirées. Il semblerait même qu'ils aient renoncé à évoquer votre ami dans leurs conversations avec vous. Que se passe-t-il ? Essayez de vous remémorer vos dernières soirées : comment était l'ambiance ? Y a-t-il eu une crise ? Un malaise ? Il serait peut-être temps d'en parler à votre cercle de potes, et éventuellement à votre BFF, avant que le mur de Berlin ne s'élève entre vous !

Psycho