Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Voyage

Voyage : Comment voyager de façon éco-responsable ?

Publié par
Priscilla BM
, le
Voyage : Comment voyager de façon éco-responsable ?

Ce n'est pas parce qu'on est en voyage qu'il faut oublier ses convictions écologiques. Le tourisme durable, ça existe et voici comment s'y mettre !

Réduire son impact environnemental, c'est la grande préoccupation de plus de 80 % des jeunes entre 16 et 25 ans. Pour cela, il existe de multiples initiatives green, comme bien trier ses déchets, passer au zéro déchet aussi bien dans la cuisine que dans sa salle de bain, ou encore voyager de façon éco-responsable. 75 % des jeunes sont en effet préoccupés par l'impact du tourisme sur l'environnement et cherchent à voyager d'une manière beaucoup plus écologique et responsable. Mais ça signifie quoi, exactement ? Voici les grands principes du voyage éco-responsable. 

Privilégier des moyens de transports moins polluants

Comme Greta Thunberg, on évite de prendre l'avion et on préfère le train ou le bateau afin de limiter son empreinte carbone. La voiture est plus polluante, mais elle reste une alternative plus écologique que l'avion, surtout si on opte pour le co-voiturage. Certes, ces moyens de transports sont beaucoup plus long, mais c'est l'occasion de découvrir de nouveaux paysages ! Et si l'avion est la seule option possible, on pense à compenser ses émissions de carbone en plantant des arbres via le site Ecotree. 

Bien évidemment, une fois dans le pays ou la ville, on privilégie également les moyens de transport les moins polluants, en essayant de faire un maximum de choses à pied ou à vélo quand ce n'est pas trop loin, sinon en transports en communs ou en train, plutôt que de louer une voiture. C'est souvent plus économique et aussi rapide, si ce n'est plus, d'ailleurs. 

Opter pour la nourriture locale

Quand on s'inscrit dans une démarche écologique, on évite d'aller au Mc Do ou autres chaînes internationales pour se nourrir. On privilégie les restaurants locaux, les marchés et les petites épiceries du coin, pour faire marcher l'économie locale. C'est souvent plus sympa car cela permet d'aller à la rencontre des habitants et surtout, de découvrir une nouvelle culture et une nouvelle gastronomie. C'est aussi meilleur pour la santé et souvent moins cher. 

Dormir dans un logement éco-responsable

De plus en plus d'hôtels, de gîtes, de chambres d'hôtes et de campings mettent en place des actions pour limiter leurs impacts sur l'environnement, en utilisant des énergies renouvelables, en réduisant leur consommation d'énergie, en préservant la ressource en eau, en utilisant des produits éco-responsables, en triant les déchets, en limitant le gaspillage, mais aussi en utilisant des matériaux naturels. Autre option : loger directement chez l'habitant, ce qui permet également de s'immerger dans la culture locale. 

Faire attention à ses déchets

Si c'est possible, on essaie de limiter un maximum sa production de déchets en voyage, en mettant dans sa valise des produits zéro déchet, comme une gourde réutilisable, des cosmétiques solides, des cotons lavables, des pailles en inox, des couverts en bambou, des sacs à vrac, etc. Sur place, avant de partir en balade, on met toujours dans son sac à dos un sac poubelle afin de ramasser ses déchets, mais aussi ceux des autres si on en croise. 

Eviter les attractions polluantes et irrespectueuses envers les animaux

Certes, ça peut avoir l'air super cool de faire du jet ski, mais ça l'est moins pour la planète. Alors que la plongée sous-marine, c'est dix fois mieux et ça procure encore plus de sensations, sans faire du mal à l'environnement. Pour découvrir le paysage, on fait ça plutôt à pied ou en vélo qu'en 4x4 ou en hélicoptère. Et surtout, on boycotte toutes les activités qui utilisent des animaux, comme la promenade à dos d'éléphant. 

Voyage