Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Sport

Sport : J'ai testé pour vous... la Pole Dance !

Publié par
Priscilla BM
, le
Sport : J'ai testé pour vous... la Pole Dance !

La pole dance, ce n'est pas réservé qu'aux strip-teaseuses ou strip-teaseurs ! C'est une discipline sportive à part entière qui possède de nombreux bienfaits pour le corps. Priscilla a testé un cours et te donne son avis.

Sportive invétérée, j'adore tester et découvrir de nouvelles activités. Et après l'escalade sur bloc, le trampoline, le krav maga ou encore le body pump, j'avais très envie de tester la pole dance ! Depuis plusieurs années, la pole dance s'est en effet largement émancipée des clubs de strip-tease pour envahir les clubs de fitness et devenir une discipline sportive à part entière. Et puis, c'est aussi une sorte de danse acrobatique très sexy. Beaucoup de femmes la pratiquent notamment pour maîtriser leur féminité et développer la confiance en soi. Enfin, c'est ultra efficace pour entretenir sa silhouette. Cela fait travailler tous les muscles, en particulier le haut du corps - les bras, les épaules - mais aussi les abdominaux et les cuisses, tout en améliorant la souplesse. 

Du renforcement musculaire, de la souplesse, de la confiance en soi et une meilleure maîtrise de sa féminité ? Je dis carrément oui ! Alors quand ma sœur m'a proposé d'y aller ensemble, je n'ai pas hésité une seule seconde. Lorsque nous arrivons au studio, nous avons l'impression d'être dans un club de strip-tease chic. L'atmosphère est feutrée, les tapisseries rose foncé, la moquette en velours aussi, les meubles en velours rose également. Une musique lascive sort des hauts parleurs. Ambiance sexy à souhait. Nous sommes huit filles, dont plusieurs participant à un EVJF. La professeure arrive et commence par nous faire faire des échauffements, mêlant assouplissements et renforcement avec des pompes, des abdominaux, des squats, etc. 

Une fois l'échauffement terminé, il est temps de passer aux choses sérieuses. La professeure nous apprend les figures de base à maîtriser sur la barre en métal, c'est à dire les spins - on tourne autour de la barre, les tricks - les figures posées - et enfin les transitions qui permettent de passer d’une figure à l’autre. On apprend à marcher de façon sexy autour de la barre, à monter sur la pole, à tenir en crucifix, à s'asseoir les jambes croisées, à bien se cambrer, à tourner, etc. Et on ne va pas se mentir, ce n'est pas si simple ! Il faut avoir pas mal de force dans les bras et de bons abdominaux pour réussir à tenir. Il y a beaucoup de tractions à faire et de gainage.

Au début, c'est un peu chaotique. On ressemble plus à des singes qu'à autre chose. Mais après plusieurs essais, je réussis à faire des figures potables et à être sexy pendant quelques secondes, avant de devenir toute rouge et de finir par tout lâcher. La professeure me félicite, me demandant si j'en ai déjà fait avant. Je réponds que non, mais que j'ai fait du tissu aérien pendant 4 ans et les figures en tissu aérien se rapprochent beaucoup de celles de la pole dance, à la différence que c'est sur des tissus et non une barre. Qui plus est, le tissu aérien m'a permis de gagner beaucoup en force dans les bras, ce qui m'aide pour tenir sur la barre. La fin du cours arrive, je n'ai pas vu le temps passer. La professeure nous prévient : buvez beaucoup, sinon vous allez souffrir.

Et même si j'ai bu tout au long de la journée, le lendemain, je souffre atrocement. J'ai des courbatures absolument partout : les cuisses, les fesses, les abdominaux, mais le pire, ce sont les bras, les épaules et le haut du dos. Le moindre mouvement du haut du corps est un enfer. Mais le pire, c'est que ça a duré pendant encore deux jours après. On ne pourra pas dire que je n'ai pas travaillé mes muscles pendant la séance. J'ai même peut-être trop donné. Enfin, c'était quand même une très bonne expérience et même si cela ne m'a pas donné l'envie de pratiquer la pole dance toutes les semaines, j'aimerais beaucoup en refaire de temps en temps. Et surtout, cela m'a donné envie de reprendre le tissu aérien.

Sport