Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Pop culture Web & High Tech

Snapchat, le réseau social bientôt n°1 ?

Publié par
Jean-Sébastien Létang
, le
Snapchat, le réseau social bientôt n°1 ?

Snapchat vous connaissez ? Ce réseau social, représenté par un petit fantôme, a seulement 5 ans mais il est en train de progresser en nombre d'utilisateurs et pourrait bientôt devenir n°1. Et vous, vous l'utilisez beaucoup ?

Lancée en 2011 seulement, l'application de messagerie instantanée Snapchat a déjà surpassé le pourtant très populaire Twitter. Le réseau social peut désormais compter sur 150 millions d'utilisateurs par jour, selon le site Bloomberg. Mais chez les ados, ''Snap'' semble déjà prendre la place de numéro 1. Au printemps dernier, une étude de l'agence Piper Jaffray demandait à 6.500 teenagers américains quel réseau social était le plus important pour eux. Avec 28 % de réponses en sa faveur, Snapchat arrivait devant Instagram et Twitter, Facebook n'étant que quatrième.

Mais la tendance se vérifie aussi en France, comme le confirme Marion, une étudiante de 18 ans : "j'utilise Snapchat fréquemment, plus que Facebook ou Twitter ou quoi que ce soit d'autre", pour elle "c'est devenu une habitude". La jeune fille utilise toutes les fonctionnalités de l'application : les ''snaps'', ces photos ou vidéos éphémères, la fonction story qui permet d'envoyer des snaps à tous ses contacts pendant 24 heures et le chat pour discuter avec ses proches.

La tendance Snapchat s'explique en partie par l'aspect ludique du réseau. Milliana, 17 ans, se rend sur l'appli "environ toutes les 10 minutes". Elle y entretient ses "fires", terme désignant un échange continu de snaps avec une personne, symbolisé par un smiley flamme. "Dès que je vais quelque part ou que je suis avec des amies en soirée, je snap", confie l'élève de terminale ES. Cependant, elle ne regarde pas toutes les stories de ses contacts mais juste celles de ses "amis favoris et quelques autres".

Depuis plusieurs mois, Snapchat permet également de réaliser des selfies modifiables par des filtres : se rajouter des oreilles de chiens, s'embellir, se vieillir, tout est possible. "Je vais encore plus sur Snap depuis qu'il y a des filtres", souligne Milliana, même si elle ne se connecte pas exclusivement pour voir les nouveautés disponibles.

Snapchat, plus libre et intime que Facebook

Mais si Snapchat cartonne, c'est également parce qu'il propose un lien plus intime entre deux ou plusieurs utilisateurs , loin des tweets visibles par tous ou des pseudos ''pompe à égo'' de Facebook. Anna, étudiante en lettres de 24 ans, qui s'y connecte "deux à trois fois par jour", affirme que ce réseau "permet d'être vraiment proche des gens, de suivre leur quotidien en temps réel" et va donc "encore plus loin qu'Instagram ou Facebook".

Un quotidien souvent partagé à un cercle restreint de contacts, comme celui de Lara, 14 ans, qui "préfère l'utiliser pour parler à (ses) amis". Après avoir fait le tri, la collégienne n'a gardé que "30 contacts" et "deux ou trois célébrités pour suivre leur actualité". À cette intimité s'ajoute le caractère éphémère des snaps, qui, en autorisant un certain droit à l'oubli, ne force pas les utilisateurs à faire de Snapchat une vitrine. Revers de la médaille : pour ne pas être effectivement oublié, il faut se connecter et interagir très régulièrement. Mais ce réseau social si prisé des ados et des jeunes est déjà en train de changer avec l'augmentation des placements de produits par les marques ou l'apparition de Snapchateurs connus. À suivre...

Web & High Tech