Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Santé

Santé : RDV chez le gynécologue, comment se sentir plus à l’aise ?

Publié par
Priscilla BM
, le
Santé : RDV chez le gynécologue, comment se sentir plus à l’aise ?

Tu appréhendes d'aller chez le gynécologue ? Qu'il s'agisse de ta première consultation ou non, voici quelques conseils pour surmonter ce stress.

Quand on est une jeune femme, on est amenée à devoir consulter un gynécologue à un moment donné, et ce, tout le long de sa vie. Il n'y a pas vraiment d'âge spécifique pour commencer à consulter un gynécologue. On peut s'y rendre dès ses premières règles, dès ses premiers rapports sexuels, parce qu'on a besoin d'une contraception ou encore parce qu'on se pose des questions sur son corps ou sa sexualité. Mais il est important d'y aller régulièrement pour vérifier qu'il n'y a pas d'anomalies au niveau de l'appareil génital ou des seins et pas d'infections sexuellement transmissibles.

Le truc, c'est que beaucoup de jeunes femmes ne le font pas, car cela les stresse beaucoup. C'est normal, ce n'est jamais très agréable de se faire examiner l'appareil génital. Premièrement, il faut se déshabiller devant quelqu'un qu'on ne connaît pas et lui dévoiler son sexe, les jambes écartées, dans une position spéciale. Deuxièmement, les instruments peuvent faire un peu peur. Et troisièmement, l'examen en lui-même n'est pas spécialement agréable et parfois même douloureux.  Bref, que de raisons de remettre son rendez-vous à plus tard. Mais remettre son rendez-vous à plus tard, c'est aussi mettre sa santé en danger. 

Bien choisir son gynécologue

Le tout, c'est de bien choisir son gynécologue. On est tout de suite moins réticent à l'idée d'aller voir son gynécologue s'il sait nous écouter, nous rassurer et nous mettre en confiance. Il ne faut donc pas hésiter à faire des recherches poussées pour trouver le bon médecin, adapté à sa personnalité et à ses besoins. Les recommandations des proches sont importantes, mais il ne faut pas tout miser dessus, car on n'a pas tous les mêmes attentes et les mêmes profils. Il faut aussi bien déterminer à l'avance si l'on préfère une femme ou un homme, si on a besoin d'un gynécologue respectueux des LGBTQ+. Il ne faut pas hésiter à aller voir les critiques sur Internet, les références ainsi que les services fournis. Mais surtout, on ne se précipite pas et on ne prend pas le premier gynécologue sur la liste. 

Déterminer la cause de l'anxiété

Les raisons d'être anxieuse avant un rendez-vous gynécologue sont nombreuses et il est important de les déterminer pour pouvoir travailler dessus et trouver des solutions. Si on se sent gêné par l'apparence de son corps, ses odeurs ou par ses poils pubiens, il faut bien comprendre que le gynécologue en voit des centaines par semaine et qu'il/elle n'en a strictement rien à faire. Pour elle/lui, c'est de la routine et ce qui compte, c'est de nous examiner et de vérifier qu'on est en bonne santé. Il ne juge pas et est dans le secret professionnel. Si c'est l'examen en lui-même qui fait s'élever les niveaux de stress, il existe plusieurs moyens de réduire son anxiété. Le premier, c'est de s'entraîner avec des exercices de Kegel pour apprendre à tendre et à relâcher ses muscles vaginaux, afin de rendre l'examen moins douloureux. 

Le deuxième, c'est de pratiquer des exercices de respiration consciente. On inspire pendant 4 secondes, on bloque sa respiration pendant 4 secondes, on expire pendant 4 secondes et ainsi de suite jusqu'à ce qu'on se sente plus relaxée. Le must ? Le faire avec de la musique, soit avec la playlist qu'on préfère et qui nous met dans un bon mood, soit avec une playlist de sons relaxants. On fait ça dans la salle d'attente, juste avant le rendez-vous, afin d'arriver plus détendue devant son professionnel de santé. Si besoin, on en parle aussi avec son gynécologue. Informé, ce dernier fera alors plus attention lors de l'examen et fera en sorte d'être le plus rassurant possible. 

Y aller avec quelqu'un

On n'est pas obligée d'aller seule à son examen gynécologue ! Il est possible d'amener un membre de sa famille ou un(e) ami(e) à son rendez-vous, si cela est plus rassurant. Il/Elle peut attendre dans la salle d'attente pendant qu'on passe, ou bien entrer dans la pièce pour apporter son soutien pendant l'examen. Toutefois, il convient de noter que le gynécologue risque de poser des questions intimes, il faut donc vraiment faire confiance à la personne avec qui on vient et ne pas avoir peur de parler devant lui/elle. 

Il existe de nombreuses solutions pour rendre un rendez-vous gynécologue moins stressant et l'une d'entre elles est d'en parler directement avec son gynécologue. Ce dernier est en effet le mieux placé pour rassurer ses patients et les aider. 

Santé