Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Psycho

Revenir d'Erasmus sans le blues, c'est possible !

Publié par
Lauren Mezière
, le
Revenir d'Erasmus sans le blues, c'est possible !

Une folle année passée à l'étranger à découvrir une autre culture, faire la fête, rencontrer des gens nouveaux… Votre expérience en Erasmus a été riche, et le retour au pays peut s’avérer moins motivant. Suivez les conseils de Trendy pour ne pas déprimer.

1. Laissez-vous du temps

Vous ne pouvez pas retrouver votre vie d'étudiant "lambda" du jour au lendemain. Dans votre pays d’échange, vous aviez quelque chose de spécial : votre accent, votre culture, votre soif de découvertes. De retour en France, vous n’êtes plus "l’étudiant français", et tout a moins de saveur… Normal ! Prenez le temps de retrouver tout ce que vous aimiez dans votre "vie française" : une baguette de pain, un café en terrasse, ou une soirée entre amis. Redécouvrez votre ville, en partant du même point de vue "touriste" que pour celle qui vous a accueilli(e) quelques mois.

2. Racontez votre expérience

Parlez-en autour de vous, ou sur un blog. Partagez votre expérience , sans rester bloqué en mode "Erasmus un jour, Erasmus toujours", mais plutôt en passant à l’étape suivante , en en faisant profiter les autres.

3. Mettez à l'épreuve votre audace

Vous avez probablement conservé le souvenir de vos folles soirées Erasmus. Pourquoi ne pas essayer de vivre les mêmes expériences en France ? Vous pourriez devenir un organisateur hors pair de soirées BDE, et, qui sait, faire naître un esprit d’entreprenariat chez vous !

4. Interrogez-vous sur les raisons qui vous ont poussé à partir

Si votre mal-être s'installe, c'est que vous aviez peut-être des problèmes qui vous ont poussé à prendre le large , et que vous n’avez pas réglés. Avez-vous besoin de prendre votre indépendance vis-à-vis de vos parents ? De changer d'orientation ? De résoudre une angoisse plus profonde ? Le moment est probablement venu pour vous de faire le bilan. Posément, calmement.

5. Planifiez votre prochain voyage

Toujours du mal à vous remettre ? Ce n'est pas le moment de vivre en France … Pour l'instant ! Si vous sentez en vous des gènes de globe-trotteur, suivez votre instinct, choisissez le prochain pays que vous allez visiter, et commencez à préparer ce nouveau projet !

Vous êtes passés par Erasmus ? Racontez-nous comment vous avez géré votre retour dans les commentaires de cet article !

Psycho