Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Love & Sexo

Relation à distance : se voir plus en dépensant moins

Publié par
Sara Saidi
, le
Relation à distance : se voir plus en dépensant moins

Malgré les kilomètres qui vous séparent, vous avez décidé de continuer à vous voir. Vous pensez déjà à ce que cela vous coûtera – à l'un comme à l'autre –, et vous regardez déjà avec effroi le prix des trajets... Pas de panique ! Des étudiants vous donnent leurs astuces pour ne pas tout cramer dans vos trajets.

1. Prenez vos billets très (très) à l'avance

Vos poils se hérissent déjà à la vue du prix des billets (de train ou d'avion) pour rallier la ville où réside cotre chéri(e) ? Si vous connaissez vos disponibilités, vous pouvez acheter des billets à prix plus raisonnables en vous y prenant très tôt. Des vacances en juillet ? Réservez dès février ou mars. Les tarifs peuvent être réduits de moitié. Côté bus, les compagnies comme Eurolines ou Isilines proposent souvent des tarifs avantageux (5€, 9€, 20€) : premier arrivé, premier servi ! Seul bémol : comptez en général une bonne journée de trajet.

2. Guettez les erreurs de prix

"Pour venir me retrouver aux États-Unis ou en Allemagne, mon copain trouvait ses billets sur voyagespirates.fr, un site qui recense les erreurs de prix des compagnies aériennes", se rappelle Mathilde, 24 ans, étudiante en thèse à l'université de Strasbourg.

Pour faire simple, les erreurs de prix, c'est quand, par exemple, la compagnie aérienne oublie un chiffre dans le prix final du billet, faisant parfois baisser de 6 à 10 fois la facture ! À titre d'exemple : un Paris-Montréal pour 273€. Cadeau ! Le site précise que "les erreurs de prix ne sont pas un droit, elles sont une chance" : ne vous réjouissez cependant pas trop vite , il faut d'abord que la compagnie – qui comprendra vite son erreur – accepte d'honorer le billet avant que vous puissiez prévenir votre amoureux/se.

3. Surveillez les annonces Blablacar...

Depuis que le train est devenu un luxe, on ne présente plus Blablacar, un must en matière de transport low cost. Là encore, soyez flexibles. Mais, en général, même réservés au dernier moment, les prix des trajets sont raisonnables. Laurent, 26 ans, a utilisé le site pendant trois ans : "Comme je partais rejoindre ma copine pendant les vacances, je prenais toujours les mêmes personnes en covoiturage : des étudiants qui rentraient voir la famille ou qui reprenaient les cours à la fac." Pour Laurent, en tant que conducteur, le voyage était rentable : avec trois personnes dans sa voiture, il était remboursé de ses frais de trajet (péage et essence).

4. ... Et les réseaux sociaux

En sept mois, grâce aux réseaux sociaux, Ameline a pu faire deux trajets quasi gratuitement. En postant des annonces sur Facebook, elle a trouvé des amis ou des amis d'amis qui l'ont emmenée. "Il y a toujours la cousine d'un tel qui va rendre visite à sa grand-mère ou un ami qui part en week-end", assure-t-elle. Résultat : aucun frais. Mais pour remercier son conducteur, Ameline lui offre un repas sur la route.

5. La traditionnelle méthode de la tirelire

Pensez également à une tirelire dans laquelle vous mettriez 1€ ou 2€ par jour. Cela paraît dérisoire, et pourtant, cela peut faire la différence au bout de deux ou trois mois. Et si la somme collectée ne paye pas votre trajet, elle peut toujours servir à en couvrir une partie.

Love & Sexo