Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Shopping

Quel est le ou la partenaire idéal(e) pour le shopping ?

Publié par
Caroline de
, le
No thumbnail

Et si tout dépendait de ce que vous voulez acheter ? Voici quelques idées de compagnon de shopping en fonction du but de votre journée dans les boutiques.

Pour acheter de la lingerie

Particulièrement délicat, l’affaire de la lingerie.

Il vous faut quelqu’un de bonne volonté car il faut souvent aller chercher des tailles, les bonnets n’étant pas toujours d’une grande précision.

Il faut aussi que cette personne puisse vous donner un avis objectif : sexy/pas sexy ? Pour vous ou pas ? Le mieux placé serait votre homme si vous en avez un. C’est l’un des seuls shopping qui ne le lassera pas au bout de trois minutes.

Si vous êtes célibataire, ça se complique. Au point qu ’ il vaut mieux dans ce cas vous y rendre toute seule. Quitte à prendre les soutiens-gorge par trois dans la cabine : la bonne taille, celle au-dessus et celle en dessous. Car aucune copine n’aura la patience de vous attendre, la lingerie demandant un essayage long et réfléchi.

Autre option, votre mère. Elle sera parfaite pour aller vous chercher les tailles et vous conseiller sur la forme et le maintien. Après, ce sera peut-être un peu gênant pour vous de lui montrer que vous voulez acheter un string rouge ou un soutien-gorge transparent… Donc à réserver aux achats de lingerie de tous les jours.

Pour acheter un jean

Le jean est le vêtement le plus compliqué à trouver. Et là, il ne faut en aucun cas vous rendre seule dans les boutiques.

C ’ est en effet seule que l ’ on fait les pires bêtises en matière de jean. Car, si on est la seule à pouvoir savoir si un jean est confortable ou non, on est très mal placée pour voir s’il nous met en valeur puisque c’est surtout de dos que cette qualité s’apprécie sur un jean.

Alors qui ? Une copine qui osera vous dire que celui-ci fait des plis et que celui-là vous fait des grosses fesses, même devant une vendeuse qui la regarde de travers. Une fille sans complexes et qui n ’ a pas peur de vous vexer. Idéalement, cette copine aussi a besoin d’un jean, du coup elle sera beaucoup plus impliquée dans votre quête.

Et vous, êtes-vous une bonne complice de shopping ?

Voici les bonnes questions à vous poser pour le savoir.

• Savez-vous laisser le temps nécessaire à votre amie pour essayer sans vous désintéresser au fil des heures de l’objectif à atteindre ?

• Arrivez-vous à être honnête et à lui dire quand une tenue qu’elle semble adorer ne lui va pas ?

• Si elle cherche quelque chose de précis, l’aidez-vous à trouver ou cherchez-vous pour vous-même ?

• Avez-vous de bonnes adresses de shopping un peu secrètes ?

• Savez-vous dire stop quand vous voyez que votre amie s’emballe et dépense trop ?

Pour acheter une robe

Une robe n’est généralement pas très problématique à acheter, en un coup d’œil vous pouvez voir si elle vous va ou non.

Le plus sympa : faire les boutiques avec une très bonne copine et essayer plein de robes ensemble dans la même cabine. Si elle fait la même taille que vous c’est encore mieux, vous pourrez vous échanger les robes à essayer, souvent on se rend encore mieux compte du tombé d’un vêtement quand on le voit sur quelqu’un d’autre.

S’il s’agit d’une occasion particulière, d’une robe très habillée qui va vous coûter cher, c’est quand même bien d’y aller avec une copine qui a l ’ œil sur les détails, qui ne se laisse pas éblouir par une belle robe et prend bien le temps de vérifier la qualité du tissu, l’ourlet et la tenue générale. Elle vous sauvera de la robe effet cheap qui peut être catastrophique !

Pour faire des repérages de saison

Les repérages ne demandent ni essayages, ni longs dilemmes, c’est donc un shopping qui peut se faire avec à peu près n’importe qui, en principe.

Maintenant, pour optimiser ce repérage, l ’ idéal est d ’ y aller avec une copine avec un sens du style très développé. Elle vous montrera ses techniques pour trouver de jolies choses sans vous ruiner et ses astuces pour découvrir des trésors dans des boutiques qui ne donnent pas envie a priori.

Attention, vous pourriez être tentée d ’ y traîner votre homme, c ’ est l ’ erreur à éviter ! S’il y a bien un concept qui agace et laisse perplexe 99,9 % des garçons, c’est le repérage. Pour eux, se rendre dans les boutiques sans acheter est complètement absurde. Ils ont l’impression de perdre leur temps. Disputes garanties !

Pour passer le temps

Voilà une bonne occasion de traîner avec votre bande et de bien rigoler devant les tenues trop mode, impossibles à assumer dans la rue, avec bien sûr un stop au cinéma pour vous poser à la fin de cette épuisante journée !

Idéal aussi pour discuter avec votre meilleure amie, tout en vous baladant dans les rayons, faire le point sur les potins et les derniers événements de vos vies, tout en observant ce qui se fait ces temps-ci en termes de look, voire essayer toutes les deux dans une cabine partagée.

Pour trouver un accessoire bien précis

Plus votre recherche est précise, plus il est préférable de faire les boutiques toute seule. Quitte à effectuer un premier repérage, faire mettre de côté ce qui a retenu votre attention et revenir avec une copine pour avoir son avis.

Mais traîner une amie toute la journée d’une boutique à l’autre en ne regardant que les colliers ras-du-cou verts peut en lasse plus d’une !

Pour acheter un cadeau à quelqu’un

Une amie commune est la compagne idéale pour ce genre de shopping pour deux raisons. D’abord, si vous vous trompez sur les goûts de votre amie et partez sur une mauvaise piste, elle sera là pour vous le rappeler. Ensuite, si vous trouvez le cadeau idéal mais qu’il est trop cher, vous pourrez vous cotiser pour le lui offrir quand même.

Bien choisir un cadeau

Faire du shopping pour quelqu’un d’autre, c’est toujours un peu délicat. Voici quelques réflexes pour viser juste.

• Évitez les pièces à risque. Lingerie, chaussures, tout ce qui doit vraiment s’essayer.

• Renseignez-vous bien à l’avance. Aime-t-elle plutôt le doré ou l’argenté ? Les couleurs vives ou discrètes ? Les accessoires ou la sobriété ? Les valeurs sûres ou la fantaisie ?

• Surveillez-vous bien. Vous n’achetez pas pour vous et, même si vos goûts sont proches, ne soyez pas tentée d’acheter ce que vous auriez voulu.

• Renseignez-vous sur les modalités d’échange et pensez à garder le ticket de caisse en cas de souci.

• Et surtout gardez bien en tête qu’un cadeau réussi c’est une chose que la personne ne se serait pas offerte (car elle n’y aurait pas pensé, elle n’aurait pas les moyens, elle trouverait ça superflu…) mais qu’elle va adorer !

Pour acheter une grosse pièce

Pour acheter un manteau ou un sac à main cher, là encore, une personne d’expérience s’impose. Une grande sœur ? Une copine très pointue en mode ? Votre mère ? Il vous faut une personne capable de juger du rapport qualité-prix qui, sur ce genre d’achat, est essentiel. Quelqu ’ un qui sache vous dire si cette pièce ne sera pas totalement démodée dans un an, et quelqu’un qui puisse avoir un regard objectif sur la cohérence et la compatibilité avec le reste de votre dressing.

Bref, quelqu ’ un qui vous connaît bien et qui s ’ y connaît en mode. Pour ce genre d’achat, n’hésitez pas à demander plusieurs avis et vous donner un temps de réflexion plus important.

Comment gérer les vendeuses ?

A priori elles sont là pour vous aider, mais ça ne marche pas toujours comme ça :

L ’ agressive. « Bon alors, vous les prenez ces chaussures ? » Oui, prenez-les, mais ailleurs : à moins que vous n’ayez retourné la boutique ou été désagréable, aucune vendeuse n’est censée vous traiter ainsi.

La trop envahissante. « Je peux vous aider ? Vous cherchez une taille ? » Répondez simplement : « Merci, pour l’instant je regarde, je vous ferai signe si j’ai besoin d’aide. »

L ’ absente. « Avez-vous du 38 ? » N’hésitez pas à vous imposer (sauf si elle s’occupe d’une autre cliente, là, il vaut mieux attendre) et à demander plusieurs fois si vous avez l’impression qu’elle vous a oubliée.

Shopping