Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Psycho

Quand ma mère fouille mon téléphone

Publié par
Anne-Solange Tardy
, le
No thumbnail

Vous connaissez sans doute ce profil de la mère curieuse, celle qui ne peut pas s’empêcher de jeter un œil partout, d’écouter aux portes et de chercher à lire sur les lèvres ce qui se dit.

Après le journal intime, le téléphone

D’ailleurs, ce n’est pas pour rien qu’à 14 ans, on avait fini par abandonner l’idée d’avoir un journal intime : elle finissait toujours par le trouver. Et bon, ça gâchait un tantinet le concept du journal intime.

Sauf qu’au départ, on ne se méfiait pas. Déjà parce qu’elle passe sa vie à nous appeler pour nous demander comment il fonctionne, son grille-pain (« Oh ben, en le branchant, maman »), ensuite parce qu' on pensait que ça ne lui viendrait pas à l’esprit, d’aller fouiller notre portable.

Des mamans trop curieuses

Grave erreur. Emma raconte : « Il y a seulement quelques jours, maman m’a fait une scène parce que d’après ses calculs, j’avais appelé mon père et ma sœur deux fois plus souvent qu’elle et que vraiment, elle était la paria de la famille, que personne ne pensait jamais à elle. Elle avait regardé les derniers appels passés depuis mon portable et avait tout calculé ! Sauf que les appels en question, c’était pour organiser un anniversaire surprise. Le sien. Au moins, ça m’a donné de quoi me venger et la faire culpabiliser pour un moment. »

Au rayon des mamans curieuses, celle de Julie lui en fait voir, elle aussi, de toutes les couleurs : « Je sais que je ne peux pas laisser traîner mon portable, sans quoi elle passe son temps à fouiller dedans. Le pire, c’est qu’elle ne s’en cache même pas… elle commente. Ainsi, entre la salade et le fromage, j’ai droit à des remarques aussi subtiles que : _“Au fait, c’est qui le garçon en photo sur ton portable ?” _ou : “Mais franchement, tu supportes ça toi, des messages d’amour en langage SMS” et autres : “Mais alors tu le revois, Brice ? Je croyais que vous étiez fâchés ?” Du pur bonheur. »

Et nous qui pensions que c’était seulement l’apanage des petits copains jaloux, la fouille en règle du téléphone portable… Pfffff.

Psycho