Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Food

Pas d'idées, petit budget : nos recettes pour manger équilibré

Publié par
Hélène B.R.
, le
Pas d'idées, petit budget : nos recettes pour manger équilibré

Pâtes, pizza, kebab... Difficile quand on est étudiant de varier les menus. Trendy vous donne quelques idées pour améliorer vos repas sans vous prendre la tête.

1. Cuisinez en version connectée

Pas toujours facile de s’y retrouver au milieu des sites et blogs qui proposent des recettes tous azimuts en mélangeant celles de grands chefs ou de pros et celles improvisées par des amateurs. Et si vous testiez les recettes de Trendy ? De son côté, la Fédération Nationale de Fruits et Légumes secs (excellents pour la santé et souvent peu coûteux) a lancé un site génial avec des dizaines de recettes qui ne manquent pas d’humour. Que diriez-vous d’une "tartine de pois-camole et citron vert" ou d’un "coco riz coco" ? Du côté des appli, MenubyMenu permet de partager ses recettes et de générer les listes de courses correspondantes automatiquement. L’appli Simpleetbon offre même la possibilité de se faire livrer les ingrédients à domicile. What else ?

2. Choisissez les bons livres de recettes

Si, pour certains, le livre de cuisine est un objet vintage, il reste pourtant excellent pour mitonner. Vous pourrez les feuilleter en salivant pour trouver les plats de vos rêves. Parmi les ouvrages que vous pourriez mettre dans la wishlist de Noël, privilégiez ceux qui proposent de super recettes rapides tels que "Des pâtes épatantes" et "Des plats malins !" (éditions de La Martinière). Ou optez pour l’un des meilleurs bouquins pour dépenser moins : "Tout manger de A à Z" (éditions Hachette cuisine), "Cuisiner mieux en jetant moins" (éditions Larousse), ou "J’ai pas un radis !" du célèbre Norbert Tarayre, ancien candidat de l'émission Top Chef (M6 Édition).

3. Faites un saut au marché

Sortir du lit le dimanche après une soirée juste pour faire les courses n’est pas toujours évident. Pourtant, faire le marché est une belle manière de commencer la journée. Voir les produits, les sentir, pouvoir les toucher et parfois les goûter peut donner très envie de cuisiner. A priori, vous n’êtes pas très branché chou romanesco ni rhubarbe, mais quand le marchand vous aura glissé quelques astuces pour les cuisiner, vous voudrez rentrer illico pour les préparer. Pensez aussi qu’en fin de marché, il est possible d’acheter à des prix plus bas certains produits très mûrs. Alors, cette mangue sauvage à prix cassé ? Ca valait le coup de se lever ? Enfin, les AMAP et La Ruche qui dit Oui permettent d’acheter, partout en France, des produits directement aux producteurs.

4. Échangez vos idées

Entre vos copains fin cuisiniers (aaah, le fameux clafouti aux pêches de votre coloc…) et les membres de votre famille experts en la matière (votre oncle peut sans problème farcir des cailles pour trente convives en quelques minutes), il y a forcément de bonnes idées à prendre chez vos proches. Créez un cahier de cuisine (ou un dossier sur votre tablette) dans lequel vous répertorierez les meilleures recettes chopées lors des repas de famille ou entre copains. En échange, n’hésitez pas à partager les vôtres.

5. Préparez vos menus à l’avance

Si nous optons souvent pour les mêmes plats faciles à préparer c’est plus par manque d’organisation que par réelle envie. Quand vous rentrez d’une longue journée de cours avec l’estomac qui gargouille, vous ruer sur la pizza 4 fromages surgelée que vous achetez toutes les semaines par lot de trois vous semble évidemment la solution la plus simple. Prenez le temps d’imaginer vos menus à l’avance, avec des recettes sous la main, et faites vos courses en fonction des plats que vous aurez choisis. Si vous parvenez à faire la popote à l’avance, vous verrez à quel point c’est bon de rentrer chez soi en sachant qu’on n’a juste à faire réchauffer une part de quiche aux courgettes maison.

Food