Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Budget

Partager sa voiture pour aller en cours, que du bénéf !

Publié par
Margaux Lidon
, le
Partager sa voiture pour aller en cours, que du bénéf !

Le covoiturage, vous l’utilisez régulièrement pour vos voyages et vos loisirs. Mais savez-vous qu’il se répand de plus en plus pour aller en cours chaque matin ? Alors, vous tentez le coup ?

Une organisation méthodique

Meghann, 27 ans, a testé le covoiturage pendant ses études : "Je prenais le bus pour aller à la fac à côté de Limoges, jusqu'à ce qu'un garçon de ma promo emménage à côté de chez moi. Vu qu'on se côtoyait tous les jours, il m'a proposé de passer me prendre le matin pour qu'on aille en cours ensemble. Il n'a jamais rien demandé en échange puisque de toute façon il faisait le même trajet et que j'étais sur sa route".

Si certains ne demandent pas de participation financière, d'autres instaurent des règles strictes dès le départ : "C'était pendant mes deux années de DUT. On était quatre filles à partir tous les matins, et pour participer aux frais de carburant, on donnait 5 € par mois chacune. Il n'y a jamais eu de problème car on a établi les règles dès le début , raconte Morgane, 23 ans. Si une fille était vraiment en retard ou ne donnait pas de nouvelles, le deal, c'est qu'on partait sans elle". * *

Pour éviter les tensions, il faut donc créer des règles entre le conducteur et les autres passagers. Pour Anne-Victoire, 22 ans, c'était le principe du "chacun son tour" : "on a commencé parce que j'ai raté le bus pour rentrer chez moi. Un pote m'a proposé de me ramener et on a instauré ce système. Toutes les semaines, on changeait de voiture et comme on alternait, chacun payait son essence".

Un gain de temps

Niveau timing, il est clair que le covoiturage facilite la vie , car les écoles peuvent être à plusieurs dizaines de kilomètres (surtout en province) du domicile. "Mes cours étaient à 35 kilomètres de chez moi. J'en avais pour une heure et demi si je prenais les transports, et 30 à 45 minutes en voiture" se souvient Anne-Victoire. Idem pour Meghann, qui préfère prolonger sa nuit : "ça m'a fait gagner un temps fou. En transports, j'avais deux bus, des trains... Je devais me lever super tôt, alors qu'en voiture, je pouvais dormir plus longtemps". * *

Économiquement, ça coûte aussi cher que les transports, mais le confort et le gain de temps y sont des avantages. "Au lieu de notre abonnement aux transports (130 € par mois), on met le même budget dans l'essence, mais avec du temps gagné", explique Anne-Victoire. Sans compter que vous êtes assis, au chaud et avec la musique de votre choix !

Créer des liens d'amitié

Et les rencontres ? Le covoiturage peut créer ou renforcer des liens d'amitié. "Celle qui s'est proposée pour partager son véhicule est devenue une de mes amies les plus proches à l'IUT, raconte Morgane. J'en garde de bons souvenirs parce qu'après les cours, c'était toujours musique à fond, à rigoler dans la voiture. On avait même notre chanson fétiche, sur laquelle on chantait à tue-tête". Et faire la route ensemble peut aussi permettre la naissance de belles histoires. Pour Anne-Victoire, son "pote de covoit'" a progressivement changé de rôle : "au début c'était mon pote, et puis c'est devenu mon petit ami. On a appris à se découvrir pendant les trajets" , avoue la jeune femme.

Le covoiturage possède pas mal d'avantages : vous dormez plus longtemps, vous galérez moins dans les transports et vous gagnez du temps ! Et en plus de ça, vous pouvez vous faire de supers potes (ou plus si affinités), alors qui a dit que c'était juste pour économiser de l'argent ?

Budget