Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Lifestyle Sport

Paroles de champions : pourquoi faire du water-polo ?

Publié par
Assia Hamdi
, le
Paroles de champions : pourquoi faire du water-polo ?

Sport à la fois collectif et aquatique, le water-polo ne manque pas d'arguments pour vous plaire. Trois champions de la discipline vous donnent quatre bonnes raisons de vous jeter à l'eau.

Le water-polo, vous connaissez ? Un sport collectif, proche du handball, qui se joue dans l'eau. Deux équipes de sept joueurs, deux buts, un ballon. Aujourd'hui, 15.000 personnes pratiquent le water-polo en France. Pourquoi pas vous ?

Un sport où tout le corps travaille

Le water-polo, c'est d'abord "un sport collectif très complet, précise Florian Bruzzo, ancien joueur de water-polo et sélectionneur de l'équipe de France féminine. Il allie l'agilité, la technique, la puissance et la stratégie." Contrairement à ce qu'on peut croire, il n'y a pas que les bras qui travaillent. " La partie du corps la plus importante, au water-polo, ce sont les jambes ", ajoute Mehdi Marzouki, membre de l'équipe de France.

Jouer dans un environnement instable permet aussi de travailler le gainage. Romain, 15 ans, joue au water-polo depuis quatre ans. "J'ai remarqué que j'avais amélioré mon endurance en EPS."

Un sport qui sort de l'ordinaire

Enfant, Mehdi Marzouki a été charmé par le côté ludique de la discipline : "C'est le fait de jouer avec un ballon qui m'a séduit". Comme le souligne Florian Bruzzo, c'est aussi "un sport où il faut marquer et défendre son camp", de quoi attirer ceux qui aiment le foot ou le handball, " il y a des duels, c'est un sport de combat."

Un sport où l'on développe un esprit d'équipe

À l'image d'autres sports collectifs, le water-polo permet de développer sa sociabilité. "J'ai l'impression de m'être fait plein d'amis", fait remarquer Romain, licencié au club de La Libellule à Paris. Mehdi Marzouki, qui a participé aux jeux Olympiques à Rio en 2016, a noté qu'en équipe de France comme en club, les joueurs font preuve de solidarité dans la victoire comme dans la défaite :. "On peut faire un super match et perdre. Et si l'un de nous a fait des erreurs pendant le match, nous perdons tous ensemble. C'est important de rester unis."

Un sport où l'on n'a pas besoin d'être un champion en natation

Et si on ne sait pas bien nager ? Pas de panique ! "Les deux premières années, il y a des cours de natation, pour reprendre les bases", rassure Romain. Être grand est un avantage, mais cela n'empêche pas de marquer des buts ou d'être un as en passe. "En fait, c'est surtout une question de technique", conclut Florian Bruzzo. Tout le monde à sa place dans le bassin : "C'est comme dans l'océan, il y a tous les types de poissons !"

Sport