Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Budget

Nos meilleures recettes pour manger équilibré et pas cher

Publié par
Guillaume Mollaret
, le

La fin de l’année scolaire approche et vous pensez déjà à vos futures vacances ? Vous aimeriez rogner sur votre budget sans pour autant sacrifier votre équilibre alimentaire. Voici quelques bons plans food pour vous permettre d'épargner un peu chaque mois.

1/ Mettez la main à la pâte

Sans aller jusqu'à vous prendre pour Top chef, en cuisinant vous-même, vous ferez de larges économies. Faites le test avec une simple salade pour voir... À qualité égale, cela revient toujours moins cher ! Sachez aussi que les plats transformés, en conserve ou en barquette, sont bien souvent saturés en sel, en sucres ou lipides. Préparer ses propres repas à base de produits frais permet de doser vous-même vos apports.

Malin, le site Manger Bouger a mis au point un outil très utile pour connaître vos apports quotidiens en fonction de votre activité physique et de votre métabolisme. Côté assaisonnement et cuisson, privilégiez les matières grasses végétales, comme l'huile d'olive ou de colza. "La cuisson au beurre transforme la qualité des matières grasses et les rend moins intéressantes du point de vue nutritionnel", rappelle Monelle Bertrand, médecin-nutritionniste au CHU de Toulouse.

2/ Achetez uniquement ce dont vous avez besoin

Les produits en vrac, que l'on retrouve dans plus en plus de commerces et pas uniquement dans les magasins bio, coûtent souvent moins chers que les produits conditionnés. Au moins, vous savez ce que vous consommez et vous achetez en fonction de vos besoins, ni plus ni moins. La différence de prix observée peut être de 30 à 40 % pour des produits de qualité égale, voire supérieure.

Ayez toujours le réflexe de comparer les produits. Pour cela, regardez le prix au kilo , écrit en petit sur les étiquettes des présentoirs, plutôt que le prix final , et faites vos comparaisons. Il en va ainsi de la viande, des légumes, des pâtes, du riz, des céréales et même de certains liquides, comme l'huile, le miel ou les jus de fruits.

3/ Privilégiez la proximité

C'est un argument qui revient souvent : la cherté des fruits et légumes. S'il est vrai que certains produits bio font grimper la facture, vous dépenserez autant, voire moins, en vous fournissant directement auprès des producteurs. Comment ? En vous inscrivant dans une Amap (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne) qui met en relation les consommateurs citadins et les producteurs proches de chez eux pour favoriser les circuits courts.

Vous recevrez un panier de fruits et légumes de saison chaque semaine. Son prix varie de 10 à 15 € par semaine (soit 1,4 à 2,1 € par jour), avec la promesse d'une alimentation saine. Avantage pour ceux qui vivent en coloc : le prix du panier par personne baisse si vous vous engagez à acheter un panier plus gros.

4/ Faites les fins de marché

"Le marché, il faut y aller vers la fin. Plutôt que de jeter ou de remballer, les producteurs sont sympas et rajoutent souvent une pomme ou font un prix." Habituée du marché de l'Estacade de Grenoble, Karine, étudiante l'assure : "Quand on est régulier, les producteurs sont cool avec les étudiants."

Même constat à Montpellier sur le marché populaire des Beaux-Arts, tout près de l'école du même nom et de la fac de droit, où *les maraîchers arrondissent souvent les prix à l'euro inférieur en faveur du client... *

5/ Faites-vous un gastro pour moins de 20 €

Foie gras de canard mi-cuit, crémeux de gambas, transparence de cabillaud, suprême de volaille coco... les écoles de cuisine et de restauration disposent souvent d'un restaurant d'application où les étudiants concoctent des plats dignes de restaurants étoilés et vous donnent la possibilité de les déguster à prix mini.

Comptez en moyenne 15 € par repas (entrée, plat, dessert). À Paris, l'École supérieure de cuisine Ferrandi possède deux restaurants de ce type : "Le Premier" et "Le 28". Au lycée Albert-de-Mun, dans le 7e arrondissement, la "Table d'Albert" est ouverte les mardis, mercredis et jeudis midi et soir.

Idem pour l'école hôtelière Jean-Drouant, dans le 17e arrondissement, où vous pouvez savourer de bons petits plats à la brasserie "Atelier Bartholdi". Mais aussi le "restaurant Vatel", à Lyon, le restaurant d'application de Sud Formation Montpellier, celui du lycée Alexandre-Dumas, à Strasbourg, ou encore le "Restaurant du lac" de l'ICFA Restauration, à Bordeaux. Filez sur le site de l'Etudiant où l'ensemble des écoles d'hôtellerie proposant ce service est répertorié.

Budget