Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Budget

Micro-trottoir : étudiants, quel est votre budget santé ?

Publié par
Martin Rhodes
, le
Micro-trottoir : étudiants, quel est votre budget santé ?

Le rythme soutenu de la vie etudiante ne vous laisse pas beaucoup de temps pour vous occuper de vous. Et pourtant, il est important, et parfois necessaire, de vous rendre chez le medecin ou le dentiste. Trendy a rencontre cinq etudiants qui racontent comment ils se soignent. Entre petites astuces et vraies galeres...

"3-4 euros pour ma santé par mois"

Axel, 20 ans, en deuxième année à Sciences po Lille

Mes parents habitent à Brest et moi à Lille. Je repars avec une trousse à pharmacie pleine à chaque fois que je leur rends visite. J'achète donc peu de médicaments en dehors d' une boîte de Doliprane de temps à autre. Par ailleurs, je vais une fois chez le dentiste et chez le médecin généraliste par an. Pas plus. J'évite d'aller à Lille pour deux raisons : je ne connais pas les spécialistes et la paperasse (gérée par ma mère, je l'avoue) me rebute. En tout et pour tout, je ne dépense pas plus de 3-4 euros pour ma santé par mois. Oui, c'est peu !

"Se soigner est très compliqué"

Sander, 22 ans, en cinquième année de médecine à l'université Paris-Diderot

Une consultation par an chez le médecin généraliste, une autre chez l'ophtalmologiste. C'est à peu près mon rythme de croisière depuis quelques années. En comptant les lentilles et les lunettes, je consacre environ 350 € par an en frais de santé. Une somme comparée à mon salaire d'étudiant hospitalier : 200 €. Heureusement, la mutuelle professionnelle de mes parents me rembourse tout. Pour mes camarades de classe qui n'ont pas cette chance, se soigner est très compliqué.

"Difficile d'avancer les frais sans me mettre dans le rouge"

Stéphanie, 25 ans, en master 2 marketing à l'université d'Angers

Grâce à l'alternance, je dispose d'un budget mensuel de 1.200 €. J'alloue 250 € à la santé, et notamment à la kinésithérapie puisque je souffre de problèmes de dos chroniques. Cette dernière me coûte si cher qu'il m'arrive de repousser des soins moins urgents. La mutuelle de mes parents me rembourse très bien, mais pour moi, le plus difficile est d'avancer les frais sans me mettre dans le rouge. Pour ce faire, je demande très souvent à mon kiné de ne pas encaisser le chèque tout de suite. Impossible de faire autrement.

"20 € par mois maximum"

Marie, 20 ans, en deuxième année de BTS communication à Tours

J'habite encore chez mes parents mais je prends en charge la paperasse et les dépenses liées à ma santé. Je fais du baby-sitting et j'ai souscrit à une mutuelle étudiante dont je suis contente. Mes frais, pilule comprise, s'élèvent à 20 € par mois maximum. Je m'en sors pas trop mal, il m'arrive même de faire des contrôles de routine ! Seulement l'équilibre de mes finances est précaire. Si bien que l'année dernière, quand j'ai rencontré des problèmes avec ma mutuelle, je n'ai pas du tout consulté pendant près de 7 mois.

"La santé est mon dernier poste de dépenses"

Fahim, 20 ans, en dernière année de DUT multimédia à Angoulême

400-500 €. Mon budget mensuel est très serré et la santé est mon dernier poste de dépenses, après le logement, la nourriture, les transports et les loisirs. Il représente grosso modo 200 € par an. C'est peu mais j'ai une aide de taille : la médecine préventive de mon IUT. L'infirmière, très compétente, me donne des conseils et m'oriente si besoin est vers un spécialiste. Mais il m'est déjà arrivé de repousser voire d'annuler des rendez-vous chez le rhumatologue parce que les finances n'étaient pas au beau fixe.

Budget