Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Love & Sexo

Mes cours, mes partiels et… mon futur mariage : comment gérer ?

Publié par
Aude Lorriaux
, le
Mes cours, mes partiels et… mon futur mariage : comment gérer ?

Utopique d'imaginer concilier vos etudes et la preparation de votre propre mariage ? Si la question ne se pose pas trop quand on prevoit d'etre en petit comite, c'est autre chose quand on vise les 100 invites… La cle pour y arriver ? Adopter une organisation beton. Trucs et astuces d'ex-etudiants qui sont passes par la.

Un mariage qui se passe bien est un mariage qui a été bien organisé.… Premier réflexe à avoir pour être sûr de ne rien oublier : se faire un "rétroplanning". Sur une feuille façon "frise chronologique" ou dans un tableau Excel, indiquez la date désirée de votre mariage et essayez de placer toutes les étapes nécessaires avant le jour J. Évaluez pour chacune le temps nécessaire d'organisation en amont et la date maximale à laquelle il faut l'avoir bouclée.

Par exemple, "location de la salle" peut être placé douze ou dix-huit mois avant la date. "Ça dépend de la période à laquelle on se marie, mais pour certains lieux, c'est un an et demi avant", témoigne Émilie, 35 ans, qui s'est mariée à 24 ans pendant son DESS (diplôme d'études supérieures spécialisées, devenu master 2) de droit social et ressources humaines. "J'ai un mari qui est super-organisé. On avait mis dans une autre feuille Excel la liste des invités, qui payait quoi entre les deux familles, ainsi que les différents postes budgétaires à prévoir", raconte-t-elle. Consultez notre minirétroplanning ci-dessous pour vous aider à démarrer.

Pensez bien que vous avez aussi des examens !

Bien s'organiser, c'est penser non seulement à tout ce qui peut être nécessaire pour le mariage, mais aussi à la compatibilité de telle ou telle date avec vos études, et notamment avec de possibles examens, une période de travail sur un mémoire, un rendu de projet, etc. Ayant appris en septembre qu'elle aurait des partiels le lundi suivant le jour prévu de son mariage, Émilie a dû décaler la date de la cérémonie de quinze jours. "Il a fallu changer de prêtre et d'église, raconte-t-elle. Il ne restait plus que deux autres dates de disponible. Et du coup, je n'ai pas fait de voyage de noces juste après mon mariage car je me suis mariée quinze jours avant les partiels !"

Attention, le meilleur moment n'est pas forcément juste après la fin de vos cours, par exemple en juillet quand ceux-ci se terminent au mois de juin et que vous avez un mémoire à rendre à la fin de l'année. En effet, la préparation d'un mariage peut être très intense plusieurs mois avant. "Je ne m'attendais pas à ce que cela me prenne autant de temps et m'occupe autant l'esprit", confie Marianne, qui s'est mariée quelques semaines après la fin de sa cinquième année à Sciences po. "J'ai remis mon mémoire en septembre, à la deuxième session, et le mariage n'y est pas pour rien. Avec le recul, si j'avais anticipé tout cela, j'aurais sans doute choisi d'organiser mes noces un an après la fin de mes études et pas juste après", lâche-t-elle.

Si vous estimez que votre année de cours est largement compatible avec l'organisation d'un mariage et que vous avez un mémoire à la fin, préférez une date de mariage deux mois au moins après la fin des cours, ou en milieu d'année. C'est ce qu'a fait Émilie, qui raconte avoir été ensuite "tranquille pour le rendu du mémoire".

Estimez bien le temps que vous allez devoir y consacrer

Pour estimer le temps que l'organisation d'un mariage peut prendre, rien de tel que de demander aux "anciens" qui sont passés par là. Selon Marianne, cela lui a pris "toutes les vacances de Pâques", car il lui a fallu aller dans le Sud-Ouest faire des repérages et prendre des rendez-vous. Ensuite "très régulièrement, il fallait penser à plein de choses". Elle a connu avant le mariage "deux mois très prenants" où tous les week-ends, voire une partie de la semaine, étaient consacrés à l'organisation.

Même son de cloche pour Émilie, qui se souvient que l'événement l'a accaparée "presque tous les week-ends de septembre à avril" : "Cela ne prenait pas toute la fin de semaine mais il n'y avait presque pas de samedi ni de dimanche sans que je fasse quelque chose en rapport. Et nous nous sommes déplacés quatre ou cinq fois sur place, à Saint-Malo, pour tout préparer."

Une chose à savoir : le temps d'organisation varie considérablement selon le budget. Si vous avez 15.000 ou 20.000 €, vous n'aurez sans doute pas de mal à inclure la commande de dragées, de faire-parts, la décoration de la salle par un prestataire de service... Ce sera sans doute moins évident si vous avez 10.000 € ou moins.

Faire un budget et identifier les économies possibles

Il importe donc de réaliser un budget à l'avance en estimant chaque poste de dépenses. Pourquoi ne pas aller se balader au Salon du mariage pour se donner de l'inspiration et avoir une idée des prix ? Et si la somme totale dépasse celle que vous avez prévue, il sera temps de voir ce que vous pouvez faire vous-même et comment réaliser des économies. Voici quelques idées :

- La décoration de la salle : elle peut se réaliser avec des guirlandes en papier, ou, comme l'a fait Marie, 26 ans aujourd'hui, qui s'est mariée à 23 ans pendant ses études de communication et de journalisme à Toulouse, avec du lierre récupéré en forêt. Et comme ses parents étaient fleuristes, Marie avait aussi décoré chaque table avec des bouquets. - Préparer une playlist musicale plutôt que de demander les services d'un DJ - Faire soi-même ses faire-parts : vous vous débrouillez pas mal avec un logiciel de photo ou de montage de page ? Profitez-en ! Sinon, lancez un petit appel à l'aide à votre entourage. - Emballer ses dragées : avec un peu de tulle ou du carton de couleur, on peut faire des miracles... - Louer sa robe de mariée : de nombreux sites existent qui proposent ce service. Et sinon, vous avez pensé à la robe d'une amie, de votre tante ou de votre mère ? - Solliciter amis et famille, c'est un réservoir de savoir-faire inépuisable : ainsi Marie a demandé à une amie maquilleuse de l'aider. - Louer des plantes : "Des fleuristes acceptent de prêter des plantes. Mes parents l'ont fait pour leurs bons clients", recommande Marie. - Pensez aux petits producteurs ! Ils fournissent parfois de l'excellent champagne et de très bons vins, et c'est souvent moins cher.

Malgré toutes les choses que vous ferez faire vous-même, un mariage comprenant une centaine d'invités coûte cher, très cher. Il faut compter "de 8.000 à 10.000 € au final" selon Marianne, qui avait pourtant fait de nombreuses choses par elle-même. "La location d'une grande tente à l'extérieur coûtait déjà près de 3.000 €", se remémore-t-elle.

Pas beaucoup de sous ni de temps ?

Au final, si vous n'avez pas beaucoup de sous et pas beaucoup de temps, pas besoin de faire compliqué, un mariage réussi est d'abord un mariage qui vous ressemble, et c'est possible d'y parvenir grâce à des choses toutes simples. Ainsi, l'un des souvenirs les plus gais de son mariage pour Marianne restera le chemin parcouru à pied de la mairie jusqu'à la salle de réception, en compagnie d'une fanfare d'amis et "en trottinette". Et puis un mariage n'est jamais "parfait", complète Marie, "il peut y avoir des déconvenues dans des petites choses mais ce n'est pas grave. Il faut rester positif".

En revanche, si vous voulez vraiment un événement sans failles, préférez attendre un peu. C'est le conseil de Grégory, qui a dû se marier à 24 ans parce que sa femme était étrangère, mais qui a véritablement célébré son union sept ans plus tard : "Il vaut mieux attendre pour donner une chance à la relation. Quand on se marie, c'est pour la vie, donc on n'est pas à un an près !"

Minirétroplanning : les 4 étapes clés avant de dire "oui" pour la vie

• Avant de vous décider : bien réfléchir avant de dire oui. Une fois que vous serez lancé dans l'organisation du mariage, vous n'aurez plus ni l'envie ni le temps de réfléchir aux obligations et au sens du mariage. Il serait dommage de le découvrir sur le tard, notamment si le couple bat de l'aile. "On est pris dans l'organisation matérielle et on ne réfléchit pas aux implications juridiques. Or elles peuvent être importantes", fait remarquer Marianne, 31 ans aujourd'hui, qui s'est mariée à l'âge de 23 ans.

• De 18 à 12 mois avant : invitations, réservation du traiteur et de la salle ou location d'une tente, réservation de la cérémonie en mairie. L'été, les petites mairies peuvent être prises par l'organisation de multiples cérémonies, faites attention donc à ne pas sous-estimer ce paramètre.

• De 6 mois à 3 mois avant : coiffure, bronzage. Pour une coiffure parfaite, mieux vaut faire les essayages à l'avance, "parce qu'on peut avoir besoin que les cheveux repoussent", souligne Émilie. Idem pour la peau, gare aux coups de soleil pris en mai ou juin et qui ne seront peut-être pas encore partis en août ! Ce serait dommage de gâcher l'effet de votre robe bustier...

• J – 3 mois : réunir les papiers pour le mariage. Attention, pour les conjoints étrangers, cette formalité peut prendre plusieurs mois, car il faut obtenir un acte de naissance des parents, ce qui peut être très long selon le pays. Il faut ensuite faire traduire les documents par un traducteur assermenté.

Love & Sexo