Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Love & Sexo

Mais qui voilà entre chouchou et moi ? Argh, la routine !

Publié par
Camille Anseaume
, le
Mais qui voilà entre chouchou et moi ? Argh, la routine !

Six mois que vous avez emmenage avec chouchou et vous voyez s'installer avec horreur ces tue-l'amour du quotidien : le menage du samedi matin, les corvees de course le mercredi, ces soirees que de plus en plus chacun passe devant ses jeux video ou son ordi… Rassurez-vous, si une certaine routine est inevitable, on peut aussi reussir a l'apprivoiser. Conseils.

C’est vrai qu’il n’y a pas mille façons de se laver les dents ou de faire les courses. Et c’est vrai aussi que ce sont des activités qui reviennent souvent (jusqu’à trois fois par jour, pour les dents, normalement). Est-ce une raison pour s’en inquiéter ?

Des amoureux, pas des colocataires

Rassurez-vous, il n’y a aucun danger à tout cela. Et ce n’est pas en faisant l’impasse sur l’un de ces moments que vous vivrez une relation rock’n’roll et démentielle. Le seul danger de la routine, c’est de s’en contenter. Car quand une relation ne se résume plus qu’à ces moments que le quotidien nous amène inexorablement à vivre à deux, c’est là que les choses se gâtent.

On se rend compte que ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité. En multipliant les moments ensemble, gare à ne pas baisser la garde et à tomber dans un train-train un peu trop quotidien, où l’on finirait par cohabiter sans vraiment se voir.

Se regarder au lieu de se voir

Et si on prenait le temps de se regarder plus que de se voir ? De s’écouter plus que de s’entendre ? On ne dirait pas comme ça, mais la nuance est de taille.

On peut être dans la même pièce et ne rien partager d’autre que les quatre murs de la pièce. On peut passer son temps ensemble, mais ne rien partager d’autre que quelques milliers d’heures. On peut faire compte commun, lit commun, courses communes et trajets communs, et ne rien partager d’autre qu’un compte, un lit, des courses et des trajets.

Partager en qualité plus qu’en quantité

Il faut s’aménager des moments repères, se créer des habitudes plus inhabituelles que la corvée des courses ou de descente des poubelles. Par exemple, si vous décidiez de vous retrouver pour déjeuner ensemble si votre emploi du temps le permet ? « C’est ce qu’on fait ! » répondrez-vous peut-être.

Mais sachez qu’il n’y a aucune commune mesure entre un repas sur le pouce parce que ça coûte moins cher que de déjeuner sur le campus, et un repas, même vite fait, mais yeux dans les yeux pour prendre le temps de se raconter sa journée.

Inutile de signer un contrat pour vous promettre présence mutuelle à l’appart entre midi et deux, le tout est de se mettre d’accord sur des petits moments privilégiés, matin ou soir, midi ou week-end, pour que les petites habitudes du quotidien ne soient pas les seules à entretenir votre relation.

Prolonger la relation en dehors de l’appart

Vous l’avez compris, il est essentiel de se réserver du temps libre à deux, pour communiquer vraiment et autrement que par un laconique « Ça a été ta journée ? Ouais, et toi ? ». N’exagérons rien, vous n’irez pas griller en enfer si vous n’avez pas envie de parler ou que vous avez envie d’un moment seule, mais tout est une question de juste mesure. Et cette nécessité de se créer des moments privilégiés ne s’arrête pas à la porte de votre deux-pièces.

Des bons moments

Ce n’est pas parce que vous avez déjeuné ensemble une fois dans la semaine, les yeux dans les yeux et sans la télé s’il vous plaît, que vous êtes dispensés de tout le reste. Et c’est même dans votre intérêt…

En emménageant ensemble, on bouscule ses petites habitudes individuelles et de couple. La relation gagne en intensité, et on a tendance à ne plus la voir que par le biais de l’appart. Or, c’est bien au-delà de ces quatre murs que votre histoire va s’épanouir ! Essayez de ne pas construire une cloison trop épaisse qui séparerait votre vie à deux à l’appart, et votre vie à chacun en dehors.

Vous êtes un couple en dehors de l’appart

Certes, on ne peut que vous conseiller de garder votre indépendance et de continuer à faire des choses sans chouchou, à voir des amis sans elle ou lui, mais pas question pour autant de cantonner votre couple à un bail en commun.

Sortez ensemble, autorisez-vous un restau de temps à autre, une virée imprévue en bord de mer, une promenade romantique main dans la main, un concert en amoureux… Bref, prenez du bon temps ailleurs que dans votre cuisine ou votre salon !

Ayez des projets

Emménager ensemble, en soi, est déjà un projet, et pas des moindres ! Mais une fois que vous avez posé vos meubles et vos (300 kilos de) valises, l’aventure ne fait que commencer ! Une vie en commun sonne le début d’une histoire, et pas l’aboutissement d’un projet.

Une relation amoureuse est faite de projets qui lui permettent de grandir, d’évoluer, et de ne pas stagner ou régresser. Voyage humanitaire en Afrique ou semaine de camping à Palavas-les-Flots, qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse, comme disait ce cher Alfred de Musset.

Le tout est de continuer à projeter des choses ensemble, à avoir des perspectives plaisantes, pour que vos projets communs ne se résument pas à installer une étagère dans les toilettes.

Love & Sexo