Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Etudes

Les traditions universitaires les plus folles

Publié par
Lauren Mezière
, le
Les traditions universitaires les plus folles

Il n'y a pas qu'en France qu'on sait faire la fête ! Toutes les universités du monde ont leurs particularités : certaines font la fiesta jusqu'au bout de la nuit, d'autres proposent les défis les plus invraisemblables à leurs étudiants. Ça donne envie de voyager, tout ça !

En Europe, aux États-Unis et beaucoup plus loin encore, les facs rivalisent d'originalité pour pimenter le rythme universitaire. Ces célébrations s'appuient sur toutes sortes de traditions et ont pour but de renforcer l'esprit de corps des élèves, mais aussi de leur permettre de relâcher un peu la pression. Ce qui peut donner lieu, comme vous allez le voir, aux événements les plus fous !

1. Le plongeon extrême des étudiants de Dartmouth

Au Dartmouth College, dans l'État du New Hampshire aux États-Unis, on a le cuir épais ! Chaque année, en février, les étudiants doivent mettre à l'épreuve leur résistance aux conditions extrêmes. Ils se réunissent ainsi autour de l'étang d'Occom , gelé à cette époque de l'année. Chacun leur tour, les élèves doivent piquer une tête dans l'eau glaciale, une corde nouée autour de la taille. Une ambulance est stationnée pas loin, au cas où… Après ça, les examens de fin d'année ont l'air d'une simple formalité !

2. La "Quiema das Fitas" à Coimbra

Dans la plus ancienne ville universitaire du Portugal, la fin de l'année académique et l'approche de l'examen final se célèbrent en (très) grande pompe. Cette fête étudiante parmi les plus réputées d'Europe se déroule au mois de mai pendant huit jours. Défilés costumés, bal, concerts se succèdent dans une ambiance bon enfant où la population locale se mêle aux célébrations estudiantines. À voir !

3. Le grand sacrifice de la citrouille

À l'université du Nouveau-Brunswick, Halloween est l'occasion de perpétrer un véritable massacre *: celui d'une citrouille innocente, impitoyablement jetée du toit de la résidence Harrison House. Durant les sept jours précédant l'ignoble sacrifice, la tradition voudrait que *les étudiants hurlent à la lune…

4. La "douce" Nuit de l'université de l'Indiana

Aux États-Unis, le sport universitaire occupe une place de choix à la fac, et peut donner naissance aux traditions les plus ahurissantes ! À l'image de cette fête organisée tous les ans lors du dernier match de basket à domicile avant Noël. Les étudiants se réunissent en masse dans les gradins pour observer dans un silence absolu les exploits de leur équipe, les Trojans.

Mais au dixième point qu'elle marque, tous les élèves se ruent sur le terrain, certains costumés, d'autres dans le plus simple appareil , pour hurler leur joie, danser, chanter, chahuter les joueurs, et ce jusqu'à la fin du match. Le public entonne alors "Silent Night", version anglo-saxonne de notre "Douce Nuit". La soirée se poursuit avec le "Christmas Fandango", une fiesta improbable.

Etudes