Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Love & Sexo

Les réponses aux questions que vous n’osez pas poser au docteur

Publié par
Caroline Michel
, le

Poils aux seins, douleurs pendant les rapports, éjaculation un peu trop rapide… certaines questions intimes vous paraissent trop embarrassantes à poser au médecin. Pour éviter la ruse du fameux "Docteur, j'ai un ami qui", Trendy vous répond.

Certaines questions concernant votre intimité vous font rougir à l'idée même d'avoir à les poser. Morceaux choisis des soucis les plus fréquents et débuts de réponse avec Mélanie Morin, auteure du livre "Docteur, j’ai un ami qui… Les réponses aux questions insolites et inavouables que vous vous posez" (éditions Larousse).

Je fais des pets de fouffe

S'il y a bien un tracas partagé par de nombreuses femmes, c'est le "pet de fouffe". Il faut dire que le rapport se passait tranquillement, et oups !, un son sorti de nulle part (enfin du vagin, la faute à un "appel d'air") casse l'ambiance. * * Pas de panique, c'est fréquent et normal. Pour éviter ces pets inopinés, contractez davantage votre périnée. En serrant cet ensemble de muscles qui entourent le vagin, vous emprisonnez le pénis de l'homme et vous empêchez ainsi l'air de pénétrer. * *

Pour prendre conscience de votre périnée, essayez de serrer les fesses et imaginez que vous stoppez votre jet d'urine. Mais n'essayez pas aux toilettes, le stop-pipi n'est pas bon ! Et si au pire, un pet survient, riez un bon coup !

J'ai des poils aux seins

Vous aimez vos seins mais... les quelques poils qui s'y promènent vous dérangent. Ces poils sont "la suite logique" des poils présents sur le pubis et sous les aisselles.

Disons que ces derniers apparaissent sous l'action des hormones et que, parfois, celles-ci n'en font qu'à leur tête ! Vous pouvez vous débarrasser de vos poils aux seins en demandant à l'esthéticienne de passer une petite bande de cire chaque fois que vous allez vous faire épiler.

Autre option : l'épilation définitive avec un dermatologue. Mais avant, parlez-en à votre médecin car un trop plein d'hormones peut cacher des troubles menstruels. * *

Profitez d'un examen gynécologique avec votre médecin pour poser la question tout simplement : "Et ces trois poils qui squattent, je peux les retirer ?". Cela mettra votre médecin sur la voie s'il ne vous en parle pas de lui-même. *Et puis zéro gêne, il est là pour ça. *

J'éjacule trop vite

Souci très répandu et source de complexe chez les jeunes hommes : éjaculer trop rapidement. Au début de la vie sexuelle, c'est plutôt chose courante. On est tout feu tout flamme, et puis on découvre son corps sans bien cerner son fonctionnement.

Masters et Johnson, pionniers de la sexologie moderne, ont développé la méthode du "Stop and go" : cela consiste à stopper le rapport lorsque l'excitation devient très forte (on s'embrasse, on caresse sa partenaire, mais on laisse son pénis ralentir une minute ou deux). Cela permet de mieux se connaître et cerner le moment "juste avant".

Certaines positions comme celle de l'Andromaque permettent de se caler sur le rythme de l'autre et de jouir moins vite. Enfin, concentrez-vous sur votre partenaire plutôt que sur votre tête : à trop craindre l'éjaculation, on finit par éjaculer à force d'y penser. Si malgré tout ça, vous continuez d'éjaculer précocement, consultez un andrologue qui saura vous guider.

J'ai une érection quand je me fais masser

Chez le kiné ou pour une pause détente, vous adorez vous faire masser, mais problème : votre pénis s'emballe. Bonjour l'érection, et ce, même si vous êtes hétérosexuel et massé par un homme ! * *

L'érection relève d'un mécanisme simple : quand ça fait du bien, la tête envoie un message à votre sexe. Certains hommes parviennent à contrôler, d'autres moins. Rassurez-vous : les masseurs sont au courant. Ils savent que cela peut arriver...

Sinon, vous pouvez toujours essayer de penser à des choses un peu galères, comme vos cours... Mais bon, le but étant de passer un bon moment, autant laisser le naturel reprendre le dessus...

J'ai pris un coup dans les testicules

Oh que c'est douloureux... Et que ça inquiète. On craint tout de suite le pire : "Et si je les perdais à jamais ?" Pas de panique. * *

Le tout est de savoir dans quels cas consulter : du sang dans les urines, un gonflement, un hématome ou une douleur qui ne diminue pas.

En tout cas, quand vous faites du sport où vous vous exposez le plus au mauvais coup, portez une coquille !

J'ai des fuites urinaires

Ce n'est pas parce que vous n'avez jamais eu d'enfants que vous ne pouvez pas avoir de fuites urinaires lors d'un bon fou rire ou en pratiquant un sport. Votre périnée manque peut-être de tonicité. Résultat, il se "verrouille" mal et vous n'arrivez pas à vous retenir de faire pipi.

Si cela arrive deux fois par an, c'est plutôt de l'ordre du petit accident, mais si cela est plus fréquent, mieux vaut agir. Ce souci se règle généralement en quelques séances de rééducation du périnée avec un kiné ou une sage-femme.

Expliquez à votre médecin qu'il vous arrive d'avoir quelques fuites et que vous aimeriez tonifier votre périnée. Il vous aiguillera !

Love & Sexo