Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Santé

Les règles, ça ne doit plus être tabou !

Publié par
Océane Passefort
, le
Les règles, ça ne doit plus être tabou !

Que de complexes provoqués par les règles. Pourtant, il est très simple de les dédramatiser. Suivez les conseils de Jack Parker, blogueuse et auteur d'un livre sur le sujet.

"Tu es une femme maintenant". Vous aussi, vous avez entendu cette phrase lorsque vous avez eu vos règles pour la première fois ? En 2017, les règles restent encore un tabou important dans notre société. Nombreuses sont les adolescentes qui n’osent pas en parler ouvertement à leur entourage.

Pudeur ? Timidité ? Pour Jack Parker, auteure du "Grand mystère des règles" et blogueuse, le problème est lié aux idées reçues à propos des règles : "On n'a toujours pas fait le travail nécessaire pour déconstruire des siècles et des siècles de croyances et de préjugés sur le sujet, jugeant que cela n'était pas si important et qu'il était 'normal' que cela reste secret ".

Connaître son corps pour mieux gérer ses règles

Si, aux États-Unis, des cours d’éducation sexuelle sont dispensés à l’école, ce n’est pas le cas en France. Beaucoup de jeunes femmes ne connaissent pas leur propre corps. Elles sont nombreuses à ne pas oser en parler à leur mère, allant même jusqu’à cacher l’arrivée de leurs règles , même des mois après leur apparition.

Pourtant, c’est dans le dialogue qu’on trouve des solutions : "Il faut en plaisanter, partager des contenus sur le sujet, échanger avec ses proches. Arrêter de se cacher et de les cacher, finalement. Plus on les fera rentrer dans nos discours du quotidien, plus ça nous paraîtra banal. C'est le silence qui laisse les tabous perdurer ", estime Jack Parker. N’ayez pas peur d’en discuter avec votre mère. Elle connaît le sujet et saura vous donner de précieux conseils.

Oser en parler

Parler de ses règles à ses parents n’est pas facile, selon le milieu dans lequel on évolue. On ne parle pas de la même façon à son père qu’à ses supérieurs ou à ses ami(e)s. Pour Jack Parker, c'est un travail à effectuer quotidiennement : "Il faut adapter son discours et y aller progressivement. Je pense qu' on gagnerait tous à en parler plus souvent et à écouter sans jugement quand, à notre tour, quelqu'un nous en parle."

Ne pas tenir compte du regard des autres

C’est une situation anodine et pourtant embarrassante pour de nombreuses femmes : l’achat de protections hygiéniques. Dites-le vous une bonne fois pour toutes : tout le monde se fiche de vos achats. Personne ne vous jugera parce que vous achetez des serviettes ou des tampons. S'ils sont disponibles dans le magasin, c'est pour une bonne raison.

Pas la peine de rougir ou de dissimuler votre paquet de tampons, selon Jack Parler : " Vous ne pouvez pas vous retenir d’avoir vos règles, vous devez bien vous protéger, dont faites-le sans vous cacher. Ça vaut aussi pour les personnes qui achètent des protections pour leurs proches : votre aide peut être précieuse, ne laissez pas votre honte vous priver de jouer les héros."

Chacun est différent

Inutile de vous comparer à votre entourage. Vous n'aurez jamais vos règles de la même façon que votre mère, vos amies, vos voisines… Ne vous inquiétez pas si elles durent plus ou moins longtemps, ou si elles sont plus ou moins régulières… Chacune réagit différemment.

Vos règles n’appartiennent qu’à vous : "Si vous avez des questions, n’hésitez pas à en parler à votre médecin, vous avez le droit de savoir ce qui se trame dans votre corps et d’obtenir toutes les réponses que vous désirez", recommande Jack Parker. Alors soyez vous-même et ne vous souciez pas des autres.

"Le grand mystère des règles, pour en finir avec un tabou vieux comme le monde" , Jack Parker, Flammarion, 256 p., 19,90 €.

Santé