Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Permis

Les meilleurs tips pour avoir son code du premier coup

Publié par
l'Etudiant
, le

Repasser 4 fois l’examen du code de la route et vous faire chambrer par tous vos potes ? Non merci. Vous redoutez de tomber dans le panneau des questions pièges ? Les QCM et vous, ce n’est pas l’amour fou ? Voici les meilleurs conseils pour vous permettre d’obtenir le code du premier coup. Le résultat de vos efforts, vous l’obtiendrez dans l’un des 600 centres d’examen du code de la route de La Poste. À vos tablettes !

1. La clé ? La régularité

Premier conseil ? Réviser régulièrement. La base pour un parcours sans accident. Vos soirées à chater sur Messenger reprendront après l’examen. Le prochain épisode de GOT , vous le materez en replay. Que vous soyez au lit, dans le bus, sur un site d’entraînement en ligne ou en direct de l’auto-école, plus vous suivrez de séries (on n’a pas dit TV !), plus vous tomberez sur des questions similaires. En quelques clics, vous allez petit à petit franchir des paliers et sereinement vous familiariser avec l’univers de ces choix multiples. Faites simplement l’effort de comprendre vos erreurs, et tout vous semblera logique. OK ?

2. N’abandonnez pas

Bon. La théorie, c’est parfois barbant. Réviser le code, même réviser tout court, ce n’est jamais très fun. Mais si vous pensiez qu’une leçon ou deux pouvaient suffire, vous avez tout faux. Au départ, vous allez peut-être faire 25 fautes. Puis 15, puis 8, puis 15 et 3… puis à nouveau 8. Persévérez ! Mais ne surestimez pas vos capacités non plus. Prendre cet examen à la légère vous renverrait directement à la case départ. Alors mieux vaut repérer le bon moment. Vous ne vous sentez pas prêt(e) ? Un DS mobilise tous vos neurones la semaine de l’examen ? Pas d’inquiétude ! Avec La Poste, vous pouvez reporter ou annuler votre session jusqu’à J-2 avec un remboursement sous 48 heures. Puisqu’on vous dit de prendre votre temps.

3. Une question de timing

Comme pour chaque examen, tout est une question de timing. 20 secondes pour chaque question, trop court ? En réalité, juste ce qu’il faut pour bien regarder tout ce qui peut se passer d’intéressant dans les rétros, les angles morts… Et tout autour. Pas la peine non plus de vous précipiter sur une réponse qui vous paraîtrait évidente. Il ne s’agit pas de griller un stop. Vous n’êtes pas dans Drive , et Ryan Gosling n’est pas au volant. De la cinquième au point mort, il n’y a qu’un pas. Alors concentrez-vous, faites marcher vos méninges, et tout ira bien. Et si le côté collectif d’une salle d’examen vous stresse trop, là encore La Poste a la solution. Optez via le site pour une session individuelle dans un centre près de chez vous !

4. Pas de panique

On ne va pas se mentir : il y a quand même une bonne flopée de questions qui tombent tout le temps. Vous n’échapperez pas aux règles liées à la vitesse. Si on vous demande s’il faut accélérer, ralentir ou maintenir, restez focus et analysez. Un Fangio arrive-t-il sur ma gauche ? Quel temps fait-il ? Suis-je sur une départementale ? Puis viendra la question du dépassement. Moment de panique chez les candidats. Chacun voit un piège et a le réflexe du non. Il reste 10 secondes pour se rappeler qu’on a déjà vu le cas deux jours plus tôt. Et puis tout roule. De la pure logique qui passe comme sur des roulettes. Un bon mix de par cœur et de bon sens qui vous fait répondre juste. Débarquent alors les éternelles priorités à droite, le vice des ronds-points et tout ce qui est interdit avant et après minuit quand on prend le volant. De tout cela, vous êtes prémuni(e). Alors jusqu’ici tout va bien.

5. Derniers tips pour le jour J

Allez, derniers conseils pour la route ! Le jour J on n’oublie pas sa convocation ni sa pièce d’identité. Ce serait ballot hein ? À votre arrivée au centre d’examen de La Poste, l’examinateur vous expliquera le déroulement de l’épreuve et vous accordera un temps d’initiation. Vous répondrez à trois questions histoire de vous chauffer. On vous voit venir. Non elles ne comptent pas pour le score final. Sinon, n’anticipez pas vos erreurs et ne comptez pas vos points. Cela ne sert à rien. Pas la peine de tricher non plus. Chacun utilise une tablette tactile et personne ne répond aux mêmes questions. Comme ça c’est clair.

PS : Malgré votre préparation presque intensive vous avez loupé l’examen ? Ça arrive même aux meilleurs. À La Poste, vous pouvez vous inscrire de nouveau, et ce dans les mêmes conditions. Pour 30 € seulement…

Toi aussi, passe ton code avec La Poste !

Permis