Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Love & Sexo

Les ex, on en fait quoi ?

Publié par
l'Etudiant Trendy
, le
No thumbnail

Quand on entame une nouvelle relation, il est rare de tomber sur quelqu 'un qui n'a pas eu d'histoire(s) sentimentales avant nous. Il y a donc souvent un/e ou des ex dans les parages, ou du moins dans la tete de l'autre. Il faut donc faire avec et accorder ses violons avec le passe de son/sa partenaire. Pas si simple que cela ! Quelques conseils pour faire passer la pilule plus facilement.

Dernière rupture : se faire une raison

On débarque généralement tous dans une relation avec ses bagages amoureux, son héritage affectif. On a tous eu nos lots de belles et moins belles histoires, nos jolies déceptions. Tout cela nous a forcément beaucoup appris, fait grandir et forgé ce que nous sommes devenu(e)s. Inutile donc d’avoir des regrets ou pire, des remords. En revanche, il est important de ne pas minimiser l’impact de notre dernière rupture. C’est souvent elle, la plus "fraîche" (qui peut d’ailleurs être notre première rupture), qui laisse le plus de traces et qui aura le plus d’impact sur la relation naissante. Voilà pourquoi il est bon de prendre un peu de recul sur nos situations amoureuses antérieures et de se poser les bonnes questions avant de se lancer dans un nouvelle histoire. Histoire de prévenir d’éventuels pertes et/ou fracas.

L’amour exclusif, pas évident

Quand on débute une nouvelle relation amoureuse, il est normal de vivre collé-serré ambiance muy caliente les premiers temps : on croit que l’autre nous appartient au présent, au futur et même au passé. Mais c’est un leurre ! Il/elle avait une vie avant vous et roucoulait même dans d’autres bras que les vôtres… Cela fait partie des règles du jeu : accepter l’autre avec son passé, ses erreurs et ses prouesses.

Parler des ex ou pas : telle est la question

Parfois aussi, on ne souhaite pas trop en savoir sur ces "fameux" exs, histoire de maintenir en état une pseudo image idéale de l’amour exclusif qui nous fait tant vibrer actuellement. Surtout qu’on n’apprécie pas toujours le rôle qu’incarnait l’autre à l’époque où il/elle était avec tel ou telle ex. Parfois la méthode "don’t ask, don’t tell" est préférable surtout si on a du mal à entendre l’autre nous raconter combien il était "mignon" Kevin quand il lui massait les pieds ou combien elle était "trop cool" Sidonie avec ses blagues pourries. Parfois, on a juste envie de ne pas savoir et on en a entièrement le droit. Il ne faut donc pas hésiter à en faire part à l’autre. Pareil de votre côté : si vous ne souhaitez pas parler de votre passé, dites-lui. Il/elle ne peut pas deviner et vous n’avez pas forcément la même approche des choses/des êtres.

Que faire s’il/elle voit toujours son ex (même sur Facebook) ?

S’ils/elles n’ont plus de relations physiques, certain(e)s conservent parfois une forte complicité et beaucoup d’affection avec/pour leur ex. Sans parler des conversations Facebook tard le soir. Une situation qui peut mettre mal à l’aise, voire rendre carrément malheureux(se) le nouveau/la nouvelle partenaire. Pas toujours évident de ne pas se sentir exclu(e) et de faire semblant d’apprécier qu’il/elle raconte votre vie de couple à cet/cette autre qui vous a précédé(e) dans son cœur. Pas facile à vivre mais il existe des solutions pour apaiser les éventuelles tensions.

Tout d’abord, il convient de savoir si le fait qu’il/elle voit son ex représente une réelle menace pour votre couple, ou si ce ne sont que des signes collatéraux d’une rupture encore récente. Menez discrètement votre petite enquête ! Ou demandez-lui carrément, sans l’agresser.

Si votre partenaire voit encore son ex, essayez de garder vous aussi un contact amical avec cette personne : elle ne vous a rien fait de mal et ça ne sert à rien de s’empoisonner la vie inutilement. Il n’y a pas de quoi s’inquiéter et la peur n’évite pas le danger, encore une fois !

N’oubliez pas qu’il est aussi très important de laisser à l’autre son indépendance et de ne pas tourner parano au moindre détail. Chacun a le droit à son jardin secret, vous aussi. Pensez-y.

En revanche, si vous sentez qu’il/elle n’a pas tourné la page, qu’il/elle éprouve de la nostalgie en repensant à son ex, alors il est important de faire le point pour clarifier la situation qui pourrait devenir malsaine, à terme.

Plusieurs questions à vous poser dans ce cas :

- me l’a-t-il(elle) dit spontanément ou bien ai-je appris par hasard qu’il(elle) revoyait son ex ?

- quelle a été la force de leur relation passée ?

- quelle est la fréquence de leur prise de contact actuel ?

- quelle est la teneur de leurs retrouvailles (contact téléphonique, pot dans un café, activités partagées…) ?

- cette relation vient-elle polluer la vôtre (fréquence des discussions, jalousie, disputes…) ?

En fonction des réponses à ces questions, vous pouvez tenter de comprendre quels peuvent être les problèmes et les solutions à trouver pour rétablir une relation équilibrée entre vous deux.

Quelques conseils :

- Demandez-vous si vous avez une vison réaliste de la situation, et si vous n’êtes pas un peu trop exclusif(ve) ou carrément jaloux(se)

- Tentez de comprendre ce qu’il/elle cherche exactement dans cette relation (respect d’une relation passée, tendresse amicale envers une personne avec laquelle on a eu des relations fortes, simple amitié, complicité, …) et si vous pouvez combler un éventuel manque

- Abordez calmement et sereinement dans une discussion avec l’autre, ce que vous ressentez au fond de vous-même, les questions que vous vous posez, vos inquiétudes et votre éventuel mal-être

- Mettez en avant la force de vos sentiments et confirmez-lui votre envie que cette relation dure

- Tentez de lui faire comprendre, toujours avec diplomatie, que vous êtes également capable de l’écouter, de le/la comprendre et qu’il/elle peut/doit aussi se confier à vous

- Montrez-lui que vous souhaitez partager les choses les plus intimes avec lui/elle, que son ex ne compte plus pour ces choses là !

Si vous décelez que la relation à son ex est éventuellement ambiguë, c’est peut-être qu’elle est basée sur un jeu de séduction et non d’amitié. Mais avant de vous affoler et d’alarmer tout le quartier, posez-lui les bonnes questions sans fouiller dans ses affaires sans son accord. Vous n’êtes pas son père ni sa mère (et quand bien même, ça ne se fait pas) ! Agissez en adulte.

Si vous sentez que votre partenaire, même sans être infidèle, continue à séduire son ex aux dépens de votre relation : mettez les choses au clair avec lui/elle, quitte à lui imposer un ultimatum : "c’est elle/lui ou c’est moi, choisis ! T’as le choix du roi/de la reine." Dites-lui les choses sans agressivité et faites-lui quand même comprendre que c’est aussi irrespectueux qu’inacceptable.

Cas particuliers :

- Son ex le/la harcèle : il/elle désire le/la récupérer et fait tout pour détruire votre relation naissante à base de coups de téléphone incessants, de messages enflammés sur Facebook, d’intrusion dans votre vie privée, de menaces… Ce n’est pas la faute de votre partenaire mais vous devez agir ! Vous pouvez commencer par prouver à cet ex que le couple que vous formez est plus solide qu’il/elle ne le pense et qu’il n’y a aucun moyen que ça change. Ou alors vous pouvez opter pour les grands moyens et porter plainte pour harcèlement moral et/ou physique.

Dans tous les cas, cette complicité face à un problème de couple lui permettra non seulement de démontrer la force de l’amour qu’il vous porte et à votre couple d’en sortir grandi et consolidé.

- S’il/elle ne peut pas couper les ponts avec son ex et reste "en manque" de sa précédente relation : la seule solution est de tenter de l’accompagner dans le "deuil" de sa relation passée, en essayant de le/la soutenir en lui faisant ressentir la force de votre amour et votre désir de construire quelque chose ensemble. Si au bout de quelques temps, vous sentez que c’est peine perdue pour lui/elle et pour vous, il n’y aura malheureusement pas d’autres solution que de prendre un peu de distance en lui laissant le temps de se faire aider par un soutien psychologique. S’il/elle ne réagit pas ou ne fait aucun effort pour se remettre de cette relation passée envahissante, il n’y aura pas d’autre issue que de mettre un terme à cette relation, avant qu’elle ne vous détruise peu à peu. Soyons réaliste.

- Votre partenaire a eu des enfants avec son ex ? Dans ce cas, il n’y pas le choix : son ex fera toujours partie de sa vie parce qu’il est de l’intérêt des enfants de partager l’autorité parentale, d’échanger quant aux décisions les concernant et de se croiser à diverses occasions (fêtes, gardes, etc). Encore une fois, faites-vous une raison !

Dans un ce cas précis, son ex peut effectivement essayer de l’influencer (soit parce qu’il(elle) a encore des sentiments, soit que les relations sont très conflictuelles) en prenant les enfants en "otage" (façon de parler). La seule solution est alors d’adopter une position commune et ferme, en y ajoutant une bonne dose de philosophie, de maturité et de patience… Le but étant de démontrer à l’ex que vous formez un nouveau couple très soudé et qu’en aucun cas il/elle ne pourra avoir la moindre emprise. La force que vous aurez tous les deux, reposera sur le dialogue au sein de votre couple (discuter, échanger, faire part de ses sentiments, de ses émotions, de ses doutes et de ses craintes) tout en choisissant ensemble les meilleures attitudes à adopter au fil des situations rencontrées…

Love & Sexo