Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Budget

Les bons plans des étudiants de San Fancisco

Publié par
Guillaume Mollaret
, le
Les bons plans des étudiants de San Fancisco

L'épineux problème du logement

"Le prix des logements est horriblement élevé, déplore Andrea, étudiante mexicaine en 4e année de biologie à University of San Francisco. Je paie environ 1.200 $ (910 €, ndlr) par mois pour une colocation."

En fait, pour ne pas avoir à subir un loyer prohibitif, beaucoup d'étudiants sont scolarisés à l'université de Berkeley (de l'autre côté de la baie) et ne viennent profiter de la ville que le week-end venu.

"À San Francisco, le meilleur plan reste la colocation", confirme Bastien. À 22 ans, ce jeune diplômé en BTS tourisme réside, quant à lui, dans une résidence étudiante. "Je paie 850 $ (645 €, ndlr) pour une chambre que je partage, avec douche sur le pallier, confie-t-il. Ce qui est bien dans ce genre d'endroit c'est qu'on a des réductions pour certains bars. On ne paie pas non plus l'entrée en boîte de nuit et des bus sont organisés pour nous amener et nous ramener. Si vous souhaitez un peu plus d'indépendance, il faut trouver une colocation en ville. Après quelques mois ici, parce que je connais mieux la ville, c'est ce que je m'apprête à faire", confie-t-il.

San Francisco, une ville pleine de contrastes. // © G. Mollaret

Se nourrir

Aux États-Unis, le salaire du serveur, c'est le TIP (le pourboire). Il est, en général, bien vu de verser 15 % du montant total de l'addition en TIP. Du coup, les sorties au restaurant sont rares !

Comme San Francisco est en grande partie composée de bâtisses à deux étages pourvues d'un jardin, les invitations à la maison *pour des barbecues entre amis sont courants.* "Ça coute moins cher que de sortir !", confirme Katja, doctorante en microbiologie. "Le temps est vite changeant en ville alors quand le frais retombe, il y a de l'espace à l'intérieur", confie cette étudiante venue de Berlin. En plus, j'aime bien avoir du monde à la maison. Dans le quartier Mission où j'habite, Il y a pas mal de petites boutiques d'alimentation pas trop chères. Il y a aussi des marchés hebdomadaires. Et, comme j'imagine dans pas mal d'endroits dans le monde, les commerçants sont plutôt sympas avec les étudiants : il leur arrive de nous lâcher gratuitement quelques fruits quand on les connaît un peu..."

Budget