Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Etudes à l'étranger

Les bonnes adresses des étudiants à Salamanque

Publié par
Delphine Dauvergne
, le
Les bonnes adresses des étudiants à Salamanque

Si la cité de Salamanque est petite, la population étudiante y est nombreuse et contribue beaucoup à l'animation des différents quartiers. Street art, bars dansants, jardins, somptueux monuments… la ville vous réserve bien des surprises !

Les bonnes adresses

Ville étudiante située en Castille-et-León, Salamanque attire des jeunes du monde entier dans son université réputée, la plus ancienne d'Espagne, créée en 1218. Petite, la ville peut se visiter entièrement à pied. Mais elle se parcourt aussi grâce à un réseau de bus et aux vélos, disponibles à la location. Un abonnement d'un an coûte 26 €.

"Il n'y a pratiquement pas de voitures dans le centre historique. Comme c'est peu étendu, on en prend plein les yeux partout où on tourne la tête. La Plaza Mayor, la cathédrale, le couvent San Estéban et, à sa droite, l'université pontificale et la casa de las Conchas... Ce n'est pas pour rien que Salamanque est classée au patrimoine mondial de l'humanité !" décrit Mathilde, étudiante en droit à Bordeaux, tombée amoureuse de sa ville d'accueil.

Devant la façade de l'université, tous les touristes lèvent le nez à la recherche de la grenouille installée sur un crâne. // © Delphine Dauvergne

La jeune femme aime se prêter au jeu des devinettes sur les monuments de la ville. "Lorsque je fais visiter Salamanque à des amis, je leur fais, bien sûr, chercher la grenouille sur la façade de l'université, mais j'aime aussi leur montrer l'astronaute, le lapin, le monstre et sa glace, sur la façade de la nouvelle cathédrale." Mathilde apprécie aussi les balades "dans le Barrio del Oeste, un quartier artistique et vivant, où se mêlent street art et engagement local".

Dans le Barrio del Oeste, le street art a envahi les murs, les portes de garage, et parfois les arbres. // © Delphine Dauvergne

"Les étudiants habitent généralement dans les quartiers touristiques du centre-ville, moi j'habite près de Plaza Mayor, la place centrale de Salamanque. D'autres jeunes ont choisi un logement à Plaza del Oeste, c'est moins cher, mais un peu excentré", explique Marine, 21 ans, étudiante à Sciences po Strasbourg. Elle partage son appartement avec Antoine, étudiant en médecine à l'université Toulouse III-Paul Sabatier. L'appartement est "idéal pour une colocation, avec un salon et deux terrasses". Antoine paye un loyer de 175 € mensuels, auxquels s'ajoutent 70 € de charges à payer chacun son tour tous les trois mois. Le coût du logement est donc abordable, même en plein centre-ville.

Les bons plans

Impossible de ne pas penser à "L'Auberge espagnole", de Cédric Klapisch, quand on s'installe en Espagne. C'est l'imaginaire lié au film, "ce côté cool du séjour Erasmus", qui a séduit Antoine. Il a goûté à quelques spécialités du folklore local : "les bars à tapas, les carnavals, la corrida... " Une ambiance festive, rendue encore plus agréable par le coût de la vie, accessible. "La pinte de bière est autour de 2 €", estime l'étudiant. Dur de parler de "bons plans" en Espagne, car, "de toute façon, tout est moins cher qu'en France" confirme Marine.

Le Gatsby est un bar dansant réputé de la ville. // © Delphine Dauvergne

Pour l'étudiante inscrite ici en droit, "les bars et les boîtes de nuit sont concentrés dans les rues autour de la Plaza Mayor". Elle cite la boîte de nuit Camelot, située dans un ancien couvent, ou le bar dansant Gatsby, juste en face, qui diffuse surtout des musiques commerciales. "De l'autre côté du quartier, il y a des boîtes de nuit à thèmes, dont une orientée rock des années 1960-1970, nommée Potemkin", ajoute-t-elle. Le bar qui a le plus de succès auprès des étudiants étrangers est sans conteste le Pani I Agua. "Beaucoup de soirées Erasmus y sont organisées, on y prend des cocktails énormes à 5 €, comme l'Agua de Valencia, à l'orange. Les étudiants y dédicacent les murs...", raconte Marine.

Mathilde non plus ne manque pas d'adresses pour aller boire des verres : "El Puerto de Chus, Pakipa et Submarino, situés Plaza ou calle de San Justo, les bars de la calle Varillas, où l'on fait la fête à l'intérieur autant que dans la rue (Chupiteria Daniel's, Bender...), ou encore des bars du côté de Gran Via (Gran Café Moderno, Barvel, El Centenera...). J'aime profiter de la vie nocturne à Salamanque, d'autant plus qu'on n'y ressent pas le sentiment d'insécurité qu'on peut avoir parfois dans les grandes villes".

Les churros au chocolat sont une spécialité locale qui ne se démode pas. // © Delphine Dauvergne

Clémence, 21 ans, en troisième année LLCE espagnol à l'université de Tours, prise "les cafés ou les bars avec musique, où l'ambiance est sympa, avec, parfois, des jazz sessions." Elle est à l'affût des concerts gratuits, très répandus. "Comme c'est une ville étudiante, il y a beaucoup d'endroits pour sortir le soir et en journée. Il y en a pour tous les goûts, des boîtes de nuit aux bars rock, en passant par les cafés avec baby-foot", s'enthousiasme-t-elle. Parmi les lieux incontournables de la vie estudiantine, elle cite "l'Irish theatre, où de nombreuses soirées étudiantes sont organisées".

Les bottes secrètes

Pour réviser ou se poser entre amis, Marine conseille le Huerto (jardin) de Calixto y Melibea, qui offre une belle vue sur le Pont romain et les verrières de la Casa Lis, un musée de style Art déco. "Je m'y rends souvent pour pique-niquer avec d'autres étudiants." Mathilde aime aussi cet endroit, situé sur son parcours lorsqu'elle fait son jogging. "J'aime courir en partant de mon appartement, près de la Plaza Mayor, aller au sud de la ville, traverser le Pont romain et profiter de la vue panoramique, ensuite je remonte le quartier historique et me repose dans le petit parc des amoureux, le Huerto de Calixto y Melibea."

Le Pont romain, situé au sud de la ville, est très prisé pour les balades du dimanche. // © Delphine Dauvergne

En Espagne, "tout est décalé par rapport aux horaires français, le repas du soir se prend à 22 heures, donc les étudiants sortent plutôt vers minuit. Le rendez-vous est donné au pied de l'horloge de la Plaza Mayor, c'est le point de repère le plus facile", décrit Clémence.

Méfiez-vous aussi de l'heure de la sieste ! Les Espagnols déjeunent tard, vers 15 heures, et enchaînent sur un temps de repos. "Comme les petites boutiques ferment entre 14 heures et 17 heures, mieux vaut anticiper pour faire ses emplettes. Cependant les grandes enseignes de la rue Tora restent ouvertes toute la journée, dont un Mango Outlet avec des prix cassés toute l'année !" se réjouit Mathilde.

Dans les charcuteries et les boulangeries, on trouve le hornazo, une empenada fourrée de charcuterie. // © Delphine Dauvergne

Autre bon plan de l'étudiante : "Dans la calle Van Dyck, un peu excentrée, il y a beaucoup de bars à tapas pas chers, mais aussi un cinéma où les séances sont à seulement 3,50 € le mercredi soir." Pour les sorties culturelles, Clémence aime aussi aller au microthéâtre La Malhablada, où les places sont à 3 €. Quels que soient vos goûts, votre porte-monnaie sera content ! Alors, vamos ?

Etudes à l'étranger