Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Ma vie d'étudiant Jobs & Stages

Le guide du stagiaire parfait

Publié par
Priscilla BM
, le
Le guide du stagiaire parfait

Le début de ton stage approche et le stress commence à monter, te demandant sans cesse si tu réussiras à être à la hauteur de ce qu’on attend de toi ? Pas de panique, il suffit de suivre ces conseils et tu obtiendras très vite le titre de meilleur stagiaire de l’année.

-> T’adapter à la culture de l’entreprise

Si tu veux te faire bien voir dès le départ, il va falloir que tu respectes les codes et les règles de l’entreprise à la lettre. Si certaines compagnies n’ont pas de code vestimentaire attitré, laissant les salariés s’habiller comme bon leur semble, d’autres sont plus stricts et exigent des tenues professionnelles. Et en tant que stagiaire, tu te dois de respecter cela. Idem pour les horaires : si tout le monde vient à 10 heures et part à 19 heures, il est préférable que tu fasses pareil, sauf si ton responsable te dit le contraire.

-> Être curieux

Un bon stagiaire, c’est un stagiaire qui pose des questions. C’est la preuve que tu t’intéresses vraiment à l’entreprise pour laquelle tu travailles et aux gens qui en font partie. Essaie d’en apprendre le plus possible sur ton entreprise, ton service et de parler avec les employés pour comprendre ce qu’ils font, ce qu’ils pensent des uns et des autres et de l’entreprise en général. Poser des questions, c’est aussi important pour que tu comprennes bien tes missions, ce qu’on attend de toi exactement, mais aussi que tu fasses le moins d’erreur possible. Enfin, n’hésite pas à demander à assister aux réunions et prises de décision, même si tu ne participes pas, car c’est très formateur.

-> Prendre des initiatives

En général, on ne laisse pas un stagiaire sans rien à faire. Mais il se peut que tu sois rapide et que tu finisses tes tâches plus vite que prévu. Dans ces cas-là, n’attends pas bêtement qu’on te donne des choses à faire et n’hésite pas à prendre des initiatives pour t’avancer sur un projet, proposer ton aide à quelqu’un ou même essayer d’améliorer un processus. Cela prouvera ton implication et ta motivation.

-> Être volontaire

Pour te démarquer, il n’y a pas de secret : il faut te rendre indispensable. Et comment se rendre indispensable ? En acceptant tout ce qu’on te demande. Certaines missions pourront te paraître dérisoires et ennuyantes, mais elles sont nécessaires pour te former comme il se doit. Même si elles ne t’apprennent rien sur le plan des compétences, elles t’apprendront des choses importantes comme la patience, la rigueur, etc. Et plus tu te montras ouvert et motivé à réaliser ces tâches, aussi mineures soient-elles, plus tu feras tes preuves, plus on te donnera des tâches plus grandes, avec davantage de responsabilités.

Crédit : Getty / Westend61

-> Rester modeste et humble

Pendant la durée de ton stage, tu découvriras peut-être que tu es plus compétent que certains de tes collègues sur quelques domaines, comme les réseaux sociaux, l’informatique, le design, etc. Et tu auras envie de montrer ce dont tu es capable pour te démarquer, ce qui est tout à fait normal. Mais le tout est de le faire avec subtilité, pour ne pas froisser les salariés, en restant modeste et humble, en évitant les leçons ou les critiques et en favorisant plutôt les échanges de connaissances.

-> Nouer des liens

On reproche souvent aux jeunes en stage de rester trop dans leur coin et de ne pas assez s’intégrer auprès des autres salariés. Et pourtant, être capable de s’intégrer et de participer à la vie de l’entreprise est une qualité plébiscitée par les employeurs, sans compter que c’est un excellent moyen de se faire des contacts et de construire son réseau professionnel. Alors si on te propose de faire une partie de baby-foot pendant la pause, d’aller déjeuner à l’extérieur ou d’aller boire un verre après le travail, fais l’effort d’accepter, au moins de temps en temps. Non seulement, cela rendra tes journées plus agréables, mais cela pourra aussi t’aider plus tard dans ta recherche d’emploi.

-> Assurer tes arrières

Obligatoire en stage, la responsabilité civile permet de prendre en charge les dommages liés aux objets qui ne t’appartiennent pas, comme les ordinateurs, les téléphones, les meubles, ou envers tes collègues. On ne sait jamais, un café renversé sur un ordinateur ou sur une photocopieuse, ça arrive plus souvent qu’on ne le croit ! Et heurter violemment un collègue au point de le faire tomber et de lui casser le bras aussi. Si tu n’en as pas, on te conseille d’opter pour celle de HEYME : elle ne coûte que 13 € par an et te couvre pour les dommages corporels à hauteur de 20 000 000 €, les dommages matériels et immatériels à hauteur de 763 000 € (avec une franchise de 91 €) et les dommages aux biens confiés en stage à hauteur de 15 250 € (avec une franchise de 121 €).

Qui plus est, si ton stage se déroule à l’étranger, HEYME propose une assurance santé à l’étranger, la garantie World Pass, qui te permet d’obtenir le remboursement des frais de santé à 100 % des frais réels sans franchise, ainsi que la prise en charge directe à 100 % des frais réels en cas d’hospitalisation. Cette garantie offre également une responsabilité civile, ainsi qu’une assistance juridique et une assurance bagages. Bref, tout ce qu’il te faut pour exécuter ton stage sereinement.

Jobs & Stages