Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
tracking
Psycho - Sexo Love & Sexo

Le conte de Noël by Trendy : Un Noël sous la neige - Chapitre 3, Le passé resurgit

Publié par
Betty Ramez
, le
Le conte de Noël by Trendy : Un Noël sous la neige - Chapitre 3, Le passé resurgit

C'est bientôt Noël et pour t'accompagner jusqu'au 24 décembre, Trendy te propose de découvrir son propre conte de Noël. Prêt(e) ? C'est parti !

Cette année, Trendy a décidé de te faire voyager dans le pays des romances de Noël. En cette période de confinement, quoi de mieux qu'un peu de magie pour se mettre du baume au coeur ? Tu peux évidemment déjà décorer ton intérieur pour attendre sereinement le 24 décembre mais on te laisse avec le troisième chapitre de notre conte de Noël : Un Noël sous la neige. Souviens-toi, Léa vient juste d'être invitée dans la famille de Laurine pour les fêtes de fin d'année. Et elle est plus que jamais décidée à jouer la comédie avec Anthony mais rien ne va se passer comme prévu. Bonne lecture !

Quelques jours plus tard, Laurine et Léa s'étaient retrouvées à la gare. Leurs tests PCR s'étaient avérés négatifs et les deux jeunes femmes étaient tout simplement ravies de partir enfin à la montagne. Après le deuxième confinement, rien ne leur ferait plus de bien que de se ressourcer à la neige. Cependant, Léa commençait à être nerveuse. Si elle était très enthousiaste à l'idée de partir, elle ne pouvait s'empêcher de se sentir coupable et troublée. Car si ce n'était pas très cool de faire une blague à Laurine, elle devait bien avouer qu'elle adorait discuter avec Anthony.

Cela faisait près de 6 ans qu'ils se connaissaient et elle avait la sensation de seulement commencer à découvrir qui il était vraiment. Et c'était limite le scoop de l'année tant elle réalisait combien il était gentil, ouvert et plein d'humour. Mais il était trop tard pour faire marcher arrière. Elle jeta un coup d'oeil distrait à Laurine et fut surprise de constater que son amie prenait soin de cacher l'écran de son téléphone portable.

Crédit :
Crédit : Gettyimages
  • "Mais qu'est-ce que tu fais ?" demanda Léa avec étonnement.

Laurine leva les yeux vers elle et quand elle comprit que Léa faisait allusion à son téléphone, elle rougit.

  • "Bah rien, je joue à un jeu hyper compliqué !" dit-elle à toute vitesse.
  • "C'est bizarre étant donné que tu caches la moitié de l'écran avec ta main !" déclara Léa visiblement pas prête à avaler les mensonges de son amie.
  • "Je ..." Laurine s'arrêta. Elle était piégée, ce n'est pas la peine de continuer à mentir. "J'ai rencontré quelqu'un enfin pas en vrai mais on se parle depuis quelques semaines et il me plaît beaucoup." chuchota-t-elle un peu nerveuse.
  • "Mais c'est génial !" répondit Léa toute excitée. "Mais pourquoi, tu m'as rien dit ? C'est une bonne nouvelle pourtant !"
  • "Je sais, c'est juste que... J'ai peur, d'accord ? Avec tout ce qui s'est passé avec Harry, je ne veux pas m'emballer et être déçue. Je sens que je suis déjà attachée et j'ai pas envie de l'être. C'est si chiant ! C'était plus simple de ne pas t'en parler, au moins, ce n'était pas si réel que ça." expliqua Laurine d'un ton triste.
  • "Je comprends. Mais chaque relation est différente ! Je sais combien ça a été dur de vivre une histoire à distance avec Harry et que la rupture a été compliquée. Mais ça fait 2 ans maintenant, tu as le droit au bonheur. Il s'appelle comment ? Tu as prévu de le voir bientôt ?" interrogea Léa ravie pour son amie.
  • "Il s'appelle Gaspard." dit Laurine avec un sourire aux lèvres désormais. "Et je suis censée le voir demain. Il habite à quelques kilomètres de chez Louis ! Je ne sais pas si c'est une très bonne idée. Si ça se passe mal, je vais être si déçue."
  • "Hey, il n'y a pas de raison et même si c'est le cas, qui ne tente rien n'a rien ! Tout va très bien passer et on va vivre le plus beau Noël de nos vies. Regarde dehors, c'est magnifique !" lui montra Léa, un doigt pointé vers la fenêtre.

En effet, les deux jeunes femmes étaient sur le point d'arriver. Et le spectacle était grandiose. Chaque petite maison était décoré de guirlandes lumineuse tandis que les sapins de la ville avait enfilé leur manteau blanc. Jamais Léa n'avait autant ressenti l'esprit de Noël, elle était aux anges.

Crédit :
Crédit : Gettyimages

Echangeant un sourire, les deux amies prient la route du chalet de Louis. Elle traversèrent la rue principale et furent émerveillées : la ville semblait sortir tout droit d'un film de Noël. Quelques minutes plus tard, elles arrivaient enfin. Laurine sauta immédiatement dans les bras de son cousin. Léa garda ses distances, un peu intimidée. Il y a quelques années, elle avait eu un crush sur lui et même si son béguin était passé depuis longtemps, elle se sentait toujours un peu gauche quand il était dans les parages. Il s'approcha d'elle afin de l'enlacer à son tour.

  • "Bienvenue dans mon humble demeure !" lança-t-il avec engouement
  • "C'est tellement joli ici. Je comprends mieux pourquoi tu as décidé de quitter Paris pour venir t'installer dans cette ville. On a presque envie de rester nous aussi, n'est-ce pas Léa ?"

Léa hocha la tête. Elle était si gênée qu'elle aurait bien aimé se cacher dans un trou de souris. C'était absurde et elle espérait que ça passerait vite. Après tout, elles étaient censées rester une semaine chez lui. Il valait mieux qu'elle arrive à être naturelle. Heureusement, Louis n'en dit pas plus et les accompagna à leur chambre. Laurine fila à la douche tandis que Léa s'affala sur le lit. A cet instant, son téléphone sonna. Anthony venait de lui envoyer un message :

  • "Bonsoir Léa. J'espère que vous êtes bien arrivées chez Louis. Mon train part très tôt demain matin. Es-tu prête pour jouer le rôle de ta vie ? En tout cas, je suis ravi d'avoir appris à te connaître. Ces quelques jours m'ont fait beaucoup de bien. Même si je me tue à répéter que Clara n'était pas une fille pour moi, je dois avouer que j'y ai cru. Me voilà plus vulnérable que jamais. Ne m'en veux pas, il est tard et je ne sais plus très bien ce que je dis. A demain, en face à face !"

Léa sourit. Elle comprenait parfaitement le sentiment qu'il avait. Et elle lui était même reconnaissante de ne pas jouer un rôle avec elle et de se montrer sincère.

  • "Bonsoir Anthony. Nous venons juste d'arriver. J'ai envie de te répondre que je suis prête mais à mon avis, ça sera une toute autre histoire quand nous nous retrouverons enfin en réalité. Moi aussi, je suis contente d'avoir décidé de jouer ce jeu avec toi. Et je ne t'en voudrais jamais de te montrer honnête. Après tout, qui a écouté l'autre se plaindre de ses anciennes histoires pendant des heures ? Je trouve ça cool qu'on puisse être sincères l'un envers l'autre. A mon avis, c'est comme ça que les véritables amitiés commencent. Bonne nuit Anthony et à demain !"

A peine son téléphone posé sur sa table de chevet que Louis frappa à sa porte. Il était beau comme un Dieu dans son pull blanc crème. Malgré ses meilleures intentions, elle continuait de remarquer ce genre de détail.

  • "Je venais voir si vous étiez bien installées." lança-t-il en la regardant droit dans les yeux.
  • "Oh oui ... Merci encore de m'avoir conviée au dernier moment. J'espère que je ne te dérange pas."
  • "Tu ne me dérangeras jamais, Léa. J'espère que tu en es consciente." dit-elle avec une assurance qui la désarma.
  • "Cela faisait si longtemps que l'on ne s'était pas parlé. J'avais quand même quelques doutes." répondit-elle en essayant de rire pour masquer son trouble.
  • "Cela fait deux ans oui. Léa ?"
  • "Oui ?"
  • "Pardonne-moi si je vais trop vite mais tu ne restes pas là très longtemps alors je ne veux pas perdre de temps. Est-ce qu'il t'ait arrivé de penser à moi durant ces deux ans ?" demanda-t-il en laissant apparaître pour la première fois sa nervosité.
Crédit :
Crédit : gettyimages

Léa fut prise au dépourvu. Avait-elle pensé à Louis ? Sans aucun doute ! Elle y avait pensé quasiment tous les jours se blâmant sans cesse de n'avoir jamais rien dit de ses sentiments de peur de gâcher leur amitié et sa relation avec Laurine. Pour autant, elle n'avait jamais arrêté d'imaginer ce qu'il se serait passé si elle avait eu le courage de tout avouer. Pour autant qu'elle le savait, elle avait toujours été transparente aux yeux de Louis. Certes, ils avaient développé une complicité au fil du temps mais il sortait toujours avec des mannequins. Clairement, elle ne faisait pas le poids. Mais à cet instant précis et alors qu'elle plongeait dans son regard, elle se demanda s'il n'avait pas lui aussi craqué pour elle à l'époque. Un peu perturbée, elle préféra jouer la sécurité :

  • "Bien sûr que oui, enfin ! Tu es le cousin de Laurine, je ne t'aurais jamais oublié aussi facilement." lâcha-t-elle en se forçant à rire pour la deuxième fois de la soirée.
  • "Léa, je voulais dire ... Est-ce que tu as pensé à moi autrement que comme le cousin de Laurine ?"

Elle n'eut pas le temps de répondre. Laurine venait de sortir de la salle de bains en chantant à tue-tête sa chanson préférée de Dua Lipa. Léa fut soulagée. Bien qu'elle s'était souvent demandée si Louis n'était pas l'amour de sa vie, elle ne se sentait pas prête à se lancer là dedans. Et puis, n'avait-elle pas fait une promesse à Anthony ? Pourtant, bien malgré elle, l'idée qu'elle puisse plaire à Louis la mettait dans tous ses états. Mais elle se devait de rester concentrée. Elle n'était clairement pas guéri de sa rupture avec Luc et elle préférait largement s'amuser avec Anthony plutôt que d'entamer quelque chose de sérieux avec Louis.

Tandis que Louis et Laurine s'étaient lancés dans une intense conversation, Léa regarda l'heure. Il était presque 22h30. Elle sauta sur l'occasion pour leur dire qu'elle préférait se coucher tôt afin d'être sur le pied de guerre pour ses révisions du lendemain matin. Louis lui lança un regard étonné mais n'insista pas. Allongée sur son lit, les lumières éteintes, Léa n'en revenait pas. Décidément, 2020 lui réservait bien des surprises.

Le mardi matin, des coups secs réveillèrent Léa d'un sommeil profond. Elle ouvrit les yeux puis les renferma aussitôt éblouie par les rayons du soleil. Encore endormie, elle descendit les marches qui la mènerait dans le salon du chalet afin de laisser entrer la personne qui n'avait apparemment aucune bonne manière de si bonne heure. Elle ouvrit et découvrit Anthony sur le seuil de la porte. Surprise, elle manqua de tomber à la renverse.

  • "Bonjour Léa" la salua-t-il avec un sourire éblouissant.

Retrouve la suite des aventures de Léa, Laurine et Anthony dès le 12 décembre sur L'étudiant Trendy.

Crédits : Gettyimages

Love & Sexo