Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Love & Sexo

Le conte de Noël by Trendy : Un Noël sous la neige - Chapitre 1, Que la partie commence !

Publié par
Betty Ramez
, le
Le conte de Noël by Trendy : Un Noël sous la neige - Chapitre 1, Que la partie commence !

C'est bientôt Noël et pour t'accompagner jusqu'au 24 décembre, Trendy te propose de découvrir son propre conte de Noël. Prêt(e) ? C'est parti !

Cette année, Trendy a décidé de te faire voyager dans le pays des romances de Noël. En cette période de confinement, quoi de mieux qu'un peu de magie pour se mettre du baume au coeur ? Tu peux évidemment déjà te procurer un calendrier de l'avent pour attendre le 24 décembre mais on te laisse avec le premier chapitre de notre conte de Noël : Un Noël sous la neige. On espère que cela te permettra de t'évader durant cette période compliquée. Bonne lecture !

Le regard rivé vers l'horizon, Léa soupira intensément. Les choses ne se passaient définitivement pas comme prévu. Elle venait de rompre avec son petit-ami et elle avait encore du mal à passer à autre chose. La pandémie du coronavirus et le premier confinement avait malheureusement eu raison de leur histoire. Pourtant, elle y avait cru. Luc avait 2 ans de plus qu'elle, il était commercial et il avait une ambition démesurée. Et c'est probablement son intelligence et son côté assuré qui l'avait fait craquer au premier abord.

Crédit :
Crédit : Gettyimages

Il l'avait amené manger dans un restaurant étoilé pour leur premier rendez-vous et l'avait ensuite guidé dans les rues de Paris pour une balade romantique. Il était brun, les yeux clairs et son sourire ravageur avait eu raison de ses hésitations. Léa n'avait jamais eu de chance en amour mais sans savoir pourquoi, elle lui avait fait confiance en un clin d'oeil. Cependant, au bout de seulement quelques mois de relation, il avait commencé à se montrer distant et même s'ils avaient décidé de se confiner ensemble, la situation s'était envenimée.

Elle l'avait surpris au téléphone avec son meilleur ami et elle l'avait entendu la descendre en flèche. Pendant leur conversation, il n'avait cessé de la comparer à son ex, de mettre en doute son intelligence et semblait même convaincu qu'ils n'avaient rien à faire ensemble. Le coeur brisé, Léa avait alors décidé de le quitter et Luc avait donc récupéré ses affaires avant de rentrer chez lui sans même essayer de se battre pour la garder. Et depuis, les mauvaises nouvelles s'accumulaient. Avec la crise sanitaire, elle devait désormais suivre ses cours à distance. Etudiante en droit, la jeune femme vivait très mal la situation tant elle avait besoin de structure pour se concentrer.

Pire encore, il lui était impossible de voir ses deux meilleurs amies : Inès et Laurine. Et sans elles, son moral était au plus bas tant elle ne parvenait à penser à autre chose qu'à sa rupture. Cerise sur le gâteau, elle n'était pas sûre de pouvoir rentrer chez elle pour les fêtes de Noël. En effet, ses proches avaient peur de se réunir en ces temps troublés et elle comprenait très bien mais rien qu'à l'idée de passer le 24 décembre sans eux, elle avait envie de pleurer. Cette année aurait vraiment eu raison de son optimisme légendaire. Tandis qu'elle quittait la fenêtre des yeux et se dirigeait vers son canapé, son téléphone se mit à sonner. Le nom de Laurine s'était affiché sur l'écran ce qui lui arracha un sourire. Elle attrapa le combiné et se vautra dans les coussins :

  • "Allo ? Je suis si contente que tu m'appelles !" dit-elle avec enthousiasme
  • "Me dis pas que tu es encore en train de déprimer ? Noël est dans deux semaines, tu ne peux pas te morfondre !" demanda son amie, un peu inquiète.
  • "Plus facile à dire qu'à faire surtout que je risque de passer le réveillon toute seule chez moi." répondit Léa avec un sanglot dans la voix.
  • "Ah bon ? Tu ne descends pas voir ta famille dans le Sud ?" dit Laurine, visiblement surprise.
  • "Non, ils sont un peu inquiets à l'idée que l'on puisse se contaminer les uns, les autres ce que je comprends mais ..." Léa s'arrêta, incapable de poursuivre.
  • "Mais tu es très triste d'être loin d'eux avec tout ce qui se passe en ce moment."
  • "Oui ..." lâcha-t-elle soulagée de voir que son amie comprenait.
  • "Tu sais ... Moi j'ai une idée qui te remonterait le moral." lança son amie d'un ton malicieux.
  • "N'hésite pas, je suis toute ouïe pour une bonne nouvelle !"
  • "Anthony est célibataire depuis quelques mois et je suis certaine que vous feriez le couple idéal. On deviendrait belles-soeurs !" s'exclama-t-elle toute excitée.

Léa ne put s'empêcher de rire aux éclats. Elle connaissait son amie depuis 10 ans, autant dire depuis une éternité et il ne se passait pas une année sans qu'elle ne tente de la mettre en couple avec son frère aîné. Même s'il était charmant, elle ne voulait même pas l'envisager. Cela aurait été beaucoup trop gênant et en particulier si les choses ne fonctionnaient pas entre eux.

  • "Laurine, tu es repartie dans ce délire ? Arrête, ce pauvre Anthony et moi, on voudrait bien que tu nous laisses tranquille avec cette idée. Il est très mignon mais cela n'arrivera jamais !" dit-elle avec entrain. Elle avait l'habitude de débiter ce discours à chaque fois que Laurine mettait le sujet sur le tapis.
Crédit :
Crédit : Eddy Billard via Unsplash
  • "Franchement, je crois que tu devrais t'ouvrir à cette possibilité. Tu pourrais être surprise" lui répondit Laurine déterminée à ne pas lâcher l'affaire.
  • "Je ne suis pas encore remise de Luc de toute façon." trancha-t-elle avec une pointe d'amertume. "Je te laisse Laurine, je te rappelle plus tard !"
  • "D'accord, courage ma Léa. ça va aller, je te le promets !"

Léa raccrocha le combiné un peu dépitée. Le soleil se couchait et elle n'avait qu'une envie : s'effondrer sous sa couette. Malheureusement, elle devait encore bosser ses cours. Elle devait absolument relire ses notes qui résumait sa dernière séance dédiée au Droit des Affaires. De guerre lasse, Léa se dirigea vers la cuisine pour actionner la machine à café. Elle en aurait bien besoin si elle devait passer une partie de la nuit attablée à son bureau.

A quelques kilomètres de là, Laurine n'avait pas dit son dernier mot. Elle ne savait pas comment l'expliquer mais elle sentait au plus profond d'elle-même que sa meilleure amie et son frère étaient destinés à vivre quelque chose ensemble. Laurine devait bien l'avouer, elle était une fleur bleue. Et elle avait terriblement besoin de tenter quelque chose, n'importe quoi. Elle se raisonna. Non, elle ne devait pas s'en mêler. Léa avait été très claire : elle n'était pas remise de son histoire avec Luc. Oh et puis zut ! Elle ne voulait pas gaspiller une chance de voir son amie et son frère heureux. Elle saisit son téléphone portable et chercha le numéro de son frère.

Il était minuit passé, Léa s'endormait sur ses feuilles. Après un énième bâillement, elle abandonna la partie et se laissa tomber dans son lit. Juste avant d'éteindre la lumière de sa table de chevet, elle jeta un oeil à son téléphone. Elle avait reçu un message d'un numéro qu'elle ne connaissait pas, elle l'ouvrit :

Crédit :
Crédit : Gettyimages
  • "Salut Léa. C'est Anthony, le frère de Laurine. J'espère que tu vas bien. Comme au moins une fois par an, elle m'a envoyé un message pour me convaincre de te proposer de sortir avec moi. Décidément, elle ne laissera jamais tomber mdr Mais ça m'a donné une idée. Et si on faisait semblant qu'on va effectivement se faire un date ? ça pourrait être drôle et lui donner une bonne leçon. Qu'en penses-tu ? Bonne nuit Léa."

Léa sourit. Voilà qui lui permettrait de se divertir et de faire une bonne blague à sa meilleure amie. En voyant qu'ils s'étaient joués d'elle, elle admettrait sa défaite, non ?

Love & Sexo