Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Le conseil sexy du lundi

Le conseil sexy du lundi : Les précautions à prendre quand tu es sexuellement actif(ve)

Publié par
Priscilla BM
, le
Le conseil sexy du lundi : Les précautions à prendre quand tu es sexuellement actif(ve)

Le sexe, ça a beau être plaisant, ce n'est pas sans risque. Pour éviter toutes déconvenues et s'assurer une vie sexuelle épanouie, certaines précautions doivent être prises.

1. Se protéger

Si la contraception existe, ce n'est pas pour faire joli. Cela permet d'éviter les maladies et les grossesses non désirées. Tant que ton partenaire et toi n'aurez pas fait de test de dépistage, il est indispensable d'utiliser des préservatifs pour éviter toutes maladies ou infections sexuellement transmissibles. Et si tu es une fille et que tu ne veux pas tomber enceinte, une autre méthode de contraception, comme la pilule, l'anneau, le patch, l'implant ou encore le stérilet, te permettra d'éviter une grossesse non désirée, car on n'est jamais à l'abri d'une rupture de préservatif. 

2. Connaître les bons gestes à prendre en cas d'accident

Un oubli de pilule, une rupture de préservatif... Un accident est vite arrivé. Mais que faire dans ces cas-là ? Le préservatif protège des infections sexuellement transmissibles, mais s’il se déchire, il y a un risque de contamination. Il convient donc de prendre rendez-vous dans les 48 heures au centre de dépistage le plus proche de chez soi afin de procéder à des tests. Pour le VIH, il est très important de se faire dépister dans les quinze jours qui suivent le rapport à risque, puis de renouveler ce test trois mois plus tard pour confirmer le résultat.

Dans le cas d'un oubli de pilule ou d'une rupture de préservatif, un risque de grossesse non désirée existe. Dans ce cas, il faut prendre la pilule du lendemain le plus rapidement possible. Il existe plusieurs types de pilule du lendemain qui peuvent être prises jusqu’à trois à cinq jours après le rapport sexuel à risque selon les marques. Ces contraceptions d’urgence sont disponibles en pharmacie, sans ordonnance, et délivrées gratuitement pour les mineures. Attention, la contraception d'urgence n'est pas fiable à 100%. Si tu observes un retard de règles par la suite, il convient de faire un test de grossesse et/ou de prendre rendez-vous avec un professionnel de santé.

Crédit : Getty Images

3. Se faire dépister régulièrement

Célibataire ou en couple, il convient de se faire dépister au moins une fois par an quand on est sexuellement actif(ve).  Et ce, même si tu as entièrement confiance en ton/ta partenaire. Mieux vaut prévenir que guérir, comme on dit. D'après une étude du Center for Disease Control, près de la moitié des 20 millions de nouvelles maladies sexuellement transmissibles diagnostiquées chaque année concernent des jeunes âgés de 15 à 24 ans. Et ce n'est pas non plus parce que tu n'as pas de symptômes que cela veut dire que tu n'as rien. En réalité, beaucoup de maladies sexuellement transmissibles sont asymptomatiques, c'est pourquoi il est important de se faire dépister régulièrement.

4. Faire attention à son hygiène

Pour éviter les infections urinaires, une certaine hygiène est nécessaire. Il convient notamment de ne pas passer de l'anus au vagin sans nettoyer au préalable ses parties intimes. Après chaque rapport, il est conseillé d'uriner pour empêcher la multiplication d'éventuelles bactéries dans la vessie, puis de laver ses parties génitales avec un savon pour la toilette intime. Trois gestes simples qui peuvent t'empêcher de souffrir le martyre pendant plusieurs jours !

5. En parler avec son partenaire

Si tu es en couple depuis peu ou que tu entretiens une relation régulière avec un sex friend, il est de bon ton de discuter de contraception, de maladies sexuellement transmissibles ou encore de vos désirs. Cela vous permettra non seulement d'être sur la même longueur d'onde et de ne pas avoir de mauvaises surprises, mais également de vous assurer des rapports sexuels plus sûrs et plus agréables. Certes, ce n'est pas un sujet facile à aborder, mais si cela peut éviter des déconvenues comme une MST/IST ou une grossesse non désirée, ce n'est pas négligeable.

Pour aller plus loin, on te conseille de lire les articles suivants :