Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Le conseil sexy du lundi

Le conseil sexy du lundi : Help, je suis complètement perdu(e) sur mon orientation sexuelle

Publié par
Priscilla BM
, le

Douter de son orientation sexuelle, ça arrive et si au début, ça peut être effrayant, quelques trucs peuvent aider à mieux vivre ce moment.

Pendant longtemps, tu pensais être hétérosexuel(le), mais depuis quelque temps, tu ressens une certaine attirance pour des personnes du même sexe que toi et du coup, tu te demandes si tu es homosexuel(le), ou bisexuel(le), voire même pansexuel(le) ? Questionner sa sexualité est tout à fait normal et tu es loin d’être le/la seul(e). En réalité, cela arrive à beaucoup plus de monde que tu ne le crois.

Dès lors, deux options s’offrent à toi : nier tes doutes et continuer comme si de rien n’était, mais cela ne fera que retarder la chose et ce ne sera pas plus facile après, ou y faire face et essayer d’y répondre. Dans ce cas, la première chose à faire est d’effectuer des recherches sur les orientations sexuelles, car il est important que tu comprennes ce qui t’arrives. Plus tu en sauras sur la question, plus tu seras à même d’assumer ta sexualité, quelle qu’elle soit.

Il te sera aussi plus facile de comprendre ta situation si tu en parles avec quelqu’un. Si tu n’es pas très à l’aise à l’idée de te confier à tes amis ou à ta famille, rien ne t’empêche de rejoindre des groupes de soutien et de discussion. Il te sera peut-être plus facile d’en parler avec des personnes que tu ne connais pas mais qui partagent les mêmes sentiments que toi. Apprendre à connaître d’autres personnes de la communauté LGBTQ+, t’aidera aussi à mieux accepter ton orientation lorsque tu seras fixé(e) dessus car ces personnes pourront te conseiller et te raconter leurs propres expériences.

Enfin, et surtout, n’essaies pas de combattre ce que tu ressens. Cela peut sembler plus facile de nier ses émotions ou de se dire que ce n’est qu’une phase, mais à la longue, cela fait plus de mal que de bien. Et puis, faire l’autruche n’a jamais résolu rien résolu.

Ce qu’il est important de retenir, c’est qu’il n’y a absolument rien d’anormal à être homosexuel, bisexuel, pansexuel ou même transgenre. Il n’y a aucune honte à avoir et si les autres se moquent de toi, c’est qu’ils ne méritent pas.