Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Le conseil sexy du lundi

Le conseil sexy du lundi : Comment savoir si je suis asexuel·le ?

Publié par
Priscilla BM
, le
Le conseil sexy du lundi : Comment savoir si je suis asexuel·le ?

Tu n'as presque jamais envie de sexe et très peu, voire zéro attirance physique ? Tu es peut-être asexuel·le. Explications.

Selon le réseau Asexual Visibility and Education Network (AVEN), quelqu'un d'asexuel est "quelqu'un qui ne ressent pas ou peu d'attirance sexuelle ou un désir intrinsèque d'avoir des relations sexuelles". Mais cela ne veut pas dire non plus qu'un·e asexuel·le ne ressent jamais d'attirance sexuelle. Il peut ressentir différents niveaux d'attraction et de sentiments romantiques. Et cela ne veut pas dire non plus qu'un.e asexuel.le n'a pas de vie sexuelle. Certaines personnes peuvent avoir une libido élevée tout en étant asexué et d'autres ne pas avoir de libido du tout. Les asexuels peuvent choisir d'avoir des relations sexuelles avec leurs partenaires parce qu'ils trouvent cela agréable, sans être nécessairement attirés sexuellement par leurs partenaires. Et d'autres n'aiment pas du tout le sexe.

On te l'accorde, ça peut paraître un peu flou. Heureusement, il existe des signes qui permettent de savoir si tu es asexuel·le ou pas. Par exemple, si tu as du mal à t'identifier à tes amis ou à les comprendre lorsqu'ils parlent de leurs fantasmes ou encore de leur attirance physique pour telle ou telle personne, cela peut-être un signe d'asexualité. Si tu trouves certaines personnes belles sans être attiré·e sexuellement, cela peut également être un signe d'asexualité. Si le sexe n'a jamais été ta tasse de thé et que tu vois ça plutôt comme une corvée, cela peut être un signe d'asexualité. Si tu as des relations sexuelles avec ton/ta partenaire juste pour lui faire plaisir, mais sans en ressentir le besoin toi-même, cela peut-être un signe d'asexualité. Enfin, si tu te sens attiré·e sexuellement par une personne que lorsque tu t'es vraiment rapproché·e d'elle, cela peut être un signe d'asexualité.

Mais tu peux également être demisexuel·le. Inventée par AVEN, la demisexualité se réfère à ceux qui se situent au milieu du spectre en termes d'attraction sexuelle. Les demisexuels, aussi appelés graysexual, ne sont attirés par des personnes qu'après avoir fait connaissance avec eux, avoir créé un lien avec eux, avoir discuté avec eux. Ils ne ressentent jamais ou presque d'attirance physique instantanée pour quelqu'un d'inconnu.

Bref, comme tu peux le voir, il y a diverses nuances dans la sexualité. Mais une chose est sûre, ce n'est rien d'anormal. Il faut juste apprendre à t'accepter tel que tu es. Accepter que tu ne sois pas aussi intéressé par le sexe que tes amis, accepter que tu n'aies pas besoin de sexe pour être heureux, accepter que tu aies besoin de connaître la personne avant de ressentir une attirance physique. Que tu sois asexuel, bisexuel, homosexuel ou autre, le tout est de t'assumer !