Recherchez des articles, des quizzes, des dossiers...
Psycho - Sexo Le conseil sexy du lundi

Comment parler de sexe avec ses parents ?

Publié par
Priscilla BM
, le
Comment parler de sexe avec ses parents ?

Parler de sexe avec ses parents n’est pas toujours simple. Mais ils restent les mieux placés pour répondre à tes questions et te rassurer. Le tout est de trouver le bon moment et la bonne manière d’aborder ce sujet, et voici nos conseils.

"Parler de sexe avec mes parents ? Plutôt crever !" : c'est probablement ce que pense la majorité des jeunes. Et pourtant, cela peut être très utile pour répondre à des questions que tu te poses ou te sortir de situations compliquées, car ce sont des adultes qui ont des années d'expériences derrière eux. Et surtout, ce sont tes parents et leur rôle est de t'aider sans te juger. Donc finalement, ce sont vraiment les mieux placés à qui parler de ta sexualité. Qui plus est, il n'y a aucune honte à avoir, la sexualité est quelque chose d'absolument naturel, alors il vaut mieux être à l'aise pour en parler le plus tôt possible. Mais on te l'accorde, ce n'est pas toujours facile d'aborder ce sujet. Alors voici quelques astuces pour que tout se passe bien. 

Pour commencer, il faut choisir un moment favorable. Un moment où tes parents auront le temps de se concentrer sur tes questions et d'y apporter des réponses claires. En gros, ça ne s'aborde pas le matin, quand tout le monde se lave les dents et se dépêche de se préparer, ni en plein milieu d'un repas, de but en blanc comme ça. Il vaut mieux attendre le soir, après le repas, quand tout le monde est posé dans le canapé, ou encore le week-end, quand personne n'a rien à faire. 

Ensuite, il est préférable de préparer un peu la conversation en amont, en réfléchissant aux questions que tu souhaites poser et aux points que tu souhaites aborder, et en les écrivant sur un papier pour être sûr(e) de ne rien oublier. Tu ne sais pas vraiment comment parler de ça ? Tu peux, par exemple, demander à tes parents ce que leurs parents leur ont appris sur le sexe, ou encore comment savoir quand on est amoureux, comment savoir quand avoir des relations sexuelles, ou encore comment te protéger des IST et/ou de la grossesse. 

Maintenant, il est temps de se lancer. Et c'est souvent là le plus difficile. Une fois que la machine est en route, elle est en route, mais faut-il encore réussir à la démarrer. Et pour y arriver, il y a plusieurs solutions. La première est d’utiliser un article de magazine ou une émission de télévision pour parler de sexe de manière plus générale et de rentrer ensuite dans le personnel petit à petit. La seconde est d'utiliser un(e) ami(e), en disant par exemple : "J'ai un(e) ami(e) qui se demande...", même si c'est toi, en réalité, qui te pose la question. Ils ne seront pas dupes, mais cela permettra de briser la glace en douceur. 

Pour certains sujets en particulier, apporter des arguments convaincants peut aider à briser la glace plus facilement avec ses parents. Par exemple, si tu souhaites parler de contraception avec eux, il ne faut pas hésiter à être honnête sur le sujet et de leur dire pourquoi tu as besoin d'une contraception. Mais si tu n'oses pas trop, sache qu'il y a des tas de raisons de prendre une contraception sans que cela ait quelque chose à voir avec le sexe, comme un problème de santé ou encore quelque chose qui ne va pas avec les règles. Et puis, dis-toi toujours que tes parents préféreront que tu sois responsable plutôt que de se retrouver avec une fille enceinte ou un garçon ayant une MST.

Idem pour le gynécologue. Tu as envie d'en voir un, mais tu dois passer par tes parents d'abord ? Voici ton argument : avec la puberté, ton corps change et il est important de vérifier régulièrement que tout fonctionne correctement. Ou peut-être que tu aimerais juste des réponses sur la contraception ou tes règles. Tu peux expliquer à tes parents qu'il n'y a pas besoin d'être sexuellement actif(ve) pour aller voir un gynécologue. 

Malgré tout, si tu sens que tes parents ne sont pas très à l'aise à l'idée de parler de sexe avec toi, ou qu'ils n'ont pas l'air très ouverts sur le sujet, n'insiste pas. À la limite, demande-leur de t'offrir un livre sur le sujet. Et sinon, oriente-toi vers d'autres adultes. Cela peut être des gens que tu connais, comme un grand-frère ou une grande-sœur, un cousin ou une cousinade, un oncle ou une tante, ou encore des professionnels, comme ceux du planning familial, qui sauront te donner des conseils professionnels. Quoiqu'il en soit, il ne faut pas se sentir gêné d'en parler, c'est même très important pour avoir une sexualité épanouie et saine.